Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/06/2012

Malte, insolente de beauté

La Libre, Momento, Escapade, Malte, GozoNiché entre la Sicile et la Libye, l’archipel de Malte compte 400 000 habitants, alors que son riche patrimoine a attiré 1,4 million de touristes en 2011 !

Carnet de route: Aurélie Moreau


DANS UN ÉCRIN D’AZUR, lové au cœur de la Méditerranée, au carrefour des civilisations, Malte a attisé les convoitises de tout âge. Envahies, colonisées et gouvernées par les Phéniciens, les Carthaginois, les Romains, les Byzantins, les Normands, les Chevaliers de Saint-Jean, les Français et, enfin, les Britanniques, les îles maltaises jouissent à présent d’une “dolce vita” au charme irrésistible.
 
Sept mille ans d’histoire ont marqué ce joyau de la Méditerranée d’influences multiples, complexes et parfois bigarrées, mais d’une élégance et d’un raffinement d’une insolente beauté. Sa capitale, La Valette, fourmille de trésors du haut de ses remparts aux rochers surplombant ses eaux cristallines. Auberges, palaces vénitiens et anciennes résidences de chevaliers restaurées témoignent d’une grâce pour ainsi dire divine.
 
 
Dans ce pays toujours marqué d’une étonnante ferveur catholique, les églises baroques, néogothiques et chapelles médiévales rivalisent de charme et de richesses. A ce titre, la co-cathédrale de Saint-Jean mériterait de figurer dans les manuels d’art et d’architecture les plus prestigieux. Ne vous fiez pas à l’austérité de sa façade, car elle dissimule une magnificence baroque rarement égalée. Elle demeure le témoin unique du talent d’un architecte militaire maltais : Gerolamo Cassar. Les muraux façonnés par Mattia Preti, sculptés dans la pierre revêtue d’or, se révèlent d’une incroyable complexité. Le plafond en voûte est entièrement recouvert de peintures lumineuses, délicates et raffinées, évoquant la vie de saint Jean. Le sol est, quant à lui, pavé d’un enchevêtrement de centaines de pierres tombales en marbre d’une beauté renversante. La cathédrale abrite également l’un des tableaux les plus célèbres d’Europe, le chef-d’œuvre de Michelangelo Merisi, dit le Caravage : “La Décollation de saint Jean-Baptiste”.
 
La ville silencieuse Mdina, ancienne capitale maltaise perchée sur un plateau rocheux, est un parfait exemple de forteresse médiévale. Son labyrinthe de ruelles s’ouvre sur des squares flanqués de maisons patriciennes, ou dominés par d’imposantes églises et d’impressionnants palaces dont le “Palazzo Falson”. Offrant une fenêtre unique sur des siècles d’Histoire européenne, bâti selon le style siculo-normand du XIIIe siècle, ce bâtiment représente une partie de l’imposant héritage des palais construits par les Siciliens, les Espagnols et la noblesse locale de la ville.
 
Enfin, l’île de Gozo – plus verte, plus rurale et trois fois plus petite que l’île de Malte – est profondément enracinée dans la mythologie. Selon la légende, il s’agirait de l’île de d’Ogygie citée dans l’Odyssée de Homère, où la nymphe Calypso retint Ulysse sept années durant. Aujourd’hui, c’est bien volontiers que les visiteurs succombent à ses charmes ravageurs… Outre les temples de Ggantija (considérés comme les plus anciennes structures autoportantes de la planète) classés au patrimoine mondial de l’Unesco, Gozo regorge de lagons, de baies, de criques et de plages de sable intactes…
 
 
La Libre, Momento, Escapade, Malte, GozoLE GUIDE DU CITY TRIP MALTAIS
 
Jeudi. La compagnie Air Malta assure des vols réguliers depuis Zaventem les jeudis soir (vers 20h) – entre autres. Après une journée de boulot et environ trois heures d’avion, vous arrivez avant minuit à La Valette. Dès votre arrivée, prenez le taxi (20 €) vers l’hôtel Fortina (47 à 355 € la nuit).
Vendredi. Demandez une carte touristique de la ville à la réception et prenez le bus (0,40 à 1 € par voyage) pour Barrakka Gardens, superbe jardin public surplombant une partie de l’île (entrée gratuite). Rendez-vous ensuite, à pied, à la cathédrale Saint-Jean (max. 6 € l’entrée). Après votre visite de la cathédrale, rendez-vous, toujours à pied, à la Casa Rocca Piccola (max. 9 € l’entrée), le dernier palais privé de l’île ouvert au public. Déjeuner au Café Cordina, sur Republic Street, un endroit avec du caractère, chargé d’Histoire, et dont la décoration sort de l’ordinaire. Passez l’après-midi à Mdina, où vous vous rendrez en bus. Si les musées et les palaces ne manquent pas d’intérêt, flâner dans les ruelles de la ville silencieuse s’avère souvent suffisant. Dès que l’envie vous en prend, reprenez le bus vers le front de mer de La Valette et montez à bord d’une pirogue traditionnelle. Direction Birgu, où vous pourrez flâner jusqu’au repas du soir. Dînez-y ensuite à Del Borgo (testé et approuvé), où vous pourrez apprécier à leur juste valeur les succulents mets maltais. Les réservations sur http://delborgomalta.com/ sont souhaitables. Retour à l’hôtel en bus ou en taxi.
Samedi. Faites vos valises et filez vers Gozo en bateau à voile avec le charmant capitaine James Dowling. Pour 100 euros par personne, la journée (www.dominacharters.com), visitez et nagez dans la baie de Santa Maria et les lagons. Déjeuner à bord du bateau grâce à Oliver Grech, l’un des meilleurs traiteurs de La Valette (rés. avant votre départ sur www.foodality.com). Demandez son nougat traditionnel maltais fait maison, à tomber ! A votre arrivée à Gozo, envolez-vous vers un véritable havre de paix : l’hôtel Kempinski San Lawrenz qui, sur demande, peut vous fournir le transport jusque l’hôtel (de 103 à 245 euros la nuitée). Evitez les bus et 4x4 réservés aux hordes de touristes et louez un vélo à l’hôtel afin de découvrir les paysages, les vignes, la ville de Victoria et Dwejra. Retour à l’hôtel qui dispose d’un spa à petit prix pour un massage détente avant le dîner du soir à l’hôtel. Autre logement coup de cœur de La Libre : le “Thirtyseven” de Patricia (de langue française) et Giuseppe Piazzi, un magnifique bed & breakfast rénové avec un gout à faire palir d’envie les meilleurs designers d’intérieur (140 à 250€ la nuit). Chaleur, charme, évasion et hospitalité garantis.
Dimanche. En ce jour du seigneur, l'île de Malte accueille un marché à ne rater sous aucun prétexte, à Marsaxlokk, l’un des plus pittoresques villages de pêcheurs de la région. Vous pouvez prendre le ferry et ensuite le bus jusque là-bas, cassez la croute à midi sur place et revenir passez l'après-midi à Gozo pour Ghar Dalam (2,50 à 5 euros l’entrée), une cave préhistorique riche en récits.
Lundi. Enregistrez vos bagages, filez pendre le ferry pour La Valette (20 minutes) avant de sauter dans un bus ou un taxi vers l’aéroport. Direction : Zaventem. Arrivée avant 20h. 
 
Ph.: Aurélie Moreau

18:00 Publié dans Escapade | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : la libre, momento, escapade, malte, gozo | |

Commentaires

dans le guide du circuit vous citer: Marsaxlokk comme étant situé sur l'ile de Gozo. Pouvez-vous m'envoyer son emplacement. Nous connaissons et aimons un lieu de pêche au sud de l'ile de Malte.
merci
andre goossens

Écrit par : andre goossens | 11/06/2012

Chers lecteurs,

Une erreur s'était malencontreusement glissée dans notre GUIDE DU CITY TRIP MALTAIS. Nous avions oublié de préciser que Marsaxlokk se situe sur l'île de Malte et nécessite de prendre le ferry.

L'omission réparée, le guide n'attend plus que vous...

Bon voyage!

Écrit par : Aurélie Moreau | 27/06/2012

Les commentaires sont fermés.