Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/01/2012

Robes de carpette

La Libre, Momento, Tendances, robes, tapis rouge, starsMême ceux qui prétendent ne porter qu’une vague attention au vestiaire ne peuvent le démentir. Il existe, inscrit dans la mémoire collective, des codes vestimentaires, signifiants, attachés à un personnage ou à un élément du vêtement.
“100 Unforgettable dresses” (d’Hal Rubestein, paru chez Harper Design) rappelle à coups d’images, chic, choc ou historiques, que la toilette des femmes fait partie de l’histoire, voire de l’Histoire.

En mode téléobjectif: Aurore Vaucelle


La robe d’anniversaire, par Marilyn, en 1962

Lorsqu’elle commanda sa robe auprès du couturier Jean Louis, Marilyn Monroe tint ses mots : “Je vous demande une robe historique… une robe que seule Marylin pourrait porter.” Et le couturier, mis au défi, releva le pari. De ce jour où le président John F. Kennedy fêta son anniversaire au New York City’s Madison Square Garden, devant plus de 50 000 spectateurs, qui se rappelle encore qu’Ella Fitzgerald, Peggy Lee ou Maria Callas étaient également présentes pour pousser la chansonnette…? De cette soirée, on ne se rappelle que de la voix susurrée d’une Marilyn, moulée dans une robe de “perles et de peau” portée sans sous-vêtement, pour son président.
© Hal Rubenstein : Harper Design


La Libre, Momento, Tendances, robes, tapis rouge, starsLa robe de secours, par Liz Hurley, en 1994

Liz Hurley ? Si l’on prend une minute pour se demander les films dans lesquels on l’a vu jouer, on se rend compte qu’ils ne se bousculent pas au portillon. La belle est surtout connue comme l’ex-compagne du bellâtre britannique Hugh Grant, qui faisait chavirer les cœurs des jeunes filles, mais c’était déjà au siècle dernier. Cependant, malgré son maigre passé de star – on ne tient pas compte ici de son rôle dans l’actuelle saison de “Gossip Girl” –, Liz Hurley fait partie de la mémoire collective. La belle, pour éviter d’être oubliée, s’était créé, le soir de la première de “Quatre Mariages et un Enterrement”, un filet de sécurité avec cette robe signée Gianni Versace. Une robe qui mettait sa pudeur en danger mais le succès, lui, était sauf. Grâce aux épingles de sûreté.
© Hal Rubenstein


La Libre, Momento, Tendances, robes, tapis rouge, starsLa robe à l’état sauvage, par J.Lo, en 2000

En 2000, Jennifer Lopez arrive aux Grammy Awards dans cette robe de bain signée Versace et tout le monde commence à perdre la tête. Les photographes ne savent plus s’ils doivent faire une vue de pied ou plutôt un close-up sur un détail, le petit ami de l’époque, Sean Combs, boude, quant à David Duchovny, en co-maître de cérémonie, il indique à l’assemblée que sans doute personne n’est plus là pour le voir lui.
La photo de J.Lo, dans la jungle de sa frêle robe – calme et tranquille comme si elle posait en costume de Jeannette pour son école –  est parue dans 450 journaux à la suite de l’événement, et a été reproduite six millions de fois environ dans le mois qui a suivi les Grammy.
©Hal Rubestein Harper Design


La Libre, Momento, Tendances, robes, tapis rouge, starsLa robe prometteuse, par Gilda, en 1946

Qu’est-ce qui émeut toujours lorsque l’on tombe par hasard sur la belle Rita Hayworth – alias Gilda –, un peu éméchée, décidant, même si ça n’est pas souhaité, de se lancer dans un strip-tease devant des collets montés ? La robe bustier, en satin, sublime, semble être son alliée, dans sa danse chaloupée, rapidement stoppée au premier gant retiré.
Hal Rubenstein, dans son ouvrage consacré aux robes de légende, aime à préciser que, selon lui, ce qui plaît dans cette robe, c’est ce qu’elle cache. Non pas la nudité de Gilda, mais bien la grossesse naissante que Rita Hayworth souhaitait camoufler. Ce qui explique le gros nœud sur la taille et la danse point trop risquée de la belle bientôt maman.
© 2011 HAL RUBENSTEIN/Harper Design


La Libre, Momento, Tendances, robes, tapis rouge, starsLa robe de la revanche, par Diana, en 1994

L’histoire de la petite robe noire de Diana, Princesse de Galles, est des plus instructives. La robe posait question à la princesse, au moment où elle en fit la commande chez Christina Stambolian. Trop courte, trop dénudée, quand allait-elle la mettre, demandait Diana à la créatrice et son frère, présents à l’achat. Tous deux lui commandèrent de partir avec la robe, qui lui plaisait tant. Elle mit la robe sur le compte de son mari et partit. La petite robe fit son apparition trois ans plus tard le jour où, comme par hasard, le prince Charles, alors divorcé, prévoyait une intervention télévisée pour officialiser sa relation avec Camilla. Opération petite robe noire réussie, la presse n’en eut que pour elle et pas pour l’autre donzelle.
© 2011 Hal Rubenstein : Harper Design


La Libre, Momento, Tendances, robes, tapis rouge, starsLa robe potiche, par Victoria B., en 2005

Au cours de la décennie 2000, Victoria a gagné un nom de famille envié – le Beckham du footballeur adulé –, elle a créé sa marque de chiffons, qui cartonne, elle a enfanté. Et elle a gardé la ligne. C’est sur ce dernier point que les femmes du monde entier lui en veulent le plus. C’est en raison de ce “corps perfection” que le couturier Roberto Cavalli accepta qu’elle porte l’unique exemplaire de cette toilette que lui avait inspiré un vase Ming… Elle l’arbora lors d’une sauterie chez Elton J. Et comme Victoria voulait avoir l’air d’une déesse, on ajusta la toilette sur son corps en position debout, si bien qu’elle ne put pas s’asseoir de la soirée – on espère pour elle qu’il s’agissait d’un walking dinner ! Si mince, aux courbes parfaites… Mais qui a vraiment envie d’être la potiche ?
©2011 Hal Rubestein Harper Design


La Libre, Momento, Tendances, robes, tapis rouge, starsLa robe de princesse, par Kate M., en 2011

Kate Middleton est entrée par la grande porte dans le monde des princesses, et la robe qu’elle choisit pour son union avec William y fut pour quelque chose. A posteriori, et c’est une info qu’elle n’ignorait pas, tout le monde – qu’il soit journaliste, mondain, British surexcité, fashionista, ou ami de la royauté – attendait Kate à la sortie de la Rolls Royce, prêt à juger, à médire, à comparer. Sarah Burton, bras droit de la griffe Alexander McQueen et créatrice de la robe en question, le précise : Kate M. savait ce qu’elle voulait. Et le succès, dans son choix, fut complet. La place trouvée, au royaume des princesses adulées. Beaucoup de Grace (dans le choix de la dentelle) et un peu de Diana (dans la traîne), sans prendre la même place évidemment.
DPA/Reporters


La Libre, Momento, Tendances, robes, tapis rouge, starsLa robe un peu space, par Lady Gaga, en 2010

Lady Gaga fait autant parler d’elle pour ses tenues que par ses chansons. Et si on confesse platement mélanger les airs de toutes ces bombes stars (de Beyoncé à Kristina), on aura été, plus d’une fois, frappé par l’allure de la Gaga, qui n’y va pas avec le dos de la cuillère, quand il s’agit de se mettre en scène. Elle n’attend plus d’être sur scène pour porter des tenues extraterrestres, la preuve, une fois encore, avec cette robe galactique signée Armani, qu’elle portait à la cérémonie des Grammy. Une toilette qui ne valait finalement pas sa robe à cheveux, volée à cousin Machin, ou sa robe en viande rouge, une version du Rosbeef, naturalisé américain.
© 2011 HAL Rubestein Harper Design

Les commentaires sont fermés.