Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

24/09/2011

Comme un vestige

la libre,momento,sorties,hôtel aubecqSauvée de justesse en 1948, la façade de l’Hôtel Aubecq a été démontée pièce par pièce. Elle est aujourd’hui visible à plat.

M.-A.G.


RÉALISATION EXCEPTIONNELLE sauvée de la démolition, la façade Aubecq est aujourd’hui reconstituée et visible, gratuitement, dans un entrepôt où le public peut se rendre.

Pour rappel, l’Hôtel Aubecq voit le jour au début du XXe siècle. Il est considéré comme l’une des pièces maîtresses de l’œuvre Art nouveau de Victor Horta. La sculpturale demeure, véritable palais urbain, prend le nom de son commanditaire, Octave Aubecq. Située au 521, avenue Louise, à Bruxelles, elle est vendue par l’héritier de la famille, en 1948, à un promoteur qui la démolit afin d’y ériger un immeuble à appartements. Alertés du sinistre, l’épouse d’Horta et son plus proche collaborateur, Jean Delhaye, réussissent à convaincre le ministre des Travaux publics de l’époque, Auguste Buisseret, de sauver de justesse la façade principale de l’Hôtel. Voilà pourquoi elle est minutieusement démontée, dans l’espoir d’être reconstruite un jour…

Commence un long voyage pour ces pierres démantelées. De terrains vagues en entrepôts, elles sillonnent le pays. La Région de Bruxelles-Capitale acquiert, en 2001, ces fragments d’un prestigieux patrimoine. A la demande du ministre-président de la Région bruxelloise Charles Picqué, un important travail d’inventaire et une étude scientifique exhaustive sont menés en vue de documenter cette architecture et d’envisager son futur. Voilà donc la somptueuse façade, enfin accessible au public, dans le lieu de sa reconstitution à plat.

Cette accessibilité s’inscrit dans le cadre du 150e anniversaire de la naissance de l’architecte belge Victor Horta. Tout comme la mise à l’honneur d’une partie du mobilier d’époque – conçu pour l’Hôtel et réalisé toujours par le même Horta – qui est rassemblée et présentée en collaboration avec les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique.

Jusqu’au 9/10. Les jeudis et vendredis après-midi et les samedis et dimanches en journée. Le dimanche, des navettes en bus sont organisées gratuitement à certaines heures des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique vers l’entrepôt (situé le long du canal). Visites (par des guides professionnels) uniquement sur réservation via le site www.aubecq.be ou par téléphone au 0483.46.15.71 (les mardis, mercredis et jeudis de 14h à 17h).


Un chef-d’œuvre, une exposition, deux lieux
En deux parties, l’exposition prend place à l’entrepôt régional (situé le long du canal) et aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, rue de la Régence, 3, 1000 Bruxelles(du ma. au di. de 10 à 17h).
– L’entrepôt régional abrite la façade reconstituée à plat, qui s’apparente à un vestige archéologique. Une occasion unique pour le grand public d’observer les différents éléments d’une façade sculpturale, de comprendre comment les pierres s’assemblent techniquement et esthétiquement, et de découvrir le processus de création et de réalisation d’un monument.
– Les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique accueillent une vingtaine de pièces de mobilier venant de différentes collections, ainsi que des plans d’archives et autres documents permettant de comprendre pleinement ce que fut le bâtiment. Un diaporama retraçant son histoire et le reportage photographique du travail de reconstitution complètent l’hommage rendu à ce patrimoine précieux.


Ph.: (c) Horta

Les commentaires sont fermés.