Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/08/2011

A Bruxelles, les jardins font la fête

la libre,momento,dehors,jardins en fêteDimanche 25 septembre prochain, 40 jardins privés ou semi-privés ouvrent leurs portes. Voici venir la quatrième édition d’un des derniers rendez-vous jardiniers, alors que l’automne pointe le nez.

Marie Pascale Vasseur et Marie Noëlle Cruysmans


BRUXELLES EST UNE DES CAPITALES les plus vertes du monde. L’événement “Jardins en fête”, organisé par la Bibliothèque René Pechère grâce au soutien de Bruxelles-Environnement, le prouve une fois de plus. Source d’inspiration et occasion de partager le savoir jardinier. Il est vrai qu’à notre époque, il ne se transmet plus de père en fils ni entre voisins par-dessus les haies. C’est aussi une manière de réaliser de visu qu’en ville, il est possible de sortir des sentiers battus. Du plus grand au plus petit, du plus strict au plus ébouriffé, en plein ciel ou au ras des caves, la créativité des Bruxellois est époustouflante. S’entourer de verdure devenant un leitmotiv, un besoin essentiel à l’équilibre humain. Parcs botaniques, jardins entre quatre murs, suspendus, trottoirs, toitures et murs végétaux, tout est bon, du moment qu’il y a du vert. Chacun apporte sa branche à l’édifice. Il y en a pour tous les goûts.

L’événement a pour but de valoriser et de protéger ce patrimoine méconnu constitué par les jardins privés de Bruxelles, ainsi que d’inciter les habitants à l’enrichir.

Cette année, les jardins sont à la fois l’œuvre de grands architectes paysagistes et celle d’amateurs passionnés et éclairés. Il y a quelques réalisations de René Pechère ayant tranquillement traversé les années et celles très structurées de Jacques Wirtz, mais aussi d’autres signées Brigitte de Villenfagne, Benoît Fondu ou Benoît Charles, pour ne citer qu’eux. L’occasion est belle de découvrir toutes sortes de lieux et de concepteurs. Et de voir réaliser des expériences parfois difficiles à concrétiser comme la “végétalisation” d’un toit plat, une folie aquatique, un labyrinthe poétique ou la reconversion d’une friche industrielle.

L’accent est mis sur la biodiversité en ville, et quelques associations proches de la nature seront présentes dans les jardins et vous livreront leurs bons plans.

Ce n’est pas tout. A Bruxelles, la culture maraîchère est une véritable tradition, voire un phénomène de société. Coincés entre voies ferrées et autoroutes, ou enclavés dans des îlots, disséminés aux quatre coins de la capitale, les jardins potagers communautaires occupent une centaine d’hectares. Ils s’ajoutent aux potagers privés. Alignés côte à côte, ces lopins, fouillis de légumes et de fleurs, témoignent d’un art de vivre populaire, espace de liberté et de convivialité dans l’univers urbain.


Inscription obligatoire
L’organisation de l’événement est extrêmement bien rodée. L’inscription se fait dès le 5 septembre à midi, par mail via le site de la Bibliothèque René Pechère (http://jardinsenfete.bvrp.net), ou par fax, par voie postale ou sur place, rue de l’Ermitage, 55, à 1050 Bruxelles. Une carte des jardins et une brochure explicative sont mises à la disposition du visiteur qui peut aisément décider d’un programme en fonction des heures de visite proposées. De quoi composer une balade jardinière de quartier en quartier. En fonction des places disponibles, les personnes inscrites recevront une confirmation du lieu et de l’heure de visite de leur choix. C’est simple, pratique, clair et précis. Les visites sont gratuites.


Ph.: MNC & MPV

Commentaires

Bonjour,

Pourriez-vous retenir mes coordonnées pour les prochaines visites de jardins en Belgique.

Grand merci et meilleures salutations.
C.Langhendries

Écrit par : Langhendries | 15/09/2011

Les commentaires sont fermés.