Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/10/2011

Installez la rhubarbe

la libre,momento,dehors,rhubarbe,planterIl n’est plus l’heure de la cueillir, mais il est encore temps de la diviser et de la planter. Au printemps prochain, viendra le moment de l’admirer et de la savourer.

Marie Pascale Vasseur et Marie Noëlle Cruysmans


DE LA FAMILLE DES POLYGONACÉES, la rhubarbe, Rheum x hybridum ou Rheum rhabarbarum, est connue en Chine et dans les grandes plaines de l’Ukraine depuis cinq mille ans. Arrivée chez nous au XVIe siècle via les routes caravanières, il lui faut attendre deux siècles pour se tailler enfin une belle réputation et rallier nos assiettes sous forme d’entremets, tarte, compote ou confiture.

Cette plante vivace bien rustique chez nous et pratiquement indestructible se présente sous la forme d’une souche rhizomateuse donnant naissance à d’impressionnantes feuilles vert sombre. Les hampes florales en gros épis de couleur crème se dressent majestueusement de mai à juin à 2 m de haut. Sachez qu’elles épuisent le pied. A vous de choisir. Si vous voulez plus de récolte, songez, dès lors, à la couper mi-mai au ras du sol. En réalité, ce sont les longs pétioles des feuilles qui nous intéressent. Verts, roses, lavés de rouge ou franchement rouges, cuits, ils ont cette saveur acidulée qui fait le bonheur des gourmets. Attention, on ne consomme pas le limbe des feuilles qui, dans diverses conditions, peut se révéler toxique. Généralement, on ne connaît pas le nom de la variété. Si par hasard vous avez le choix, préférez les pétioles rouges, les plus savoureux. A la fête des jardins d’Aywiers à Lasne, chaque premier week-end de mai, Matthieu de la Pépinière de la Source, un fou de rhubarbe, en présente plusieurs variétés à la vente.

Diviser une plante reste la meilleure solution pour s’en procurer un morceau. A l’automne ou au printemps, pourvu que la souche soit suffisamment enracinée. L’enracinement est très profond. Parfois, jusqu’à 2 m. Déterrez donc la souche avec précaution. Divisez-la en éclats de 2 ou 3 bourgeons minimum. Puis replacez au soleil ou à la mi-ombre, dans n’importe quel sol, avec une légère préférence pour une terre riche et fraîche. En sol calcaire, ajoutez dans le trou de plantation une poignée de poudre de basalte, et sur un sol détrempé, plantez sur butte, car elle redoute l’eau stagnante. Ne l’enterrez pas trop profondément, les bourgeons doivent affleurer. Un rien lambine à s’installer, il lui faut environ trois ans pour occuper un espace de 1m à 1,5m. Sa stature imposante fera alors le vide autour d’elle. Un à deux pieds suffisent en général pour une famille. Du côté entretien, aucun souci, elle vit toute seule pendant 6 à 10 ans. Très résistante au gel et à la sécheresse, elle se plaît dans nos contrées à l’abri du cagnard. Jamais malade, elle ne dit pas non à une pelletée de compost une fois par an.

La récolte commence dès avril/mai jusqu’en septembre. Commencez par les feuilles externes. Détachez-les tout simplement en les faisant pivoter à la base. Ne pas “déplumer” le plant au risque de l’affaiblir. Laissez toujours un tiers des pétioles et arrosez après la cueillette s’il fait très chaud. Pour hâter la récolte, les fanas déposent en hiver quelques branches de sapin sur les pieds tout nus qui ont perdu leurs parties aériennes.


Fruit ou légume?
Ne voulant pas marcher sur les plates-bandes de notre confrère, nous aimerions simplement vous donner quelques pistes préliminaires à la dégustation. Le pétiole, qu’il soit vert ou rouge, s’épluche d’un bout à l’autre de la tige comme une asperge. S’il est jeune et tendre, inutile de l’éplucher. Coupez-le en tronçons de 5 cm. Pour atténuer l’acidité, plongez-les quelques minutes dans l’eau salée ou faites-les tremper 30 minutes dans de l’eau fraîche. Après, vient la cuisson. Dans une casserole avec un fond d’eau sucrée ou dans une poêle avec un filet d’huile. 10 minutes suffisent. Bien que la rhubarbe habite le potager et soit techniquement un légume, elle est souvent servie en dessert, son acidité appelant le sucre. Mais tout est permis. Pourquoi pas avec du poisson à la manière du maquereau marié à sa groseille, en sauce aigre-douce accompagnant un rôti ou simplement ajoutée à la viande dans un tajine. Un soupçon de gingembre ou de cardamome ajoute un brin de subtilité à son parfum délicat.


Ph.: MNC & MPV

15:21 Publié dans Dehors | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la libre, momento, dehors, rhubarbe, planter | |

Les commentaires sont fermés.