Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/09/2011

Sortie en bande...

la libre,momento,sorties,fête de la bdPour garder ses galons de “ville bédéphile”, Bruxelles organisera, ces 10 et 11 septembre, la “Fête de la BD”. Tous publics visés…

Th.R.


PRESQUE ÉGARÉE sur les écrans hollywoodiens, la bande dessinée retrouvera, ces 10 et 11 septembre, son “terroir” et ses quartiers. A cette occasion, la “Fête de la BD” devrait mettre Bruxelles en bulle et en ébullition.

Car à l’heure où la bande dessinée a largement déplacé ses horizons pour s’installer par-delà l’Atlantique (à la mode américaine) ou pour toucher l’Afrique (Slim en Algérie, Bob Kanza au Congo), Bruxelles porte plus que jamais la BD comme un écusson. Déjà “armée” de quatre musées et d’un parcours bande dessinée, la capitale offrira donc un week-end supplémentaire aux bédéphiles de tous bords.

Par-delà le parc BD (qui quadrillera le Mont des Arts) et les diverses expositions, la journée de samedi sera surtout rehaussée par le “Balloon’s Day” qui verra parader des Schtroumpfs gonflés à l’hélium et autres héros occasionnellement allongés sur 20 mètres de haut.

Une Balloon’s Parade directement importée des rivages new-yorkais où, depuis 1924, cette manifestation a pris les plis d’une tradition. Plus de deux heures durant, le cortège des personnages géants tâtera donc le pouls des grandes artères bruxelloises pour finir sa course place de Brouckère.

Pas de quoi essouffler la fête qui retrouvera le soir même un nouvel élan lors d’un spectacle son et lumière. Sur les façades blanches de la place Royale, les planches de BD s’imprimeront et se succéderont par jeu de vidéos et autres projections. Et, comme si l’image appelait un écho, un orchestre présent se chargera du répondant “sono”.

Rangée et étiquetée sous le label de “7 à 77 ans”, la bande dessinée a bien souvent réussi à agripper tous les publics. Pour ne pas démentir cette idée, la “Fête de la BD” tentera aussi de s’adresser aux amateurs aguerris, aux dénicheurs d’inédits en abritant sous la tonnelle des Halles Saint-Géry un marché de la bande dessinée. Et si le bonheur ne s’épuise pas dans ces “prés”, il restera toujours à pousser la porte des libraires qui seront, eux aussi, portes et bras ouverts pour offrir au 9e art un dernier week-end d’été.


Ph.: Reporters / Fred Guerdin

Les commentaires sont fermés.