Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/05/2012

Le cigare sous toutes ses coutures

La Libre, Momento, Papilles, Cigares, Festival HabanoLe XIVe Festival Habano célèbre le 520e anniversaire de la découverte du tabac cubain par les Européens.

Baudouin Havaux


EN MARS DERNIER, CUBA était la scène du plus important rassemblement international d’aficionados des meilleurs cigares du monde : les Havanes. Durant une semaine, les 1 500 participants ont eu le privilège de déguster, en primeur et en exclusivité, les Séries spéciales, les Editions limitées et les nouvelles vitoles de Havane qui seront lancées dans le courant de l’année 2012. C’est également l’occasion de visiter les plus belles plantations de tabac de “Vuelta abajo”, à Pinar del Rio, et les fabriques de cigares à la Havane, de participer aux nombreux séminaires, dégustations, classes magistrales de roulage, ou d’assister au concours international de Havano-Sommelier programmé dans le cadre de la foire commerciale.
 
En points d’orgue du festival, les trois dîners de prestige, où il n’est évidemment pas interdit de fumer à table, couronnent cette infernale semaine enfumée.
 
Parmi ces congressistes, on pouvait compter une importante délégation belge, pilotée par l’importateur Cubacigar, composée de membres de clubs de cigares, patrons de civettes, responsables de casas de Habanos et journalistes.
 
Cette quatorzième édition du Festival Habano était consacrée à deux des plus prestigieuses marques de l’île : Cohiba et Romeo y Julieta. Selon la tradition, cette semaine s’est terminée par la vente aux enchères de six majestueux humidificateurs qui ont rapporté 960 000 dollars destinés au système de santé publique cubain.
 
 
Les tendances du marché
 
Le rythme de vie auquel nous sommes soumis et la restriction des espaces fumeurs laissent moins de temps pour savourer de longs modules. Il devient rare de pouvoir profiter de plus d’une heure pour allumer un double corona. La tendance est donc à la mise sur le marché de modules plus courts, comme le Half Corona de H. Upmann ou le Romeo y Julieta Petit Churchills qui a été présenté lors de ce festival.
 
Après la mise sur le marché, il y a deux ans, de la marque Behike, la ligne premium de Cohiba, on observe l’intérêt pour des lignes de plus en plus exclusives et le positionnement de produits premium.
 
Habanos ne déroge pas à cette règle en lançant, cette année, à la fois le Romeo y Julieta Churchills Reserva 2008, un Havane exclusif produit en quantité limitée avec des feuilles provenant exclusivement de la récolte 2008 de Vuelta Abajo, et le Cohiba Piramides Extra qui vient compléter la gamme de la marque porte-drapeau de La Havane. Les conséquences directes, liées à la montée en puissance de ces modules de luxe, sont évidemment les risques de contrefaçons qui apparaissent au niveau planétaire. La réplique de Habanos S.A. ne s’est pas fait attendre. Pour la première fois, trois éléments qui devraient décourager les falsificateurs, ont été incorporés au nouveau Cohiba Piramides Extra. La bague qui contient des éléments holographiés, facilite l’identification. C’est également le premier tube en aluminium de la ligne Classica de Cohiba sur lequel a été imprimée en relief la tête de l’Indien. Et, finalement, un nouveau code de sécurité, dénommé “micro colour code”, est imprimé à côté du code-barres avec des particules microscopiques qui contiennent une séquence de couleurs aussi singulière que les empreintes digitales.
 
 
Se dessine nettement, dans la stratégie de la société Habanos, la volonté de développer la culture et la connaissance des Havanes via un réseau de prescripteurs, et, parallèlement, de maîtriser et d’améliorer la qualité de son circuit de commercialisation. La Corporacion Habanos, créée en 1994, est un joint-venture entre une société gouvernementale cubaine et Imperial-Tabacco, une société anglaise de distribution de tabac. Elle est chargée de commercialiser toute la production de tabac cubain. Par contre, l’ensemble de l’activité de production est maîtrisé par Cuba.
 
Habanos commercialise 27 marques de cigares “premium”, toutes élaborées à la main. On citera Cohiba, Montecristo, Romeo y Julieta, Partagas, Hoyo de Monterrey et H. Upmann, mais il existe également des marques de moindre notoriété comme Trinidad, Cubana, Vegas Robaina ou San Cristobal de la Havana, entre autres. Pour assurer sa commercialisation, Habanos compte sur un réseau de distributeurs qui couvre 150 pays. En Belgique, c’est Cubacigar, une filiale de Habanos, qui assure la distribution. Habanos compte aussi sur 140 “Casas de Habano”, un réseau international de magasins sous franchise, exclusivement consacrés aux Havanes dans 50 pays. Ces points de vente toujours prestigieux se distinguent par l’attention personnalisée des conseillers. Habituellement, ces magasins possèdent un fumoir, des coffres climatisés, où les clients peuvent conserver leur collection privée de cigares. Approvisionnés en priorité en cas de pénurie, ils bénéficient également de l’exclusivité de séries limitées. Près de chez nous, il y en a trois, à Anvers, Knokke et Luxembourg-ville. A côté de ces temples du Havane, on dénombre de nombreux points de vente labellisés “Spécialistes Habano” qui garantissent aux clients une excellente conservation des cigares et des conseils éclairés.
 
 
Ph.: B.H.

Les commentaires sont fermés.