Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/10/2011

Bienvenidos a la primavera

la libre,momento,escapade,îles canariesMer, plage et soleil toute l’année, les Canaries ont de quoi faire rêver. Et pour ceux qui veulent s’en donner la peine, l’île recèle d’autres visages que celui présenté sur les cartes postales.

Découverte: Samuel Hoste


PRESSÉ DE QUITTER LA GRISAILLE belge, on a sauté sur l’occasion de découvrir celle que tous surnomment : “l’île du printemps éternel”. Et pour être franc, on se demandait bien ce qu’on allait pouvoir faire d’autre que de bronzer sur la plage ou visiter des hôtels. On avait tout faux, le séjour à Tenerife fut riche en visites, découvertes et dégustations. A tel point qu’on y retournerait bien, cette fois, juste pour le farniente.

Des sept îles principales, Tenerife est la plus grande et la plus peuplée. Gran Canaria en est la seconde. Toutes deux sont très prisées par les tour-operators, et le tourisme représente leur principale source de revenus comme en témoigne la forêt d’hôtels qui borde les plages du Sud. Mais les îles Canaries ne se résument pas forcément à cela.

Iles de contrastes, elles offrent autant de possibilités de détente ou d’aventure que leur milieu naturel le permet. Kitesurf, baignades avec les dauphins ou les baleines, balades en montagne ou faire la crêpe sur la plage… sont les points forts de ce petit archipel perdu au large du Maroc que tous les dépliants touristiques ne manquent pas de mettre en valeur.

Petite devinette : où se trouve le plus haut sommet d’Espagne ? Inutile de vous ruer sur la carte de la péninsule ibérique de votre atlas, car le point culminant de l’Espagne ne se trouve pas sur le continent, mais bel et bien à Tenerife ! Le Teide s’élève à 3 718 m d’altitude. Impossible de le rater où que l’on soit dans l’île. Des voyagistes proposent de partir à sa découverte en bus ou en jeep. Il est également possible de louer une voiture (les agences de location surabondent) pour explorer l’île à sa guise.

la libre,momento,escapade,îles canariesDans la jeep – qui nous emmène à travers le parc national du Teide –, la route prend soudain des allures de Road 66. Le paysage désertique de roches volcaniques s’étend à perte de vue de chaque côté de la route. Mais la température est beaucoup plus fraîche qu’au bord de mer. Une halte au Roque Cinchado, et tout le monde sort son appareil photo pour prendre une vue panoramique de la montagne.

Lors de la descente, le petit village de Masca – uniquement accessible par la route en lacets, qui serpente à flanc de collines – offre ses charmes typiques aux visiteurs. Là, le temps coule lentement à l’ombre des dragonniers aussi hauts que des arbres.

Autre village remarquable, celui de Garachico, autrefois le seul port de l’île, fut détruit par une coulée de lave lors de l’éruption du Teide en 1706. Heureusement, aucun mort ne fut à déplorer, les villageois ayant eu le temps de s’enfuir. Ceux-ci décidèrent de reconstruire la ville au même endroit. Depuis la route de montagne, on peut clairement distinguer la forme circulaire de la coulée de lave. A l’entrée de la ville, la tour du fort, enterrée aux trois quarts, est le seul vestige d’avant l’éruption. En pierre, elle n’a pas connu le même sort que les autres constructions traditionnellement en bois.

Les plages de sable noir sont une autre trace du passé volcanique de l’île. Le sable fin, qui recouvre les plages des îles Canaries, n’est pas indigène; en réalité, il est transporté par le vent venant du Sahara. Plus épais, le sable noir ne permet pas vraiment de réaliser des châteaux de sable, et la sensation est fort différente de ce à quoi nos pieds sont habitués. Une expérience surprenante.

En plus de la découverte de l’île proprement dite, d’autres activités s’offrent aux touristes : casino, soirées spectacles, visite de la Gomera (petite île à côté de Tenerife), excursion en sous-marin, ou partir à la rencontre des dauphins.

Trois parcs à thèmes, Loro Parque, Siam park et le Jungle park (Parque Las Aguilas) complètent l’offre d’activités en plein air. Loro Parque a ouvert ses portes à Puerto de La Cruz il y a environ 25 ans. Il s’agit d’un parc animalier regroupant une très grande variété de perroquets – d’où son nom –, mais aussi des orques, des tortues de mer, des dauphins, des pingouins… Le Siam park, quant à lui, se présente comme le plus grand parc d’attractions aquatique d’Europe. De son côté, le Jungle park combine nature (plantes et animaux) et aventure (le parcours découverte et la piste de bobsleigh).


Ph.: S.Hoste

Les commentaires sont fermés.