Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/09/2011

Fort comme un chêne

la libre,momento,dehors,chêneLes chênes accompagnent l’homme depuis la nuit des temps. Très répandus et réputés pour leur robustesse, leur diversité est telle qu’il y en a forcément un pour votre jardin.

Marie Noëlle Cruysmans et Marie Pascale Vasseur


LES CHÊNES CONSTITUENT UN GENRE riche de centaines d’espèces. On les dit les rois de la forêt. Les amateurs se plongeront avec passion dans la lecture des deux tomes du “Guide illustré des Chênes”, d’Antoine le Hardÿ de Beaulieu et Thierry Lamant, dont la seconde édition vient de paraître (voir épinglé). De tout temps, ils ont frappé l’imagination. Chêne de la liberté, chêne royal, chêne à prières, chêne oraculaire, ils font partie de l’Histoire des hommes et de leur environnement.

Si, par chance, votre jardin en abrite un, protégez-le. Il est un cadeau de la nature, probablement un semis de hasard faisant son petit bonhomme de chemin parmi les ronces et les broussailles pour s’élancer vers la lumière. Rappelons au passage que le chêne est l’arbre qui nourrit le plus d’insectes différents avec son feuillage, ses bourgeons et son bois. La lumière lui est indispensable. Son feuillage léger permet le développement d’autres végétaux sous son ombrage. Certains allégueront la lenteur de sa croissance. C’est à voir ! Des chênes semés en place ou installés quand ils ont à peine un an mettent cinq ans à prendre tournure; ensuite, leur croissance prend une bonne vitesse de croisière, sans amendement particulier ni arrosage, car leur enracinement à la fois pivotant et horizontal tire le meilleur parti du sol. Juste une affaire de patience au démarrage. Leur floraison est insignifiante, est-ce une raison pour les condamner ?

La diversité de leur feuillage et de leur port est extraordinaire. Du chêne vert en passant par celui à feuilles de bambou, jusqu’aux géants solitaires, tous les effets sont permis. Choisir un chêne est affaire de goût personnel et d’espace. Chaque espèce montre des caractères intéressants. Deux poussent couramment à l’état sauvage chez nous, le chêne pédonculé (Quercus robur) et le chêne sessile (Quercus petraea). Dans la nature, l’identification est parfois compliquée par la présence d’intermédiaires. De nombreuses espèces venues d’ailleurs agrémentent nos jardins et nos espaces verts. Vous les choisirez pour leurs belles couleurs d’automne ou leurs qualités ornementales. Jelena de Belder, de l’arboretum de Kalmthout, faisait remarquer à ce propos que les espèces américaines les plus brillamment colorées en rouge ne donnent pas toujours la même intensité de teintes en Europe. Autre intérêt, les chênes ont une tendance quasi générale à conserver leurs feuilles longtemps. Bien des formes ont, du reste, un feuillage persistant. Attention, elles ne sont pas toutes rustiques chez nous. Les jardins italiens de la Renaissance étaient plantés de chênes verts (Quercus ilex), aussi appelés yeuses.

Les plus majestueux demandent de grands espaces pour les accueillir et leur offrir la surface et la lumière nécessaires à leur plein développement. Pour les jardins moyens, il existe d’autres choix comme Q. ilicifolia, Q. pontica ou certains chênes à port fastigié. Avant tout achat, il est important de se renseigner sur la qualité du sol destiné à l’accueillir. Leurs exigences culturales varient.

Les chênaies de nos ancêtres produisaient le bois de chauffage et étaient constituées de taillis, rejets ou repousses de souches. Dans un jardinet, vous pourrez vous inspirer de cette manière de faire, et l’inclure dans une haie basse ou en isolé. Rabattu de temps en temps à la base, il ne fera pas un tronc unique, mais un bouquet de rejets dont la hauteur sera plus facile à contrôler.


“Le Guide illustré des chênes”
Antoine le Hardÿ de Beaulieu et Thierry Lamant nous entraînent dans le monde fascinant des chênes. Depuis des années, accompagnés du photographe Michel Timacheff, ils parcourent le monde pour les repérer et les photographier. Des descriptifs précis accompagnent les illustrations. De nombreuses variétés horticoles ont été cataloguées en complément. Elles sont souvent d’un grand intérêt en horticulture.
Antoine le Hardÿ de Beaulieu, déjà auteur et éditeur d’un “Guide illustré des Erables”, enrichit avec cet ouvrage une collection visant à nous faire découvrir la beauté et la diversité des végétaux de notre planète. Pépiniériste, il aménage aussi des parcs et des jardins. Thierry Lamant est technicien à l’Office national des Forêts (ONF) en charge des arboreta en France. Il a travaillé à l’Arboretum national des Barres. Il fut président de l’International Oak Society de 2000 à 2003. Michel Timacheff, photographe et graphiste, effectue les nombreux reportages photographiques nécessaires à l’illustration de cette collection d’ouvrages botaniques, centralise les informations et réalise la mise en page.


Ph.: MNC & MPV

18:00 Publié dans Dehors | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la libre, momento, dehors, chêne | |

Les commentaires sont fermés.