Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

21/05/2011

Passent le temps et les trains

16_24_49_230475843_Reporters_treignes_train_16.jpgSamedi 21 mai, les amateurs d’Histoire ont l’occasion de se promener dans le passé, “D’une gare à l’autre : Bruxelles au fil des trains”.

M.M.


C’ÉTAIT LE 5 MAI 1835. Voici bientôt deux siècles, le premier train pour voyageurs du continent européen, reliant Bruxelles à Malines, était inauguré. Les premiers rails d’une longue aventure ferroviaire qui modifia peu à peu notre paysage bruxellois, puis belge.

Cette aventure, Aurélie Paulet, guide pour Via Belgica, s’apprête à la raconter de visu ce samedi 21 mai. “De l’Allée Verte à la Gare Centrale, nous suivrons le sillage des trains bruxellois, découvrant les constructions qui naquirent sur leur passage et faisant revivre les quartiers de naguère qui disparurent un jour sous les roues des locomotives…”, annonce l’association.

Peu à peu, le réseau ferroviaire a, en effet, dû multiplier ses haltes. Les premiers trains de 1835 s’arrêtaient en Gare du Nord, dans l’Allée Verte. Une autre station accueillait les navetteurs du Sud, place Rouppe. Mais aucune jonction ne reliait ces deux gares : “Les voyageurs en transit devaient rejoindre l’autre gare par leurs propres moyens de transport. Les convois “arrivants” devaient, en outre, faire demi-tour, ce qui provoquait encombrements et accidents…”

De ces constats, émergent dès lors des projets de jonction, qui se concrétisent entre 1909 et 1952. La Gare du Nord est déplacée sur la place Rogier (là où se trouve actuellement la tour Dexia – elle sera ensuite reculée jusqu’à son emplacement actuel), la Gare du Midi prend place dans les quartiers qu’elle occupe encore aujourd’hui, et les dessins de Victor Horta donnent naissance à la Gare Centrale, dans les années 1940.

Ces chantiers transforment véritablement la physionomie de Bruxelles… Certains quartiers sont rasés, tandis que d’autres voient le jour. “On en profite pour assainir les quartiers malfamés. Les bas-fonds de la rue Royale, un peu coupe-gorge, et le quartier de la Puterie sont détruits.” Au contraire, de nouveaux espaces fleurissent : des bâtiments d’organismes étatiques, le Mont des Arts, la place de l’Albertine…

Via Belgica baladera les curieux à travers ces différents lieux, disparus ou non. Pour rappel, cette association née en 2010 a la vocation de promouvoir la culture du pays, par le biais de visites guidées et d’excursions tout au long de l’année..

Samedi 21 mai à 14h. Rendez-vous à l’angle du boulevard Baudouin et de l’avenue de l’Héliport (près de la sortie de métro Yser). Parcours d’un peu plus de 2 heures. Attention : passages à pied assez longs et peu adaptés aux personnes présentant des difficultés pour marcher (rues en pente et escaliers). Prix 7 €/pers.


Ph.: Reporters/Jean-Marc Quinet

Les commentaires sont fermés.