Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

07/01/2012

Nous sommes tous mentalistes en puissance

La Libre, Momento, Bien-être, mentalisme, mentalisteC’est en tout cas ce que prétend Bastien Bricout, hypnothérapeute, qui signe “Devenez mentaliste”, un ouvrage proposant des méthodes à la portée de tous pour éveiller nos capacités cachées et changer notre vie. Tout un programme…

Rencontre: Laurence Dardenne


SOUS SON PETIT CHAPEAU, L’AIR manifestement décontracté, il a l’allure d’un gamin. Et pour cause, Bastien Bricout est dans la fleur de l’âge : 24 printemps. Un indéfectible sourire au coin de l’œil, le héros de Secret Story affiche l’attitude de celui à qui tout réussit. Comme si rien ne semblait impossible à ce jeune homme clairement bien dans ses baskets.

A lire son ouvrage “Devenez mentaliste” (1), c’est aussi l’impression qui en ressort. Qu’il s’agisse d’avoir confiance en soi, gérer son stress, contrôler son sommeil, neutraliser ses peurs, maîtriser le temps, développer sa mémoire, apprendre à lâcher prise, communiquer efficacement, décrypter le langage non verbal ou encore repérer et déjouer les manipulations du quotidien… Bastien Bricout – en plus, le nom sonne bien ! – semble avoir la solution à toutes ces situations. On lui mettrait une baguette magique en main que cela ne dénoterait pas…

En quelques pages et des mots simples, l’hypnothérapeute de formation vous expose la problématique en question pour ensuite livrer au lecteur les outils du mentaliste. Car oui, le voilà, le secret : “Le mentaliste utilise une boîte à outils qui lui permettent d’être le plus efficace possible en toute situation.”

Quels sont-ils ? Outil de base, la PNL ou programmation neurolinguistique permet une communication efficace et ciblée. Viennent ensuite l’hypnose et l’autohypnose, “des outils très performants et très utilisés en thérapie ou en développement personnel pour supprimer allergies, phobies, compulsions et autres addictions”. Indispensable pour aider à comprendre le dialogue inconscient d’une personne, l’étude du non-verbal permet d’adapter sa communication en fonction de la gestuelle de l’interlocuteur. Quant à l’intuition – une autre aide appréciable au mentaliste –, elle permet de “sentir” les choses. Apprendre à écouter son instinct et à suivre ses injonctions souvent pertinentes est, en effet, l’un des credos du mentaliste.

Mentaliste, oui, mais “mentaliste humaniste”, insiste-t-il. “Le mentaliste est tout simplement une personne qui met son mental en mouvement, qui va utiliser son mental d’une façon différente des gens dans la vie de tous les jours, nous explique-t-il, il va utiliser des outils pratiques, efficaces pour changer sa vie et en même temps, sans le vouloir, ou en le voulant, il va changer la vie de celles et ceux qui l’entourent. Parce que le mentaliste se met à communiquer efficacement, à comprendre les personnes avec lesquelles il communique et à adapter sa communication en fonction des interlocuteurs”.

Et humaniste ? “Altruiste, ouais, s’exclame-t-il, parce que, tout simplement, pour moi, on ne peut pas être mentaliste si on n’aime pas les gens. Il faut aimer la vie, les gens qui nous entourent, aimer faire de nouvelles rencontres pour apprécier les autres. Parfois, les personnes que je rencontre me disent : “J’aimerais apprendre à décrypter le langage non verbal, savoir comment je me fais manipuler…” Mais je leur dis : il faut d’abord apprendre à se connaître et à connaître les gens. Ce n’est qu’alors que l’on peut commencer à les regarder pour ce qu’ils sont et non pas avec une idée faussée”.

En d’autres mots : “Le mentaliste humaniste, dont il est question dans ce livre, n’est pas un mentaliste de spectacle, précise Bastien Bricout, c’est souvent un hypnothérapeute ou un coach de vie. Il aide ses patients à trouver un équilibre physique, émotionnel et spirituel à l’aide de différentes techniques”. Dont l’hypnose. “En effet, j’utilise l’outil hypnotique pour mes séances. Je suis un passionné de l’inconscient. Or, on sait que beaucoup de pathologies sont dues à une défaillance inconsciente, à des compulsions… Cela m’interpelle et j’ai envie d’agir dessus.”

Les principaux motifs de consultations de ses patients ? “Les phobies, en tous genres : l’avion, les araignées, les ponts, les limaces, les nuages… Je suis pour l’instant une personne qui est au top point de vue social, professionnel, très bien au niveau familial,… mais dès qu’elle voit un nuage au-dessus de sa tête, elle se sent comme aspirée par ce nuage. Je vois des choses énormes en consultations; c’est pour cela que je me dis que l’inconscient joue beaucoup…” Les compulsions alimentaires (boulimie, anorexie…), le sevrage tabagique, les troubles du sommeil, la gestion du stress, le manque de confiance en soi et tout ce qui est “c’est plus fort que moi” sont d’autres motifs de consultation.

Alors, in fine, qu’espérer au juste de cet ouvrage ? “Le livre, ce sont des bases pour aller plus loin. Mais ce n’est pas parce que l’on a lu le livre que l’on est mentaliste. Encore faut-il le faire.”

(1) Devenez mentaliste, Bastien Bricout, J’ai lu, 14,90 €.


A la portée de tous?

Devenez mentaliste”, c’est le titre. “Des méthodes à la portée de tous pour éveiller vos capacités cachées et changer votre vie”, le sous-titre. Viennent les questions.

Tout le monde peut-il devenir mentaliste ? “Oui, il suffit de le vouloir et d’apprendre, selon l’auteur. C’est d’ailleurs là aussi que réside l’humanisme de cette discipline : elle est ouverte à tous. Le mentalisme est une pratique tolérante qui développe l’ouverture d’esprit. Même si certains ont prétendu disposer de pouvoirs surnaturels et flirter avec des forces obscures, je crois que cela n’a fait que brouiller les images du mentalisme dans l’esprit des gens. Je pense, en réalité, que tout le monde est mentaliste en puissance. […] Le mentaliste humaniste n’est pas nécessairement thérapeute : il peut être une personne ordinaire qui a acquis, au fil de son développement personnel, des connaissances qui lui permettent de “booster” ses capacités naturelles : sa confiance, son intuition, sa mémoire, sa santé, sa capacité à communiquer, à fédérer et à aider les autres, etc. Les pouvoirs de la psyché sont immenses et le mentaliste est un acteur et un chercheur dans ce domaine. Il peut exercer au quotidien ses capacités dans la vie de tous les jours et auprès des gens qu’il côtoie”.

Certaines personnes sont-elles, de façon innée, plus mentalistes que d’autres ? “De façon naturelle, les femmes sont plus mentalistes que les hommes, parce qu’elles se servent mieux de leur intuition, nous dit Bastien Bricout. Elles sont davantage connectées cerveau droit. Elles se laissent plus porter par leur intuition. Un homme va ressentir cette intuition, puis il va la déjouer pour ne plus se fier qu’à son mental. L’intuition est également présente chez l’homme, mais il la refoule, il ne l’écoute pas. C’est pourquoi il y a au départ un léger avantage chez les femmes. Mais au niveau de l’apprentissage, il y a une équivalence”.

Certaines aptitudes sont-elles nécessaires ? “Oui, la première est d’aimer les gens. Il faut vraiment être humain. La société nous déshumanise. L’un contre l’autre; l’un sans l’autre… Ici, l’idée est d’être déjà ouvert aux autres. Cela dit, s’il n’y a pas à proprement parler de “don”, certaines personnes possèdent des dispositions naturelles pour assimiler la discipline. Elles ont, de manière instinctive, perçu et expérimenté l’essence du mentalisme. D’autres possèdent des facilités d’intégration des informations qui leur permettent de progresser très rapidement.”

Y a-t-il un âge pour devenir mentaliste ? “Non, il n’y a pas d’âge pour apprendre à être mentaliste. Plus tôt on apprend et plus tôt on possède des outils qui pourront servir toute la vie. En général, les gens attendent d’aller très mal pour commencer à se remettre en question et à travailler sur eux. L’idée est de commencer à travailler sur soi quand ça va bien pour aller encore mieux ou pour que cela dure tout le temps.”

Les commentaires sont fermés.