Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/06/2010

Les capitons au pilon

14_40_07_674483975_leogang-finale13.jpgL’heure des bikinis va sonner. Et toujours la même rengaine : comment gommer, autant que possible, la cellulite ? Non invasive, l’endermologie s’avère une technique efficace, à condition de...

Testé pour vous par Laurence Dardenne


DESTOCKER LES SURCHARGES graisseuses, raffermir les contours, lisser les capitons, resculpter les formes: le programme du lipomassage a de quoi séduire alors que se profilent les bikinis. Derrière ces promesses se trouve un appareil de stimulation cellulaire, qui a eu près d’un quart de siècle pour faire ses preuves et dont la toute dernière génération, le Cellu M6 (LPG), est sorti il y a peu.

Principal intérêt du dernier-né ? Une nouvelle tête de massage permettant de traiter deux fois plus de tissu graisseux, deux fois plus en profondeur et deux fois plus vite. C’est dire...

Le principe ? Via les stimulations mécaniques très spécifiques de ses rouleaux, l’appareil manipulé par le thérapeute, kiné ou esthéticienne, adresse à chaque passage sur la peau des messages de déstockage aux adipocytes, ces cellules arrondies spécialisées dans le stockage de la graisse.

Les résultats ? Non invasive, indolore – et même mieux, aussi agréable qu’un bon massage – l’endermologie tient ses promesses pour autant que l’on y associe quelques mesures de pur bon sens.

D’ailleurs si, dans son cabinet bruxellois, le Dr Dimitri Ivlef a voulu associer l’endermologie à sa pratique quotidienne, centrée sur l’amincissement, c’est qu’il a trouvé dans cette technologie un complément tout à fait intéressant aux régimes naturels (sans médicaments, poudres, ou autres produits) qu’il prescrit à ses patient(e)s. “Je ne pouvais pas concevoir d’associer à ce régime une méthode qui ait un caractère invasif ou agressif car l’attente des patients est précisément d’avoir quelque chose de totalement naturel, nous explique-t-il, un des principaux problèmes rencontrés dans les amincissements rapides et importants reste le relâchement cutané. Comme c’est parfois le cas après une grossesse, il peut effectivement y avoir des séquelles au niveau de la peau après une perte de poids. L’endermologie permet d’orienter l’amincissement sur certaines zones bien localisées où, lors d’un amincissement général, cela reste malgré tout assez aléatoire.”

Pour l’efficacité de son action sur le tissu adipeux et la stimulation importante qu’elle entraîne du tissu conjonctif, le nouveau Cellu M6 semblait donc s’imposer pour ce médecin généraliste. “Au niveau du tissu adipeux, il y a une activation des adipocytes. Ces cellules, qui contiennent la graisse, peuvent la relâcher dans certaines circonstances, comme le jeûne ou la diète protéinée, lesquelles peuvent être accélérées par la stimulation mécanique de la cellule via la tête de la machine. Pour permettre cette facilitation à libérer la graisse, un massage profond du tissu adipeux, en l’occurrence le lipomassage, est nécessaire”, nous explique  le Dr Ivlef. 

Mais il n’y a pas que la graisse qui est stimulée. Les tissus adjacents, comme les tissus conjonctifs, le sont également. Ceux-ci contiennent des cellules (les fibroblastes), qui vont alimenter ce tissu à la fois en collagène (magma protéiné qui donne la forme et la tension aux tissus) et en élastine. “Plus on aura de collagène et plus on aura de densité et de fermeté tissulaire, souligne encore le médecin, l’élastine, quant à elle, donnera l’élasticité au tissu. Or, ce qui reflète une peau jeune, ce sont précisément sa densité et son élasticité. Et ce qui diminue les séquelles d’un tissu qui a subi un amincissement, c’est le maintien de sa densité et de son élasticité.”

La technique a, en outre, une action sur la rétention d’eau. Elle amplifie le drainage lymphatique qui va évacuer cette eau stagnante, avec les effets que l’on sait sur la cellulite.  Toutefois, faire des séances d’endermologie sans adapter l’alimentation suffisamment n’a pas de sens, insiste encore le médecin. A bon entendeur...

Pour  trouver un centre équipé avec un nouveau Cellu M6, tél.: 02/332.25.85.


14_39_58_104613913_leogang-finale10.jpgDrainage, déstockage, ponçage,...

En fine combinaison au plus près de la peau, allongé(e) sur la table de traitement, nous voilà prêt(e) pour une demi-heure de bien-être. Quelques questions  nous trottent en tête ; les réponses de la thérapeute, Lidia Laera.

Comment optimiser le traitement LPG ? Idéalement, il faut garder une activité physique quotidienne ; rester actif sans pour autant faire du sport de façon intensive. Et bien sûr, une bonne hygiène de vie alimentaire.

Comment se déroule le lipomassage ? Au cours d’une même séance, quatre phases se succèdent : le drainage, important pour relancer le système lymphatique avant de commencer à déstocker ; le déstockage pour délocaliser la graisse ; le ponçage qui agit au niveau de la cellulite et, enfin, le séquentiel pour travailler sur le relâchement cutané. Au fil des séances, on augmente légèrement l’intensité du massage, les mouvements plus profonds s’avéreront d’ailleurs plus faciles dans la mesure où le tissu sera de plus en plus élastique.

Quelle sensation doit procurer le lipomassage ? En principe, une sensation de bien-être, de détente. En aucun cas le massage ne doit être douloureux.

Combien de séances sont nécessaires avant d’obtenir un résultat ? Si cela varie selon les cas, on préconise un premier groupe de séances rapprochées, par exemple deux fois par semaine, pendant trois semaines ; ensuite des séances plus espacées, par exemple une fois par semaine pendant un mois et enfin des séances d’entretien une ou deux fois par mois. Selon l’endroit, le prix d’une séance d’une demi-heure varie entre 55 et 60 €.

Existe-t-il des contre-indications ? Non, même pour des personnes présentant des varices, l’endermologie, qui est d’ailleurs utilisée pour atténuer les cicatrices, peut être bénéfique pour autant que l’on ne passe pas sur les varices.

Quels sont les inconvénients du traitement ? Certains patients qui sont entrés dans le protocole du régime et qui suivent le LPG en plus ont tendance à faire quelques écarts alimentaires, sous prétexte qu’ils font aussi le LPG. Le prix peut aussi être un inconvénient.


Ph: Ch. Bortels

Les commentaires sont fermés.