Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/10/2011

Marre de la 3D?

la libre,momento,pixels,jeu vidéo,3d,2dOui, les jeux en 2D ont encore un avenir…

Erik Machielsen


AVEC L’ARRIVÉE DES CONSOLES dites puissantes (et particulièrement la Nintendo 64), les développeurs se sont sentis obligés de mettre de la 3D partout afin de tendre vers plus de réalisme, synonyme selon eux d’immersion. Moralité ? Des jeux fun comme Super Mario 64 (qui dans le genre plates-formes a défini les règles) mais aussi pas mal de polygones qui “géométrisaient” décors et personnages, laissant ainsi le joueur sur une impression d’inachevé.

Le jeu vidéo plongeait jusque-là dans un univers qui permettait d’encore garder ses distances vis-à-vis de personnages qu’on guidait sans forcément tomber dans le piège de l’identification. Désormais, c’est moins le cas, surtout avec les FPS, les jeux vus à travers les yeux du héros, qui ne sont rien d’autre que de la réalité virtuelle sans casque. Avec leur vue circulaire à 360 degrés, ils signent des performances techniques, mais donnent aussi le tournis. Bien que des affichages à 60 images/seconde et des réticules de visée programmés pour se comporter comme les stabilisateurs d’appareils photos digitaux pallient de plus en plus cet inconvénient.

Tout comme une musique est fonction de l’instrument sur lequel on la compose, un jeu est tributaire de l’outil qui le conçoit. Or, les mécaniques des plates-formes ou les jeux de labyrinthes sont nés dans le giron de la 2D. Tous les Pac-Man tridimensionnels du monde ne pourront égaler le plaisir de l’original. Idem pour Tetris que la 3D parvient même à saper.

Un compromis existe cependant, qui trouve encore sa justification sur les consoles actuelles : la 2.5D, qui révolutionna l’art ludique lorsque la firme écossaise Rare l’appliqua à Donkey Kong Country sur Super Nintendo en 1994. Le principe des jeux 2D avec leur vue profilée et leur scrolling multidirectionnel demeurait. Mais le traitement des décors et personnages par des ordinateurs spécialisés dans le traitement des images de synthèse modifia définitivement la donne. Ce principe se retrouve d’ailleurs dans le Tintin : le Secret de la Licorne qui sortira fin octobre.

Cela écrit, même si les consoles peuvent se permettre l’entourloupe de la 2.5, la 2D demeure incontournable pour certains jeux. Et notamment ceux ciblés vers les enfants ou adaptés de séries animées.

C’est le cas de Phinéas et Ferb : Voyage dans la deuxième dimension – tiré lui du film (conçu pour la télé et les DVDs) – fraîchement sorti sur PS3, Wii et DS. Ces deux demi-frères sévissent depuis 2007 sur Nickelodeon, TF1 et Club RTL. Ils sont issus de l’imagination de Dan Povenmire et Jeffrey Marsh, des Américains qui ont participé à des séries comme Les Simpson, Les Griffin et Bob l’éponge. C’est dire que leur création s’accommode d’une lecture à plusieurs degrés et est perceptible aussi bien par les enfants et les ados que par les adultes. L’histoire (armé de gadgets, on passe dans une autre dimension où on affronte le Dr Doofenshmirtz) se tient d’autant que sa sauce est allongée par des actions qui mélangent les genres : tir, plates-formes, adresse, réflexion, combat. Questions humour et graphiques, on est bien dans l’ambiance, c’est très coloré, fluide, et varié. On se retrouve dès lors face à un jeu qui, certes, ne figurera pas dans le panthéon des incontournables mais qui représente un divertissement agréable pour les fans et une pause récréative pour les hard gamers trop accaparés par Call of Duty.


Ph.: Disney

14:30 Publié dans Pixels | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la libre, momento, pixels, jeu vidéo, 3d, 2d | |

Les commentaires sont fermés.