Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/02/2012

Val Thorens ou l'ivresse des sommets

La Libre, Momento, Escapade, ski, Val ThorensVal Thorens, c’est un subtil mélange entre plaisirs de la fête et occasion de détente.
C’est surtout une station où la neige est assurée.

Sur les pistes: Vincent Rocour


QUARANTE ANS. Quarante ans que la station a été créée. Un anniversaire qui se marque. Et qui se fête. A Val Thorens plus qu’ailleurs. Car la station de ski sait s’y prendre pour faire la bringue. Adulée par les étudiants qui viennent toujours en nombre à la fin du blocus de janvier, elle vibrionne la nuit comme un campus universitaire. Ce ne sont d’ailleurs pas les lieux de guindaille qui manquent. On y trouve, notamment, la boîte de nuit la plus spacieuse des Alpes, le “Malaysia”, haut lieu de la musique electro. On y trouve aussi, depuis un an, un dancing sur les pistes, la “Folie douce”, qui draine tous les jours, entre 14 et 17 heures, des centaines de skieurs à l’humeur festive. Les jours d’ensoleillement, la piste de danse – installée sur la terrasse d’un chalet, en plein sud – ne désemplit pas, et ondule sur les rythmes imprimés par le Dj niché sur le balcon. A cette altitude (2 600 mètres), l’ivresse monte rapidement à la tête.

Mais Val Thorens, ce n’est pas que cela. Ou ce n’est plus que cela. Les autorités ont pris conscience qu’une trop grande place accordée à la fête pouvait nuire au développement de la station et faire fuir les familles ou les vacanciers qui aspirent à davantage de tranquillité. Depuis quelques années, l’ordre des priorités a un peu changé. Les responsables de la station ont encouragé l’agrandissement des appartements mis en location. Ils ont aussi favorisé la construction d’hôtels de plus grand standing et l’aménagement de résidences chalets destinés aux familles. Sans pour autant bannir les jeunes. Un partage géographique s’est en fait opéré. Le haut de la station reste dédié à la jeunesse. Le bas, en plein boom, est davantage destiné aux familles. Et au milieu, la place Caron, véritable centre névralgique de la station, qui sert à la fois de ligne de démarcation entre les deux univers et de lieu de passage obligé.

Cela dit, si on peut faire la fête à Val Thorens, si on peut aussi s’y ressourcer, c’est quand même d’abord pour pratiquer le ski qu’on s’y rend en priorité. Car c’est là un lieu idéal. Nichée à 2 300 mètres d’altitude, la station savoyarde est la plus haute d’Europe. De là, le skieur pourra atteindre des sommets. Il aura ainsi l’occasion de monter jusqu’à la cime de Caron à 2 300 mètres, ou même, en poussant un peu plus loin, à la pointe du Bouchet, à 3 420 mètres, qui est le toit des 3 Vallées.

La haute altitude, c’est la garantie de trouver à Val Thorens de la neige jusqu’au bas des pistes durant toute la saison. On skie tout le temps à Val Tho, à Noël, au carnaval ou à Pâques. Et même au-delà, puisque la saison de ski ne s’achèvera cette année que le 8 mai. “On pourrait même tenir jusqu’en juin si on voulait”, se vante un moniteur de ski. En ces temps de réchauffement climatique, ce n’est pas mince comme argument.

Et dire que les sceptiques pensaient, au départ, que l’altitude élevée de Val Thorens constituerait un handicap. Ils disaient que la neige abondante à ces hauteurs en hiver compliquerait sérieusement l’accès à la station. Les fondateurs du site ont bien eu raison de persévérer. Car ce qui était un handicap il y a 40 ans est devenu un atout aujourd’hui.

Du fait de l’altitude, la neige est forcément souvent bonne. Et que dire de la vue, magnifique. Val Thorens est niché dans un cirque. C’est en permanence le plan large, la vue panoramique, la grande envolée. Ceux qui aiment sortir des sentiers balisés pourront s’en mettre plein les mirettes. Le site de Val Thorens est un lieu idéal pour le ski de randonnée. On pourra y frôler les glaciers nombreux sur le site – mais en phase de recul prononcé – et se frotter au hors piste. Sous le soleil, c’est un enchantement. Cela dit, ce n’est pas une obligation. Il faut déjà pas mal de temps pour parcourir les 150 kilomètres de descente balisée. Avec ses 78 pistes, Val Thorens est d’ailleurs une des pièces maîtresses des 3 Vallées – le plus grand domaine skiable du monde.

Comme d’autres stations, Val Thorens diversifie aussi ses activités. La station se targue, notamment, d’avoir la plus longue piste de luge d’Europe. On recommandera chaudement aux familles ses 6 kilomètres de descente. Fous rires assurés. Les plus téméraires l’emprunteront en soirée, à la lumière de lampes torches (uniquement les mercredi, jeudi et vendredi).

Ceux qui n’ont pas froid pourront aussi s’essayer au vélo de descente. Grâce à de solides protections, l’aventure est relativement sûre. Mais le frisson garanti...
Il y en a pour tous les goûts.

Les commentaires sont fermés.