Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/02/2012

Astra GTC: ne dites plus "3 portes"

La Libre, Momento, Routes, Opel, Astra GTCCe coupé Astra n’a pas grand-chose à voir avec la petite familiale 5 portes d’Opel.

St.L.


SI CHAQUE GRAND CONSTRUCTEUR compte une petite familiale 5 portes dans sa gamme, rares sont ceux qui en proposent encore une déclinaison 3 portes classique. En la matière, Volkswagen (avec son incontournable Golf), Audi (A3) et Toyota (Auris) font figure de derniers des Mohicans !

Les autres ont soit tout simplement abandonné l’idée (Alfa, Citroën, Lancia, Mazda…), soit voulu différencier leurs versions 5 et 3 portes en présentant ces dernières comme des coupés. C’est le cas, par exemple, de Renault (Mégane) et de Kia (Pro Cee’d).

Opel va, aujourd’hui encore, plus loin, avec cette Astra GTC ne partageant aucune pièce de carrosserie avec le modèle classique, seuls les rétros, les poignées de portes et… l’antenne étant identiques. Le but est, bien sûr, de présenter une voiture racée digne de figurer dans la longue liste des coupés Opel de caractère. On pense, notamment, à la fameuse Manta ou à la Calibra des années 90.

La carrosserie n’est pas la seule différence entre l’Astra 5 portes et la GTC. Curieusement, cette dernière dispose, en effet, d’un empattement plus long d’un centimètre, tandis que les voies sont élargies de 3 ou 4 centimètres. La GTC est également légèrement surbaissée.

Tout cela n’a qu’un but : améliorer la tenue de route, sans pour autant dégrader le confort. De même, la suspension avant est celle de l’Insignia OPC, le haut de gamme d’Opel.

En lisant cela, vous vous dites que rien n’est trop beau pour permettre à ce coupé de s’imposer. Vous serez alors déçus de constater que la partie avant de l’habitacle est identique à celle de l’Astra 5 portes : cela manque de charme et d’originalité pour une voiture voulant sortir de l’ordinaire. On se consolera en constatant que l’habitabilité aux places arrière est meilleure qu’on ne pourrait le croire en observant les lignes de la GTC. Un adulte d’un mètre nonante peut y voyager sans problème.

Sous le capot, Opel n’a, pour le moment, retenu que ses moteurs essence (1.4 et 1.6 de 100 à 160 chevaux) et le plus puissant de ses diesel. C’est ce dernier que nous avons pu essayer. Développant 165 chevaux, il est particulièrement agréable en toutes circonstances et se contente de 4,8 l/100 km de moyenne normalisée. Son insonorisation est soignée, et il s’accorde parfaitement avec le châssis amélioré de cette Astra pas comme les autres. Même lorsque la route est glissante, le train avant – capable de supporter 325 chevaux ! – ne se laisse pas démonter.

Le compromis confort-tenue de route de cette GTC constitue donc un de ses points forts, tout comme son prix, quasiment identique à celui de la 5 portes. Un joli cadeau de la part d’Opel !


Ph.: GM

12:00 Publié dans Routes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la libre, momento, routes, opel, astra gtc | |

Les commentaires sont fermés.