Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/03/2009

La 308CC, un autre Coup de Coeur

Peugeot308CC.jpgPeugeot présente son quatrième produit à toit rétractable en dix ans.

Ch. H.


IL Y A DIX ANS, PEUGEOT RÉINVENTAIT le concept du coupé cabriolet dont il fut le pionnier avant la guerre. C’était la 206 CC. Un beau jeu de mots, CC signifiant à la fois coupé-cabriolet, mais aussi Coup de Cœur, le nom officiel de cette auto.

Au fil de ces dix années, la marque au Lion s’est imposée comme le grand spécialiste du genre, mais elle n’est plus seule. Pratiquement en position de monopole au début, Peugeot doit, dans ce segment pointu, faire face aujourd’hui à pas moins de 14 concurrents ! Sa part de marché a donc fortement diminué, mais ce marché a été multiplié par six.

C’est pourquoi, à Sochaux, on n’est pas resté inactif. La 307 CC vint, d’abord, épauler la 206, en offrant deux véritables places arrière, et non plus symboliques. Logiquement, la 207 a pris la succession de la 206 et la 308 remplace aujourd’hui la 307.

Avantageusement, sans conteste. Pour son look, pour son système plus moderne de manipulation du toit (possible, désormais, en roulant), pour une largeur aux coudes augmentée, pour un coffre qui n’est plus inexistant, toit replié (265 litres restent disponibles). Pour son habitable plus cossu, même par rapport à la berline 308.

Parmi les détails, importants pour ce genre de véhicule, il faut citer le système Airwave inventé récemment par Mercedes, mais repris d’origine sur la 308 CC. Il s’agit d’un filet d’air chaud qui souffle sur la nuque des passagers. Ce système est intégré dans chaque appuie-tête, et son flux est réglable en débit, en température et en orientation.

Si on y ajoute des sièges chauffants, un filet anti-remous performant (et démontable), et une climatisation intelligente qui adapte sa cartographie aux conditions extérieures et aux consignes des occupants, on comprend mieux pourquoi Peugeot a voulu nous faire essayer son nouvel engin, en plein hiver, en moyenne montagne. La 308 CC veut bousculer les saisons, et n’y arrive pas trop mal.

La très forte inclinaison du pare-brise et l’assise très basse participent à limiter spectaculairement les remous d’air, mais ceci a un effet pervers : il rend l’accès à bord plus difficile.

Pour le reste, la 308 CC se veut une auto de loisirs et pas de performances. Dans cette optique, elle remplit bien son rôle.

11:05 Publié dans Routes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la libre, momento, routes, peugeot, 308, cc, cabriolet | |

Les commentaires sont fermés.