Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/03/2012

Smartphones: Barcelone dicte les tendances

La Libre, Momento, Pixels, smartphone, Mobile World Congress, BarceloneRendez-vous incontournable des passionnés de téléphonie mobile, le Mobile World Congress de Barcelone célébrait, une fois de plus, le smartphone. Top cinq des tendances clefs du salon.

Michi-Hiro Tamaï


1. La Chine sort les griffes

L’empire du Milieu ne se contente plus de copier à bas prix les téléphones portables occidentaux, coréens et nippons. Déjà bluffant lors du dernier CES avec son Ascend P1 de 6,7 mm d’épaisseur (un record), Huawei marque une nouvelle fois le coup à Barcelone avec son Ascend D quad (photo). Bien plus que sa technique assez classique, ce smartphone tourne, en effet, grâce au K3V2, processeur maison quadruple cœur. Selon la firme chinoise, cette puce surpasserait en autonomie et en puissance la Tegra 3 de nVidia, actuelle référence en matière de processeur smartphone. Ce type de démarche, habituellement réservé aux grands acteurs high-tech, démontre l’agressivité du constructeur. Comme Huawei, ZTE (l’autre géant chinois qui a le vent en poupe) présentait la PF100, nouvelle tablette tactile mue par un processeur quadruple cœur. L’entreprise, originaire de Shenzhen, alignait également six nouveaux smartphones bien nés, dont deux compatibles avec la norme LTE appelée à succéder à l’actuelle 3G.


La Libre, Momento, Pixels, smartphone, Mobile World Congress, Barcelone2. Le cirque des prouesses

Sans surprise, les constructeurs crânaient à Barcelone en parlant puissance brute avec, notamment, une foule de smartphones mus par le quad-core Tegra 3 de NVIDIA. En magasins, les terminaux s’équipent à peine de puces double cœur (trois fois moins performantes selon NVIDIA). Mais des acteurs comme LG (Optimus 4x HD), Fujitsu (Ultra High Spec) et HTC (One X et Ascend D) misent déjà sur cette nouvelle technologie pour booster les performances et l’autonomie de leurs prochains téléphones haut de gamme. Cette guerre technologique peut toutefois prendre des tournants surréalistes. Nokia annonçait ainsi une résolution de 41 millions de pixels sur l’appareil photo de son 808 PureView (photo). Un choix utile, selon le finlandais, pour palier l’absence de zoom optique sur portable. Pas certain toutefois que le recadrage de photo soit du goût de tous. L’image s’invitait également au centre des débats de la nouvelle gamme One d’HTC, déclinée en trois modèles (V, S et X). Selon le constructeur taïwanais, leur APN surpasserait celui de l’iPhone 4S (qu’il cite !) en conditions de luminosité. A vérifier.


La Libre, Momento, Pixels, smartphone, Mobile World Congress, Barcelone3. Confusion des genres

On a beaucoup parlé de convergence ces dernières années, mais c’est sur le terrain du high-tech nomade que cette tendance buzze. Après le Galaxy Note de Samsung, LG présentait ainsi son Optimus Vu, un téléphone de 13 cm de diagonale aux allures de grand smartphone. Ou de minitablette selon les points de vue. Un nombre croissant d’ultrabooks comme l’IdeaPad Yoga de Lenovo (vu au dernier CES) se dotent d’écrans tactiles pivotant les transformant en ardoises numériques. Mais Asus va plus loin encore avec son Padfone (photo). Ce combo prévu pour avril prochain se compose, en effet, d’un smartphone de 11 cm de diagonale se logeant au dos d’une tablette tactile qui, elle-même, se branche sur un clavier !


La Libre, Momento, Pixels, smartphone, Mobile World Congress, Barcelone4. Ex-stars sur le retour

A la peine sur le terrain des smartphones, Nokia tente un come-back avec l’aide de Windows Phone 7. Son excellent Lumia 800 s’entoure ainsi de deux modèles supplémentaires au Mobile World Congress. Le Lumia 900 étend l’écran tactile de ce dernier de 10 à 11 cm, tandis que le Lumia 610 joue aux bas prix avec un tarif de 249 €. Egalement sur le retour, Sony étend sa famille d’Xperia avec les U et P, deux Android Phones mettant respectivement l’accent sur un affichage de qualité (labélisé Bravia) et un prix réduit. Au-delà du retour de Panasonic sur le marché de la téléphonie mobile avec l’Eluga (photo), modèle étanche et ultrafin, Microsoft présentait Windows 8, au fil d’une interface inspirée largement des mises en page tout en carré (Metro) de Windows Phone 7.


La Libre, Momento, Pixels, smartphone, Mobile World Congress, Barcelone5. LTE et NFC : trop tôt pour être vrai

Comme dans le monde de la 3D, les technologies LTE et NFC sont au point, mais souffrent d’un écosystème défaillant. Appelée à remplacer la 3G, la LTE manque ainsi d’opérateurs motivés en Europe. Les constructeurs comme Nokia, LG, Samsung ou Sony ne se privaient toutefois pas de nouveaux modèles attendus ces prochains mois et compatibles avec cette norme. Comparable à une carte magnétique à utiliser pour passer un portique ou ouvrir sa voiture, le Near Field Communication (NFC) (photo) était également à la fête sur les modèles de Panasonic, d’Acer, Huawei, LG ou Nokia. Reste que comme pour la LTE, les infrastructures à même de mettre en valeur cette technologie, qui sera également utilisée à l’avenir comme un portefeuille électronique, sont absentes sous nos tropiques.

Les commentaires sont fermés.