Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/03/2009

Une Seat Exeo basée sur l'ancienne A4

Seat-Exeo.jpgSeat revient dans le segment des grandes familiales avec l’Exeo.

St. L.


C’EST DANS LES VIEILLES CASSEROLES qu’on fait les meilleures soupes. Seat s’en est fait une raison au moment de créer sa nouvelle familiale, simple face-lift de l’ancienne Audi A4. Le constructeur hispanique fait donc son grand retour sur le segment des berlines moyennes supérieures avec une voiture qui parvient malgré tout à présenter une personnalité propre.

Le designer de la marque, notre compatriote Luc Donckerwolke, a en effet réussi à offrir un style plus dynamique à l’Exeo qu’au modèle dont elle dérive. A l’intérieur, par contre, sans la présence du logo Seat sur le volant, on aurait vraiment l’impression d’être assis dans une Audi. Cela dit, c’est loin d’être un défaut. Bien au contraire, même ! Et bien que cette voiture soit dorénavant assemblée sur le site Seat de Martorell (près de Barcelone), la finition de la planche de bord reste au top.

L’Exeo profite aussi de ses origines nobles pour proposer des équipements habituellement indisponibles chez Seat, comme les phares bi-xénon, un airbag genoux pour le conducteur, des vitres latérales doublées, un pare-brise acoustique. La nouvelle venue propose même d’opter pour un toit ouvrant parsemé de cellules photovoltaïques permettant d’alimenter le système de climatisation, moteur éteint. Un système adopté par la nouvelle Prius également.

Techniquement, Seat ne prend pas de risques. Baser son Exeo sur la précédente génération d’Audi A4 ne pouvait faire d’elle qu’une bonne voiture. On se réjouira donc d’autant plus que, même si l’allure générale et les trains roulants sont identiques, l’espagnole bénéficie d’un upgrade mécanique.

Les TDI vibrants et claquants, comprenez ceux de l’ère injecteur-pompe, cèdent leur place aux nouveaux 2.0 TDI common rail 143 ou 170 chevaux dont on soulignera la vigueur, la souplesse et la frugalité.

Pour les clients adeptes des motorisations essence, on signalera aussi la présence du moteur de base 1.6 l 102 ch, du 1.8 turbo 150 ch et, cerise sur le gâteau, de l’exceptionnel 2.0 TFSI 200 ch. Dès les premiers virages, on retrouve le feeling de la précédente génération de directions Audi, alors que Seat propose deux types de suspension : Sport ou confort. D’une manière générale, dans un cas comme dans l’autre, le compromis est plutôt ferme, ce qui offre à l’Exeo un tempérament plutôt sportif qui devrait plaire aux attentes des habituels clients de la marque.

Enfin, son prix est fort logiquement largement inférieur à celui de la nouvelle Audi A4 : à partir de 22 290 €.

10:02 Publié dans Routes | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : la libre, momento, routes, seat exeo, a4 | |

Commentaires

Une auto intéressante même si elle n'offre par la qualité/fiabilité des nouvelles A4, série 3, Laguna 3 et Classe C qui font référence dans le segment (cf. Palmarès ADAC 2008).

Écrit par : Collab | 09/06/2009

Les commentaires sont fermés.