Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/10/2011

Le kit de survie fashion

La Libre, Momento, Tendances, valise, pratiqueQue mettre dans sa valise pour assurer en toute situation ? Que faire pour éviter la crise de panique en culotte dans une chambre d’hôtel à 2 000 kilomètres de son vestiaire adoré ? Comment être irrésistible en faisant rentrer tous ses secrets de beauté et ses toilettes de princesse dans une microvalise qui ne sera pas refusée en cabine, parce que décidément trop dodue pour faire semblant de peser cinq kilos ? Explication.

Coincée dans une valise: Aurore Vaucelle


QUE CELUI QUI N’A JAMAIS VÉCU CE GENRE d’événement nous lance la première valise à portée de main. On doit partir en voyage, mais à propos de ce séjour, qui dure plus que deux jours, on ne maîtrise ni la température ni la présence ou la fréquence des précipitations. Sans compter qu’il y aura une balade tout terrain, mais aussi une rencontre avec des professionnels qu’il faut épater, une réception digne de la cour de Louis XV, et un bal costumé (ou un enterrement de vie de jeune fille, c’est kif-kif). Enfin, si on a le temps, car il y a des optimistes dans la bande, on ira skier/nager/faire du vélo... à la mer. Argh !  Vous ne voulez plus partir, mais attention !, tout peut s’arranger. Enfin…
Il faut quand même ajouter à cela que, selon les conditions du récit, vous devez véhiculer également votre bébé ou votre chat, ce qui complique le voyage, considérant par ailleurs que vous faites le transfert en charter où le bagage en soute est sacrément coûteux, coûteux, au point qu’il vaut mieux acheter les objets à balader sur place. (Encore que ce dernier point soit une magnifique excuse pour se faire offrir ce que l’on n’aime jamais, tant qu’en nombre et en diversité. Un exemple au hasard: les chaussures.)
Bref, la situation est posée, il reste à résoudre l’équation compliquée du bagage malin, pratique et sans faille surtout, histoire de ne pas se retrouver précisément sans sa jupe ou ses souliers en zone étrangère. Revenons sur les classiques à ne pas omettre de glisser dans sa valise.


Une valise qui roule bien

Qui n’a pas vu “In the Air” ?
(Britto Collection by Heys, 250 €, sur ebags.com)


La Libre, Momento, Tendances, valise, pratiqueLe vêtement sérieux

Un blazer noir et bien coupé donne du chien à tout un chacun, et, en un tour de main, rend n’importe qui professionnel (à condition de ne pas faire le zouave à tout bout de champ, tout de même. Cette veste n’est pas un manteau magique).
(H&M, 29,95 €)


La Libre, Momento, Tendances, valise, pratiqueLeçon d'élégance minute

La bonne idée ? Jeter dans sa valise une chemise/blouse d’un bel effet qui passe sous un blazer et que l’on pourra associer en toute tranquillité avec un jean et de sobres souliers. Tous les invités n’en auront que pour votre tunique unique et chic.
(Monsieur Bul, 225 €)


La Libre, Momento, Tendances, valise, pratiquePour vent frais et grande classe

On ne sait pas de quoi l’avenir est fait, surtout sous d’autres latitudes. Un foulard chic est toujours utile pour se couvrir la gorge – façon Christine Scott Thomas dans “Le Patient Anglais” –, ou pour se couvrir la tête – façon Jackie Kennedy.
(Hermès, 292 €)


La Libre, Momento, Tendances, valise, pratiqueLe chapeau de pluie

Idéal quand on arrive dans un pays sur lequel s’abat une brusque saison des pluies… Egalement pratique en Bretagne et en Belgique.
(Papa pique et maman coud, 16 €)


La Libre, Momento, Tendances, valise, pratiqueSa vie dans son sac

Il est vivement conseillé d’emporter son sac préféré à la fois chic et sport, mais surtout pratique, car on aura toujours quelque chose à y jeter au dernier moment. Donc, pas de sac à main à anse ultramignon et mini, c’est contre-productif.
(Stéphane Verdino, 99 €)


La Libre, Momento, Tendances, valise, pratiqueUn soutien-gorge magique

Quitte à prendre de la lingerie (car c’est un peu indispensable) autant qu’elle soit pratique en toutes circonstances. Donc, avec bretelles amovibles, évidemment, pour aller avec la robe cocktail que vous avez astucieusement roulée en boule avec votre pyjama pilou de voyage.
(Lou, 88 à 91 €)


La Libre, Momento, Tendances, valise, pratiqueUne culotte magique (aussi)

En voyage, on ne sait pas vraiment ce qui nous attend; alors, ce n’est pas vraiment le moment de se dire que tout le monde va regarder dans notre dos, parce que nous avons une culotte qui se voit en détail sous notre robe blanche. Bref, on évite de faire participer tout le monde à son intimité, c’est pas mal aussi.
(Lou, 25 €)


La Libre, Momento, Tendances, valise, pratiqueLe pied tristounet, le mal du voyageur

Eviter d’avoir mal aux pieds dans des souliers rutilants est une bonne idée de départ, quand on part en voyage… Et les chaussures confortables et pratiques, ça existe – mais on n’oublie pas des Compeed au cas z’où.
(Robert Clergerie, 350 €)


La Libre, Momento, Tendances, valise, pratiqueDes objets double action

Oui, on embarque un rouge à lèvres, mais tant qu’à faire, qu’il aille avec tout, qu’il soit hydratant (ainsi, on économise le transport d’un baume à lèvres) et qu’il ne vous oblige pas à prendre aussi cette tenue qui va si bien avec !
(Clinique, 20 €)

 

POUR BIEN FAIRE SA VALISE

Projection : ne pas s’y prendre au dernier moment et connaître un minimum de détails, soit nombre de jours du séjour et activités nécessitant une tenue spéciale.

Timing : réfléchir au contenu un jour à l’avance, histoire de ne pas remarquer à l’instant T que toutes les tenues fétiches sont dans le bac à linge. Enfin, avant de tout coller dans sa valise, vérifier que, pour chaque tenue imaginée, tous les éléments nécessaires ont bien été emportés – et ce, afin d’éviter de se retrouver sans jupe avec de magnifiques escarpins aux pieds, dans la chambre d’hôtel, juste avant le cocktail.

Source : regarder une fois supplémentaire le film “In the Air” dans lequel George Clooney donne une leçon sur le bagage idéal de l’individu chic et smart. Dans ce film, le bagage ne passe pas pour être un objet avilissant, seul le personnage secondaire galère avec sa valise – qui ne roule pas.
La morale de ce film consiste à dire que le voyage, en tant que tel, n’est pas forcément ce moment aliénant où l’on se bat avec du matériel intransportable, un trolley récalcitrant et/ou les autres voyageurs.

Les commentaires sont fermés.