Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

30/04/2011

La passion du goût

14_28_04_690216648_JLC__CARTON.jpgLe rêve de Jean-Luc Colombo, devenir vigneron, s’est concrétisé, en 1982, en acquérant un coteau granitique planté de vieilles vignes de syrah.

Baudouin Havaux


JEAN-LUC COLOMBO A EU la chance de vivre trois vies harmonieusement articulées autour d’un seul axe : la passion du goût. Il ne pouvait en être autrement pour ce fils de cuisinière, qui – ayant toute sa jeunesse reniflé les recettes traditionnelles et les garrigues marseillaises – acquiert son diplôme d’œnologie pour entamer sa carrière professionnelle. A l’origine propriétaire avec son épouse d’une pharmacie, puis à la tête d’un important laboratoire d’œnologie qui rayonne sur pratiquement toutes les appellations du Rhône et de la Provence, et grâce auquel il s’est forgé une solide expérience, il consacre aujourd’hui la majorité de son temps à son rêve de devenir vigneron.

Rêve qui s’est concrétisé, en 1982, par l’acquisition de son premier vignoble, un coteau granitique planté de vieilles vignes de syrah surplombant le village de Cornas. En 1987, il présente son premier millésime de Cornas “Les Ruchets” qui devient la cuvée phare. Comme pratiquement tous les vignerons de la région, en parallèle de son activité de producteur, il étend sa gamme commerciale grâce à une activité de négoce pratiquée avec les clients de son laboratoire avec lesquels il a tissé de solides relations de confiance.

Des 600 000 cols de diverses origines qu’il commercialise aux quatre coins du monde, il ne peut trahir sa préférence et sa passion pour les vignobles du nord du Rhône et plus particulièrement pour l’appellation Cornas qui, à ses yeux, est toujours restée à tort en retrait des deux mythes de la région, Côtes-Rôtie et Crozes-Hermitage, “dumpés” par deux négociants célèbres et influents que sont Guigal et Chapoutier.

Quand Jean-Luc évoque les parcelles escarpées de syrah enclavées entre les massifs boisés, gage d’une merveilleuse biodiversité des vignobles de Cornas, on sent qu’il parle avec le cœur. Cette petite appellation d’à peine 110 ha – implantée en terrasses granitiques soutenues par des murets surplombant le Rhône en face de Valence – est le berceau du cépage Syrah, et pratiquement son cépage exclusif. Ce terroir unique et préservé, au milieu des bois de chênes verts et des genévriers, explique la profondeur et la minéralité des vins.

Jean-Luc Colombo identifie son approche œnologique et son style aux vins de Cornas. Des vins sublimant le fruit et la fraîcheur, complexes et puissants, s’appuyant sur des tannins souples.

Plus d’infos : www.vinscolombo.fr

Importé en Belgique par Mampaey-wines&Spirits. Tél. 02 466 58 58.


Cornas "Les Ruchets" 2007

Certainement la plus belle pièce de la collection “Colombo” qui laisse l’impression d’être devant une pièce unique qui s’apprécie par rapport au terroir qu’elle révèle et à l’émotion qu’elle suscite.
Encépagement. Syrah, très vieille vigne, jusqu’à 90 ans, dont le rendement tourne autour de 300 g de raisin par pied.
Terroir. Une parcelle exposée au Sud-Est. Le sol granitique des coteaux abrupts de Coronas est recouvert de copeaux de bois afin d’éviter l’érosion.
Vinification. Les raisins éraflés sont vinifiés en cuve thermo régulée avec une macération d’un mois avant un élevage en fût de 20 à 24 mois (50 % neuf, 50 % de 1 ou 2 ans).
Dégustation. La couleur noire présage de la concentration du vin. Le nez est d’une complexité accrue, qui évolue des arômes floraux aux épices de la garrigue, en passant par la violette et les fruits noirs. La bouche puissante, et d’une complexité éblouissante, évolue sur des tannins serrés, sans aucun compromis avec la fraîcheur que l’on pourrait qualifier de minérale. Un superbe équilibre.
Date de dégustation. Il est difficile de résister à la tentation de lui tordre le coup dès maintenant. Résignés, les plus sages pourront attendre de 5 à 20 ans.
Accompagnement. Viandes sauvages ou entrecôte gourmande aux antipodes du BBB.


Saint-Joseph rouge "Les Lauves" 2008

Encépagement. Syrah vieilles vignes.
Terroir. Terrasses granitiques de la rive droite du Rhône.
Vinification. La vendange, récoltée à la main et éraflée, est vinifiée traditionnellement. Après une cuvaison longue, le vin est élevé 18 mois en fûts de chêne (1/3 neuf, 2/3 moins de 2 ans).
Dégustation. La couleur est profonde et intense. Le nez est généreux, viandeux, aux arômes de fruits rouges bien mûrs parfumés de violette et de poivre vert. La bouche suit sur les mêmes registres de fruits rouges et d’épices, elle est fraîche, ample et les tanins très présents évoluent en finesse. La persistance aromatique est longue.
Date de dégustation. A savourer dès aujourd’hui, mais gagnera de la finesse et de la complexité d’ici 5 à 10 ans.
Accompagnement. Une côte de bœuf persillé grillée à la braise.


Côte Rôtie "La Divine" 2009

Encépagement. Syrah (92 %).
Terroir. Pentes très escarpées de micaschistes décomposés.
Vinification. Vendanges manuelles en petites caisses. Longue cuvaison en cuve inox. Elevage de 18 mois en fûts (1/3 neuf, 2/3 moins de 2 ans).
Dégustation. Robe rubis, pourpre profond. Un nez de fruits noirs, épicé et fumé déjà évolué. La bouche est profonde, ronde, très concentrée, assez évoluée et pourvue d’une belle longueur.
Date de dégustation. A savourer sans attendre.
Accompagnement. Vu son évolution, de l’agneau mijoté et bien épicé ou des préparations à base de champignons ou même de truffes.

Les commentaires sont fermés.