Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/10/2011

Delhaize mise sur le bio

la libre,momento,papilles,vins,foire aux vins,delhaizePour sa foire aux vins, Delhaize propose plus de 100 vins à prix canon. “Momento” vous aide à y voir clair.

Sélection: Baudouin Havaux


LA QUATRIÈME ET DERNIÈRE ÉTAPE du rallye aux bonnes affaires s’arrête à l’enseigne au lion qui affiche, cette année et jusqu’au 5 octobre, plus de 100 vins à prix canon. Revendiquant son expertise et son statut de leader sur le marché du vin, Delhaize colle aux tendances dans ce domaine, et concentre son offre sur des vins bio dont il note l’intérêt croissant de sa clientèle avec une augmentation des ventes de 37 % par rapport à l’année passée. Pour expliquer cet engouement pour le bio, il faut, d’une part, reconnaître que la qualité des vins issus de l’agriculture biologique est bien meilleure d’année en année, et, d’autre part, que certains vins connus et largement distribués se sont convertis en vins bio. Cette hausse de 37 % devrait être plus importante encore si l’on tenait compte des propriétés dont le vignoble est conduit en biodynamie, mais qui ne sont pas classifiées en tant que telles, car les producteurs ne trouvent pas pertinent d’y apposer le label bio. Autre tendance, les mousseux et champagnes qui rencontrent toujours plus de succès. Alors que l’on observe une légère érosion des ventes de champagne au niveau national, chez Delhaize, on constate une augmentation. Par contre, les mousseux restent une valeur sûre, avec, notamment, une croissance à 2 chiffres des ventes de Cavas espagnols et Proseccos italiens. A noter, Delhaize organise, ce samedi de 10h à 20h, sa dernière journée de dégustation en magasin. Pour ceux qui n’auront pas l’occasion d’y participer, “Momento” a dégusté pour eux et retenu 6 coups de cœur.


Portrait de l'acheteur

Alain Pardoms est le responsable de l’assortiment des vins de Delhaize depuis le récent départ de son prédécesseur Stefaan Wauters. Il est épaulé dans sa mission par son équipe d’acheteurs, mais s’appuie également sur un réseau assez dense de courtiers que le groupe Delhaize a tissé depuis plusieurs générations. Ces courtiers – qui sillonnent en permanence les différentes régions vinicoles – jouent le rôle de rabatteur dans les campagnes. Ingénieur agronome de formation et fils d’agriculteur, Alain Pardoms est un homme de terrain que vous aurez du mal à trouver au bureau. Quand il n’est pas dans sa séance quotidienne de dégustation, il a les pieds dans le vignoble ou bien dans un cuvier pour préparer les assemblages. Pragmatique et infatigable, il parcourt plusieurs fois par an le tour des vignobles de la planète, avec un intérêt tout particulier pour les vins de la vallée centrale du Chili.

 

Les Vieux Marronniers, Saint-Nicolas de Bourgueil, 2010
Thierry Germain, nommé vigneron de l’année 2011, est un homme qui cherche à exprimer son terroir à travers la production de cabernet franc plein de finesse. Le respect de son terroir passe tout naturellement par la conduite de son vignoble en biodynamie. Au nez, l’épice, la groseille et le poivron sont l’expression parfaite du cépage, et en bouche, on est charmé par le fruit, la complexité, les tanins fins et les notes fumées. La longueur en bouche, dominée par le fruit, est remarquable. L’accord idéal avec ce grand cabernet franc : un américain-frites.
Prix : 7,99 € (6, 66 € en promotion).

Pinot Noir Codorniu, Brut
Laissons-nous entraîner par la “movida” catalane avec un cava vineux, très bien construit. Un 100 % pinot noir reposé plus de neuf mois en bouteille. Un mousseux vibrant qui vous remplit la bouche de fraises, framboises et mûres. Parfait en apéritif ou pour clôturer le repas.
Prix : 9,49 € (7,12 € en promotion).

Riesling, Coteaux de Stadtbredimus, Domaines Vinsmoselle, Moselle luxembourgeoise, 2009
Si proche et pourtant toujours assez méconnu, le Grand-Duché mérite que l’on s’intéresse de plus près à ses vins d’une rare finesse et d’une minéralité marquée. Un riesling bien structuré, ample et fruité, aux arômes de coing et de miel. Idéal à l’apéritif ou sur un poisson sauce mousseline. Et pour l’empreinte carbone, on a moins de remords qu’avec une bouteille de Nouvelle-Zélande.
Prix : 4,59 € (3,83 € en promotion).

Château Anthonic, Moulis-en-Médoc, Cru Bourgeois, 2008
La famille Cordonnier a acquis cette propriété en 1993, et, depuis cette date, ce Cru Bourgeois est bien présent sur la table de nos compatriotes. Un bordeaux des plus classiques, gouleyant et légèrement boisé. Déjà très évolué, il faudra l’ouvrir rapidement pour les traditionnels repas familiaux. En magnum, la fête sera toujours plus réussie et le vin toujours mieux conservé, car il évolue plus lentement. Une bonne occasion pour faire ses réserves de fin d’année.
Prix : 22,50 € (19,99 € en promotion) Magnum.

Invinity, le secret Syrah, Côtes du Rhône, 2010
Stefaan Wauters, fort de son expérience en tant qu’ancien acheteur chez Delhaize, cherche à présenter sur le marché des vins bien typés, à des prix démocratiques, si possible en dessous de 5 €. S’il met le cépage en avant, cela ne signifie pas que le terroir ou l’appellation n’a pas d’importance. Au contraire, il s’agit d’un Rhône nordique entier, très typé, franc et aux accents rocailleux. La bouche est pleine et savoureuse. Un rapport qualité/petit prix imbattable. Dommage que le bouchon soit synthétique.
Prix : 4,99 € (3,33 € en promotion).

Laurenz, Sunny Grüner Veltliner, Autriche, 2010
La propriété, située au nord-ouest de Vienne, est connue pour son climat ensoleillé. Le cépage local, grüner veltliner, s’y épanouit à merveille. Un vin élégant, en finesse, aux arômes de pomme et de poire, souligné par un trait de poivre et d’épice. Un vin blanc vif, faiblement alcoolisé, parfait pour aiguiser nos papilles avant de passer à table.
Prix : 7,19 € (5,99 € en promotion).

Les commentaires sont fermés.