Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

19/11/2011

Déjeuner en paix

la libre,momento,sorties,petits-déjeuners,oxfamLa vingtième édition des petits-déjeuners Oxfam entend remettre en bouche les mots d’équité et de solidarité.

Thibaut Roland


ON LE SAIT, L’EXPOSITION “A Table” a déballé ses cartons et gagne, sur le plateau de Tour et Taxis, un succès d’estime et de raison.

En passant du champ à l’assiette, les organisateurs ont sans doute ratissé à grosses fourches quelques questions de société. Et, parmi celles-ci, l’empreinte écologique semble s’être nettement imprimée. Car, qu’on le veuille ou non, manger, c’est aussi marcher.

A quelques encablures du salon, les petits-déjeuners Oxfam apparaissent aujourd’hui comme les premiers de cordée. Bien qu’éveillés assez récemment au succès et à la popularité, les petits-déjeuners fêteront, ce week-end des 19 et 20 novembre, leur vingtième anniversaire.

Nul besoin pour autant de gloriole ou de farandole. Lorsque le commerce s’agrippe à la solidarité, les petits plats se mettent rarement dans les grands. Les bulles de champagne ou champomy resteront donc étouffées à l’entrée. Et s’il vous est coutumier de sortir dès le matin l’argenterie des théières à café, c’est aux nappes de verdure qu’il faudra vous habituer.

Ceci étant, l’événement a aujourd’hui pris une ampleur que d’aucuns semblent avoir du mal à mesurer. Ces 19 et 20 novembre, près de 200 lieux de Wallonie et de Bruxelles seront ainsi réquisitionnés. Au total, près de 40 000 personnes devraient, au cours du week-end, venir tremper dans la culture équitable des petits-déjeuners.

“Cultivons la terre, la vie, le monde”, tel sera le mot de passe “barricadant” les entrées. Et si l’impératif peut rebuter, on aurait tort de s’y arrêter, tant il est vrai qu’aucun ticket de rationnement ne sera ici réservé aux “pères la morale” ou aux “mères supérieures”. Du côté d’Oxfam, nul ne souhaite que les tartines (choco ou confiture, les goûts ne s’arrêtent pas aux frontières) dégoulinent de sentences et de moraline.

Pour les organisateurs, le plaisir peut aussi prendre les habits de l’équité. Sans fard, sans leçon, sans coup porté. Manger, c’est aussi s’engager.


Ph.: Oxfam

Les commentaires sont fermés.