Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/06/2012

M550d : le diesel définitivement sportif

La Libre, Momento, Routes, BMW M550dLe nouveau pur-sang de BMW justifie pleinement diesel et performances.

Ch.H.


BMW A BEAUCOUP DE FERS AU FEU. Leader du segment premium , la marque bavaroise attache une grande importance à ses modèles ultraperformants, et, simultanément, se veut en pointe dans les domaines de lutte contre la pollution, ce qui n’est pas facile à concilier.
 
C’est pourquoi, à côté de ses technologies vertes, ActiveHybrid ou Hydrogen , BMW développe ses ultrapuissants motorisés au diesel.
 
A côté de sa division M Automobiles qui regroupe les M3, M5 et M6 essence, Béhème lance une série M Performance, consacrée dans un premier temps au diesel, mais pas seulement.
 
La philosophie de M Performance est d’offrir aux amateurs des engins très performants, comme le nom l’indique, mais moins hard que les M, prévues essentiellement pour le circuit. Bref, une alternative entre la gamme classique et la gamme M exclusive.
 
Les M Performance brillent en usage routier, même si, au volant, on est frustré de ne pas pouvoir en tirer la quintessence autre part que sur le superbe bitume de leur Bavière natale.
 
C’est la Série 5 qui, avec les SUV X5 et X6, inaugure cette nouvelle lignée, motorisée par un superbe diesel six cylindres à trois turbos (dont deux à géométrie variable), développant 381 CV pour un couple phénoménal de 740 Nm.
 
Si quelques éléments, tant extérieurs qu’intérieurs, soulignent la spécificité M, c’est surtout, bien sûr, dans les domaines des liaisons au sol et de la motorisation que la M550d se démarque de la Série 5 classique.
 
Le conducteur a le choix entre cinq modes de conduite, y compris un mode Eco-Pro d’économie d’énergie !
 
 
La motorisation est tout simplement fabuleuse, grâce à ses trois turbos dont l’intermédiaire intervient à partir de 2 700 tr/min pour booster le grand turbo. Résultat : le 100 km/h est atteint en 4,7 sec. et, sur les autoroutes allemandes, nous avons pu rouler à 200 km/h en restant en dessous de 3 000 tours sur le huitième rapport.
 
Le tout pour une consommation honorable mais néanmoins assez loin du 6,3 litres officiellement homologué.
 
Soyons de bon compte, même avec une M plus sage, on ne choisit pas ce type d’auto pour battre des records, mais il est néanmoins intéressant de préciser que ce moteur est le plus puissant diesel des voitures de série pour moins de trois litres de cylindrée, ce qui représente un avantage appréciable sur le plan fiscal.
 
 
Ph.: BMW

12:00 Publié dans Routes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la libre, momento, routes, bmw m550d | |

Les commentaires sont fermés.