Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/12/2011

Zafira Tourer? Plus rien en commun avec le Zafira

La Libre, Momento, Routes, Zafira TourerOpel lance un troisième monospace sur le marché.

Ch.H.


RENAULT AVAIT INVENTÉ le monospace compact avec le Scenic, et Opel avait répliqué un peu plus tard. Avec un argument qui devait compenser ce retard, les sept places. Et cela a fait tilt, puisque les deux premières générations du Zafira (en 1999 et en 2005) ont réussi un très appréciable total de 2,2 millions de ventes.

Entre-temps, Opel a diversifié son offre avec le Meriva. Le Zafira est le monovolume dérivé de l’Astra, le Meriva l’est de la Corsa. La seconde génération du Meriva, célèbre pour ses portes antagonistes, avait pris du volume, et, aujourd’hui, c’est la troisième génération du Zafira qui en prend aussi.

Le nom de Zafira est bien la seule chose que le nouveau produit de la marque à l’éclair a en commun avec ses prédécesseurs. Et encore : il s’agit bien d’un Zafira Tourer, pour marquer la différence.

Oui, tout a changé. L’esthétique, par exemple. C’était bien nécessaire, dira-t-on, tant le design des deux premières générations de Zafira était (et est toujours) terne et passe-partout. Ce n’est plus du tout le cas aujourd’hui, tant en ce qui concerne l’extérieur que l’intérieur. Plus le moindre relent utilitaire, désormais.

L’intérieur subit la même évolution. Il emprunte beaucoup d’éléments à l’Insignia, y compris son train avant, ce qui est incontestablement un gage de qualité.

Le point fort de l’objet, c’est cependant sa modularité. Déjà en pointe sur les générations précédentes, celle du Zafira Tourer est exemplaire : sept sièges coulissants dans tous les sens, tous réglables en longueur et en inclinaison, et les deux derniers (en option de 500 €) s’escamotant en un instant dans le plancher. Original : les sièges du second rang sont individuels et le central du second rang peut se rabattre pour former un accoudoir. Et il existe une trentaine d’espaces de rangement éparpillés un peu partout.

Le Tourer est plus volumineux que le Zafira : 20 centimètres de plus en longueur, dont 6 pour l’empattement, ce n’est pas anecdotique, et cela se rapproche fort des dimensions du Sintra qui fut, il y a quelques années, le grand monospace de la marque.

Au niveau des motorisations, le 1.7 CDTI laisse la place à trois moteurs de deux litres, mais le poids assez impressionnant du véhicule fait que le 110 chevaux n’est pas la meilleure option. En version essence, on préférera le 1.4 turbo Ecotec au 1.8 Ecotec.

Les options sont nombreuses, mais pas exagérément chères. L’un dans l’autre, le prix reste très raisonnable, d’autant que, par rapport au Zafira traditionnel, il s’agit de tout le contraire d’un downsizing

10:22 Publié dans Routes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la libre, momento, routes, zafira tourer | |

Les commentaires sont fermés.