Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/02/2012

Le paradis du hors-piste

15_26_26_255135072__ARoyer-OTSTEFOY_2696_hors_pistes.jpgLa station de Sainte-Foy-Tarentaise se révèle un petit écrin préservé au milieu des grandes stations très connues qui l’entourent. Elle ravira les amateurs de calme, les afficionados de bonne chère et, surtout, les friands de poudreuse en free-ride !

Glisse: Grégoire Comhaire


Tout le monde connaît Val d’Isère, Tignes, les Arcs ou encore La Rosière, aux portes de l’Italie. Mais entre ces stations très fréquentées, il existe un petit lieu préservé, avec des remonte-pentes sans longues files d’attente, un domaine skiable magnifique et, surtout, des milliers d’hectares dédiés au hors-piste. Ce petit écrin préservé, c’est Sainte-Foy-Tarentaise. Il ravira tant les amateurs de glisse et de frissons que ceux pour qui la montagne est aussi synonyme de détente, de confort et de bonne chère.

On vient d’ailleurs ici pour cela en priorité, souvent en provenance des grandes stations voisines. On s’offre une journée d’évasion à quelques kilomètres de son lieu de vacances pour aller manger de la poudreuse et s’en mettre plein la vue avant de retourner dans son ministudio-cabine se faire une tartiflette et un scrabble avec les amis. Mais on vient aussi à Sainte-Foy pour un séjour complet, et en particulier dans un de ces “chalets avec service”, invention des nombreux Anglais qui ont colonisé la station.

Le chalet avec service, c’est un peu la chambre d’hôte à la montagne. C’est la chaleur et le confort d’un séjour dans un chalet alpin sans avoir à penser à préparer le repas, ni à nettoyer tout de fond en comble avant de quitter les lieux. Dans certains d’entre eux, du personnel de maison vient, en effet, tous les matins et tous les soirs préparer le repas et servir l’apéritif. Dans d’autres, il est à demeure, et on se retrouve comme à l’hôtel, le confort montagnard en plus. Mais on y trouve aussi des hébergements plus classiques : hôtels, résidences, quoique toujours d’un certain standing.

Cinq remontées mécaniques, quinze pistes de ski, c’est tout ce que compte Sainte-Foy. Mais les amateurs de poudreuse en auront pour leur forfait. Ils feront, par exemple, la descente, en hors-piste, vers le hameau du Monal. Un parcours à ski fantastique, et à la portée de tout skieur de niveau intermédiaire, à travers une forêt de mélèzes qui s’achève dans ce village situé sur un site classé. On y boira un petit vin chaud face au mont Pourri avant de repartir.

Plus aventureux, et moins écolo, on pourra aussi tenter l’héliski. Interdit en France, mais pratiqué grâce à la proximité avec la frontière italienne. Ainsi, on prendra d’abord un hélicoptère vers l’Italie, puis un second, sur place, qui déposera les skieurs sur un sommet, juste à la frontière, d’où l’on redescendra pendant toute la journée jusqu’à la station.

15_26_03_699121409__ARoyer-OTSTEFOY_vue_de_nuit_0190.jpgEt en bas, il y en a pour tous les goûts. Pas de bars ni de boîtes branchées, mais de quoi récupérer les calories perdues et soulager les muscles qui auront travaillé durement. Aux Balcons de Sainte-Foy, on trouvera, par exemple, un espace détente avec piscine chauffée (et petite cascade), sauna, hammam, salle de fitness et service de massage… Mais les autres résidences présentes sur la station offrent généralement des services similaires. Pour manger, on n’aura, en outre, que l’embarras du choix, la cuisine savoyarde recelant de trésors qui raviront les papilles, mais ne rendront pas pour autant plus léger lorsqu’il faudra rechausser ses skis le lendemain…

En projet depuis les années 60, Sainte-Foy a finalement vu le jour trente ans plus tard. Très prisée par la clientèle familiale, elle est aux antipodes du “bling-bling” et de l’effervescence qu’on trouve ailleurs. Nombreux sont d’ailleurs ceux qui ont poussé la curiosité jusqu’ici à revenir désormais d’année en année.


Ph.: Anne Royer

13:25 Publié dans Escapade | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Les commentaires sont fermés.