Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/05/2012

Spa-Classic, c'est reparti pour un tour

La Libre, Momento, Sorties, Spa-Classic, 2012Voire même pour plusieurs car, du 25 au 27 mai, les bolides classiques s’emparent du toboggan ardennais.

Dominique Simonet


APRÈS UN PREMIER GALOP d’essai l’an dernier, Spa-Classic revient le dernier week-end de mai. Ceux qui y étaient au printemps 2011 le savent, car beaucoup n’en sont toujours pas revenus : ce cortège vrombissant de voitures anciennes, toutes plus belles, rutilantes et performantes les unes que les autres, est un spectacle total, dans un ambiance unique.

C’est bien sûr un voyage dans le temps, à une époque où l’automobile de compétition ne comptait que sur l’aérodynamique et la mécanique – et pas l’électronique – pour délivrer sa puissance, son agilité, sa fiabilité. Ingénieurs et dessinateurs devaient faire avec ce qu’ils avaient, déployant des efforts d’imagination dont les trouvailles, souvent, partaient du circuit pour terminer dans le garage de monsieur-tout-le-monde.

Par la passion – et les moyens – des collectionneurs privés et institutionnels, ce temps-là n’est pas révolu. Spa-Classic est l’occasion de retrouver ces splendides machines sur un circuit que beaucoup d’entre elles ont connu alors qu’il faisait à peu près le double de kilomètres et passait par les meurtriers virages en S de Masta. Aujourd’hui beaucoup plus sécurisé, avec ses vastes zones de dégagement où il faut vraiment faire un effort pour froisser de la tôle, le circuit de Francorchamps offre un merveilleux terrain d’expression à ces machines des temps anciens. Le plus remarquable, c’est que voitures, mécaniciens et pilotes se donnent la plupart du temps à fond, sans crainte du péril. Et quand on voit la beauté, la qualité et la valeur des automobiles engagées…

Car le plateau, réuni par l’organisateur Peter Auto, qui a notamment fait ses preuves avec Le Mans Classic, ce plateau est d’une hauteur exceptionnelle, tant dans l’endurance que dans la vitesse pure. La voiture de sport et les prototypes sont les catégories reines de ce genre de manifestation. Le Classic Endurance Racing se répartit en deux catégories : la première engage les prototypes entre 1966 et 1972, ainsi que les Grand-Tourisme de 1966 à 1974; la seconde met en piste les protos de 73 à 79 et les GT de 75 à 79. Là, on parle de Gulf Mirage et Ford GT40 (ce délicieux potin qu’elles font), Porsche 917 et 935 (pas désagréables non plus à l’oreille), Lola non pas Rastaquouère mais T70 ou T298 à moteur BMW…

Les Sixties Endurance sont des GT et voitures de tourisme à l’allure imparable, comme la Jaguar E-Type, très répandue dans ce genre de compétition, AC Cobra, Lotus XV, Porsche 356… Les italiennes sont tellement identifiables qu’elles sont regroupées dans une catégorie rien qu’à elles, le Trofeo Nastro Rosso. Là, on parle de Maserati, Ferrari, Iso, Alfa Romeo dessinée par Zagato.

Enfin, pas le moins impressionnant, le groupe C rassemble les légendaires Porsche 962, Peugeot 905, Mercedes C11... Attention, on ne rigole plus : ces machines pointent au-delà de 300 km/h et règlent le tour en un peu plus de deux minutes.

Ce qu’on appelle communément la monoplace, avec la F1 mais aussi des Formules 2 qui en étaient l’antichambre, aura aussi le plaisir rare de tourner  à  nouveau à Spa. Les F1, réparties en quatre classes, ont été construites entre 1966 et 1985; elles ont pour nom Williams, Brabham, Arrows, Ensign, McLaren, Fittipaldi. Les F2 s’appellent March, Matra, Martini; au sein du Championnat d’Europe, elles ont mis le pied à l’étrier de personnalités comme Jacky Ickx, Jean-Pierre Beltoise, Jacques Laffite, René Arnoux, Johnny Servoz-Gavin, Clay Regazzoni ou Ronnie Peterson.

Cette année, Spa-Classic met aussi l’accent sur l’Ecurie Francorchamps de feu Jacques Swaters, ami personnel du Commendatore dont il importait les voitures en Belgique. Le rallye FF60, qui aligne quelques beaux spécimens au petit cheval cabré, fera halte à Francorchamps, assurant parades et exposition. Une stèle en l’honneur de Jacques Swaters sera placée à Francorchamps et le nouveau passage reliant le stationnement de la Source aux paddocks portera son nom. Voilà, c’est ça, Spa-Classic, un grand événement de classe qui ne se prend pas au sérieux, entièrement voué à la passion de la belle mécanique qui n’est jamais loin ni des yeux, ni des oreilles.

Spa-Classic, du 25 au 27 mai à Spa Francorchamps. Rens. et rés. sur www.spa-classic.com.


Ph.: Spa-Classic

Commentaires

Superbe article !

Écrit par : Patricia Raes | 19/05/2012

Les commentaires sont fermés.