Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/11/2011

L'A5 avance par la technologie

10_57_22_046414987_Audi_A5_FL_Cab.jpgCoupé, cabrio et Sportback évoluent dans le bon sens.

St.L.


GOOGLE EARTH ! AVEZ-VOUS DÉJÀ entendu parler de ce système de navigation ? Véritable photographie par satellite de la région où vous vous trouvez, elle permet de voir très clairement la route à suivre. Cette fonction fait partie des nombreuses nouveautés technologiques dont bénéficie la version 2012 de l’Audi A5. Ou plutôt des Audi A5, puisque ce modèle lancé sous la forme d’un coupé existe également en cabriolet et en Sportback.

Ce dernier rencontre un succès inattendu et, grâce notamment à son pratique hayon arrière, séduit les familles. Du coup, il est désormais possible de demander une banquette en configuration 3 places, alors que la Sportback était jusqu’à présent une stricte 4 places.

Le style n’évolue que timidement. Les phares adoptent la nouvelle signature Audi, et c’est à peu près tout. Idem dans l’habitacle, où il faut jouer au jeu des sept erreurs pour voir que le volant, les commandes du système d’info-divertissement ou encore les cadrans ont été légèrement retouchés.

Au final, l’A6, alors que l’A5 est plutôt basée sur l’A4. Mais c’est surtout sous le capot que réside l’intérêt de ce rafraîchissement de milieu de vie…

Tous les moteurs de l’A5 bénéficient d’améliorations plus ou moins importantes. Tous sont à injection directe et turbocompressés, qu’ils fonctionnent au diesel ou à l’essence.

Il serait évidemment fastidieux de citer tous les changements apportés, mais sachez que le but est atteint puisque la consommation moyenne des A5 est en baisse de 11 % et que la consommation normalisée de la version 2.0 TDI 177 ch ne dépasse plus les 4,7 l/100 km. Soit des rejets de CO2 limités à 122 g/km. Huit grammes de moins et ce superbe coupé, capable d’approcher les 250 km/h compteur, avait droit aux primes écologiques de l’Etat !

Quant à la version à tendance sportive S5, elle se sépare de son V8 glouton pour adopter un (presque) aussi agréable V6 de 333 chevaux consommant 20 % de moins que son prédécesseur. Mais il n’est point besoin d’opter pour le haut de gamme pour apprécier les qualités dynamiques de l’A5. Dans ses versions Quattro à différentiel arrière actif, elle atteint un niveau de tenue de route absolument invraisemblable, les quelques modifications apportées au châssis s’avérant payantes aussi bien en matière de tenue de route que de confort. Il est donc juste dommage que les prix, même s’ils ont le bon goût d’être à peu près stables, ne suivent pas la tendance des consommations.


Ph.: Audi

10:20 Publié dans Routes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la libre, momento, routes, audi, a5 | |

Les commentaires sont fermés.