Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

02/06/2012

Chablis, le meilleur outsider de la Bourgogne ?

La Libre, Momento, Papilles, Vins, ChablisChablis est un nom ronflant. Et, comme souvent dans ce cas, la porte des abus est entrouverte. Même si certains Chablis pèchent (péchaient) par des rendements excessifs, l’amateur reconnaît la qualité intrinsèque de cette région du nord de la Bourgogne.

Mise en bouteille: Baudouin Havaux


CHABLIS CONNAÎT UNE HIÉRARCHIE traditionnelle, commençant par le Petit Chablis, suivi du Chablis et du Chablis Premier Cru, jusqu’au Chablis Grand Cru. Selon les habitudes de la Bourgogne, la différence ne dépend pas du producteur ou du domaine, mais de la parcelle de provenance des raisins (toujours du chardonnay dans cette appellation). La réglementation est très sévère pour les catégories supérieures en matière de rendement et de teneur minimale en sucre.
 
 
L’appellation est d’origine celte : cab–leya signifie  maison (cab) près de la forêt (leya). Les premières plantations de vigne datent de l’époque romaine. Depuis le XVIe siècle, Chablis bénéficie d’une solide réputation viticole. Cependant, en 1957, le froid a été si vif que tous les pieds de vigne ont gelé. De petits chauffages sont alors apparus de manière générale dans les vignobles de Chablis, et la production s’est stabilisée. Le Chablis se distingue des autres vignobles par son sol calcaire postjurassique (Kimmeridge), provenant d’une variante d’huîtres (Exogyra virgula). Le Petit Chablis est élevé sur du calcaire d’une époque plus récente, également appelé sous-sol Portlandien. C’est sans doute là qu’il faut chercher l’origine des notes iodées des vins de ce vignoble plutôt éloigné de la mer.
 
Si le Chablis est, dans les grandes lignes, produit comme n’importe quel bourgogne blanc, il vise à obtenir des vins plus frais et plus minéraux que ceux provenant de la région située au sud de Beaune. Plus septentrional, le Chablis se dénote par sa fraîcheur. Le contrôle de la température et les cuves en inox sont largement répandus. Le bois et, surtout, le nouveau bois ne sont utilisés qu’avec parcimonie. La fermentation malolactique est généralement évitée, sauf dans les cas des millésimes présentant des acidités agressives. De manière générale, le Chablis se conserve plutôt bien. Les millésimes équilibrés et suffisamment acides se gardent parfois plus de 20 ans.
 
 
DEGUSTATION
 
La dégustation réalisée par “Momento” n’a pas pu confirmer le préjugé selon lequel le Chablis vit essentiellement de sa réputation. Il reste, bien entendu, des vins inférieurs aux attentes, mais le niveau général s’est avéré bon à très bon. Il s’agit évidemment d’un vin de fête dont les prix sont justifiés par sa notoriété, surtout lorsqu’on le compare au vin blanc de la Bourgogne du Sud. Et un choix judicieux permet souvent de se faire plaisir dans un rapport qualité/prix intéressant.
 
Domaine Jean-Marc Brocard, 1er Cru “Fourchaume” 2010
Une couleur jaune or clair. Des arômes de fruits confits. Une profondeur remarquable en bouche. Une palette large, une texture grasse. Un retour de fruits sucrés et confits en bouche, tout en étant bien sec. Passionnant.
Chez Sobelvin, Crombé, Jopivino, Wine Brands Ambassadors. Prix : 16,88 € – 22,95 €.
 
Domaine des Malandes, Chablis, 2010
Un Chablis léger avec des notes florales et un soupçon de citron. De la rondeur en bouche, gouleyant et frais sur toute la longueur. Un chardonnay sans complexe.
Chez Cinoco. Prix : 14,40 €.
 
Domaine Pagnier, Chablis, 2010
Un nez minéral, piquant, présence de brioche après aération. En bouche, ce Chablis dispose de juste ce qu’il faut. Un vin léger, bien fait avec une fin de bouche pure. Un bon rapport qualité/prix. Chez Carrefour. Prix : 9,99 €.
 
 
Ph.: BIVB / Gaudillere Th.

14:35 Publié dans Papilles | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la libre, momento, papilles, vins, chablis | |

Les commentaires sont fermés.