Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/01/2012

Jordanie: trek en eaux vives

La Libre, Momento, Escapade, Jordanie, trekAux abords de la mer Morte et de l’impressionnante Route des Rois, se dressent de spectaculaires canyons alimentés par des eaux de source. L’occasion d’aborder la Jordanie d’une manière plus insolite…

A l'aventure: Stéphanie Carion


LA JORDANIE, UN ROYAUME uniquement sculpté de sable et de roche rougeoyante ? En dehors des idées reçues, Pétra et le désert du Wadi Rum ne sont pas les uniques joyaux de ce pays aux reliefs étonnants. Outre les deux mers salées (mer Morte et mer Rouge), l’eau de source coule entre des canyons (“Wadi”) impressionnants et souvent verdoyants. Il est vrai que la Jordanie est connue pour figurer parmi les pays les plus pauvres en ressources hydriques, mais rien n’empêche de terminer complètement trempé après une randonnée sportive à travers les sources chaudes et cascades.

Depuis Madaba, la petite ville agréable aux mille mosaïques byzantines (dont la fameuse carte de la Palestine dans l’église Saint-Georges), la Route des Rois est fabuleuse. Sinueuse et historique, elle est empruntée depuis des millénaires et traverse la Jordanie, du nord au sud, jusqu’à la capitale nabatéenne de Pétra. Entre vallées et camps nomades, ses paysages sont exceptionnels.

Pour se mettre en jambes, rien de tel que de débuter l’aventure par une petite randonnée canyoning dans le Wadi Ibn Hammad, quelques kilomètres plus loin. Les pieds dans l’eau de source chaude, difficile de ne pas s’émerveiller devant les jardins suspendus, les palmiers qui poussent sur la roche, les fougères et les lauriers roses. Certains passages sont plus ardus que d’autres et demandent un peu d’escalade, mais la randonnée est abordable et plaisante. Premières rencontres avec les chèvres et les bergers bédouins avant de terminer par une cascade bien rafraîchissante.

Sur le chemin du retour, se dressent Kérak et sa légendaire forteresse croisée sur les contreforts de la colline. La journée s’achève volontiers le long des berges de la mer Morte. Il ne reste plus qu’à savourer une nuit iodée dans un bivouac installé sur une des plages aménagées. Face à la mer, le réveil se fait en douceur, impossible de résister à la baignade flottante…

A deux pas de la mer Morte, le Wadi Mujib. Ce canyon d’une beauté à vous couper le souffle est situé à 410 m sous le niveau de la mer. C’est la réserve naturelle la plus basse de la planète. Cette gorge impressionnante, creusée par l’érosion, se prête parfaitement au canyoning, à condition d’être accompagné d’un guide de la RSCN (Société royale pour la Conservation de la nature).

Après une courte marche sous un soleil de plomb, la vue sur la mer Morte, depuis le haut de la réserve, est magnifique. En profondeur, le spectacle est à la hauteur des premiers efforts de la journée : l’expérience est inoubliable. On se sent tout petit au milieu de ces gorges serrées où ruisselle l’Arnon, cours d’eau souvent mentionné dans la Bible. Petit coup d’œil sur les parois rocheuses, vous verrez que les différentes couches géologiques forment comme des dessins colorés. La partie la plus ludique et impressionnante de la randonnée n’est autre que la descente en rappel d’une immense cascade. Sensations fortes et rafraîchissement garantis. La suite se parcourt en escaladant les rochers, en se laissant glisser sur les toboggans naturels et parfois même en nageant.

La Libre, Momento, Escapade, Jordanie, trekAprès ces belles émotions, la route pour se rendre au bivouac sauvage de Mansura est majestueuse entre le village perché de Dana, sa réserve naturelle et le château de Shobak. Une fois les tentes installées, le fameux thé à la sauge se déguste volontiers en compagnie de Bédouins. Face aux plus hauts sommets du royaume (jusqu’à 1 800 m), l’impression de dominer les canyons est magique.

La réserve naturelle de Dana est la plus vaste du pays. Elle abrite plus de 700 espèces de plantes et une faune incroyablement diversifiée. Une des plus belles randonnées est celle qui vous emmène depuis le plateau calcaire jusqu’à l’antique Finan, ancienne exploitation de cuivre. C’est le Wadi Gweire. Il faut compter la journée, mais les passages sont moins compliqués qu’au Wadi Mujib. Outre la couleur rosée dominante des parois rocheuses, le vert de la végétation se dévoile face au bleu du ciel et de l’eau de source. Un véritable feu d’artifice pour les yeux !

Après un repas typique partagé au coin d’un feu, la balade se poursuit, mais les gorges se font moins serrées. On retrouve donc les bergers et leurs chèvres “cascadeuses”. Un conseil : ne les suivez jamais ! Habituées aux escalades les plus improbables, elles risqueraient de vous mettre en danger.

La journée s’achève par une balade en pick-up à travers le Wadi Araba et ses belles vallées pour rejoindre un bivouac exceptionnel, perdu entre les roches rouges de Pétra. Après un succulent Mansaf (la spécialité culinaire du pays : de l’agneau cuit dans du lait caillé de chèvre avec du riz, des épices et des pignons de pains) mangé à la bédouine, avec les mains, la nuit se partage entre rêves et impatience. Car demain, c’est Pétra la magnifique…


La Libre, Momento, Escapade, Jordanie, trekPétra par des voies détournées

Après quelques jours passés en pleine nature jordanienne, difficile de se dire qu’il faudra affronter la foule de touristes qui envahit chaque jour le majestueux site de Pétra. Et pourtant, accompagné d’un bon guide local, il y a moyen de rejoindre la belle cité nabatéenne par des chemins détournés, et ainsi vivre cette fabuleuse expérience à contre-courant de la horde de visiteurs. La découverte est progressive à travers les roches pourpres, entre les montagnes dorées et sur des chemins aériens qui procurent parfois une douce sensation de vertige et de solitude. Au bout de ce passage “secret”, l’émotion domine : l’impressionnant Deir (le Monastère) se dresse face à nous. La promenade se poursuit ensuite jusqu’au Khazneh (Trésor) par les 800 marches à descendre, alors que les touristes les escaladent péniblement dans l’autre sens. Un conseil pour terminer le séjour : après une randonnée dans les dunes de sable rouge du Wadi Rum, logez dans un campement bédouin aménagé et profitez d’un délicieux repas typique. Le lendemain, dirigez-vous vers la mer Rouge pour admirer la multitude de poissons multicolores et les récifs de corail.


Ph.: Stéphanie Carion

18:05 Publié dans Escapade | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la libre, momento, escapade, jordanie, trek | |

Les commentaires sont fermés.