Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/09/2011

Le retour des foires aux vins

la libre,momento,papilles,vins,foire aux vins,champion,mestdaghNous sommes partis à la chasse aux bonnes affaires dans les grandes surfaces. Premier arrêt : Champion/Mestdagh.

Sélection: Baudouin Havaux


APRÈS LES ESCAPADES VINEUSES aux détours de nos routes de vacances, le moment est venu de reprendre le collier, mais pas pour autant d’arrêter de voyager parmi les appellations traditionnelles et exotiques que nous proposent les acheteurs de la grande distribution en cette époque consacrée aux foires aux vins. Historiquement, les foires aux vins ont été créées pour permettre aux consommateurs d’acheter leurs vins pour les fêtes de fin d’année, mais avec le jeu de la concurrence, les enseignes rivalisent pour débuter les unes avant les autres, et aujourd’hui, le calendrier des foires aux vins coïncide avec la rentrée des classes. Il ne faut pas pour autant bouder notre plaisir, et “Momento” vous emmène pendant quelques semaines à la recherche des bonnes affaires.
Première étape : Champion/Mestdagh qui ouvrira le feu le 13 septembre. Cette année, Jean-Michel Jaeger, l’acheteur du groupe, a sélectionné 144 vins sur un total de 520 que compte son assortiment. Il ne laisse pas beaucoup de choix à sa clientèle, et ne propose jamais plus d’une référence par appellation. 60 % de vins proposés sont de nouvelles références. L’offre toujours assez traditionnelle, qui correspond à la demande des consommateurs du sud du pays, compte 75 % de vins français, 12 % de vins italiens et seulement 3 à 4 % de vins du Nouveau Monde.

Pour le rapport plaisir/prix
Leva, 2009, cabernet sauvignon, merlot de la vallée de Thrace, Bulgarie
Un très bon choix pour les amateurs de vins ronds et fruités accessibles à tout petit prix. Les saveurs de fruits rouges sont enrobées d’une touche boisée assez fine. Un vin de pur plaisir à partager sans complexe. Prix : 3,39 €

Pour les conservateurs en quête d’exotisme
Colline d’Enira, 2007, Vallée de Bessa, Bulgarie
Une vraie merveille signée par le baron Stéphane Von Neipperg, également propriétaire de Château La Gaffelière à Saint-Emilion. Plutôt classique, corsé et évoluant sur des notes tertiaires de sous-bois, il plaira aux amateurs de Bordeaux qui hésitent à sortir de l’Hexagone. Prix : 6,90 €.

Pour amateurs audacieux
Lacrima Di Moro d’Alba Superiore 2010, Velenosi, Italie
La découverte extravagante du catalogue ! Pétale de rose, violette et litchi s’expriment au nez. La bouche très expressive navigue entre une sucrosité maîtrisée et une belle pointe d’acidité. A servir sur une tarte aux fruits, un foie gras poêlé ou du gibier accompagné d’airelles. Un vin qui passe ou qui casse, mais qui ne laisse pas indifférent. Prix : 9,90 €.

Pour les passionnés de vins italiens et de sanglier
Giubilante 2006, rosso IGT, Lungarotti, Ombrie, Italie
Au premier coup de nez, un véritable feu d’artifice: réglisse, guimauve, poivre blanc, massepain et violette se disputent la vedette. La bouche est généreuse, puissante, et la finale tannique. Cet automne, après un passage en carafe, il accompagnera à merveille les gibiers et autres plats en sauce. Prix : 11,50 €.

Super coup de cœur
Orca, 2009, Côtes du Ventoux, France
Sans hésiter, c’est le coup de cœur de la foire aux vins. A la fois fruité, charnu et gourmand, c’est un vrai régal. Un assemblage en élégance de syrah et grenache qui sent la fraise, le cassis et la garrigue. Prix : 6,95 €.

Traditionnel indémodable
Château Bousquet, 2009, Côtes de Bourg, France
Bordeaux, toujours Bordeaux ! Tous les éléments sont réunis pour rassurer l’amateur de classicisme. Une belle structure, des tannins fins et bien mûrs, arômes de framboise et de vanille. Dans les bons millésimes comme 2009, on ne change pas une équipe qui gagne. Prix : 7,49 €. 

Un avant-goût de Megavino
Beaujolais Durette, 2010, France
Une mise en bouche avant le salon Megavino qui accueillera cette année le Beaujolais comme hôte d’honneur. Une bonne occasion de redécouvrir une appellation qui privilégie le fruité et la fraîcheur à des prix très concurrentiels. Prix : 4,90 €.

Certifié bio
Pinot Gris d’Alsace, 2008, Les Natures JB Adam, France
Ce n’est pas parce qu’il est certifié “Bio Ecovert” qu’il faut l’acheter, mais parce que c’est un pinot gris bien équilibré, aux arômes de fruits mûrs balancés par une bonne acidité, à marier, par exemple, à une tranche de foie gras. Prix : 8,50 €.

Un grand blanc de caractère
Vacqueyras Blanc, 2010, Terroir des Dentelles, France
Ce qui n’est pas “coutume”, un Vacqueyras blanc, et sur la finesse, la minéralité et la légèreté. Epicé, mais sans lourdeur, c’est un vin qui porte bien son nom, à boire pour le plaisir. Prix: 8,89 €.

Pour les buveurs d’étiquettes à l’affût de bonnes affaires
Les Fiefs de Lagrange, 2008, Saint-Julien, France
Le second vin du Château Lagrange est un choix sans risque à déboucher entre amis. L’étiquette est prestigieuse et le contenu n’a jamais déçu. Alors, à ce prix, il ne faut pas hésiter, et surtout ne pas traîner, car il n’y en aura pas pour tout le monde. Prix : 14,90 €.

Les commentaires sont fermés.