Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

30/06/2012

Et la “Belgian Wine Personality of the Year” est…

La Libre, Momento, Papilles, Belgian Wine Personality of the Year, 2012… Carol Duval-Leroy. A la tête de Duval-Leroy depuis plus de 20 ans, elle a réalisé de grandes choses pour cette maison de Champagne.

Remise de prix: Baudouin Havaux


LE TROPHÉE DE LA BELGIAN WINE Personality of the Year est attribué cette année à Carol Duval-Leroy. Cette récompense décernée par la rédaction de “VinoMagazine” s’appuie sur les réalisations de l’année 2011, et il faut bien avouer que les siennes ne passent pas inaperçues : en 2011, Carol Duval-Leroy a fêté ses vingt ans à la tête de Duval-Leroy. Durant cette période, elle a doublé les ventes qui sont passées de 2,5 à 5 millions de cols, elle a lancé la prestigieuse cuvée “Femme de Champagne”, elle a fait de Duval-Leroy une marque forte, et elle a été élue présidente de l’Association viticole champenoise. En signe de reconnaissance, elle a accepté, l’an dernier, un mandat de vice-présidente. Grâce à elle, en 1994, Duval-Leroy a été la première maison de Champagne à obtenir le label ISO 9002 pour sa démarche Qualité. En 2010, Duval-Leroy a été la première maison de Champagne à obtenir la triple certification IFS, BRC et ISO 22000 en matière de sécurité alimentaire. En 2011, la maison a célébré le 100e anniversaire du lancement, par Raymond Duval-Leroy, du premier champagne 1er Cru, le Duval-Leroy Fleur de Champagne. Cerise sur le gâteau, c’est ce champagne que le roi Albert II a servi, en décembre 2011, aux nouveaux membres du gouvernement qui venait d’être formé. Excusez du peu !
 
 
Carol Duval-Leroy, née Carol Nilens, a vu le jour à Uccle d’un père flamand et d’une mère wallonne. Elle a grandi à Tervuren, où elle n’imaginait sûrement pas qu’un jour, elle voyagerait au Japon pour y promouvoir ses propres champagnes ! Elle est la mère de trois enfants devenus adultes, son mari, Jean-Charles Duval-Leroy, les a quittés très jeunes. A cette époque, un seul lien la réunissait avec la viticulture : elle gérait l’intendance pour les vendangeurs (environ 250 personnes à l’époque). Son parcours n’en est que plus remarquable. Depuis lors, elle a été nommée à la tête de l’Association viticole champenoise, elle a élargi les canaux de distribution de sa marque (distribuée jusque-là essentiellement pour des “private labels”) et elle a multiplié son chiffre d’exportation par 12 (de 250 000 bouteilles à 3 millions).
 
Toujours très attachée à la Belgique et aux Belges qui ne manquent pas de s’arrêter chez elle lors de leurs escapades champenoises, Carol Duval-Leroy est restée royaliste et seul le drapeau belge est hissé sur le siège principal de Duval-Leroy, sauf le 14 juillet pour faire plaisir au maire de Vertus. On reconnaît là une femme de caractère qui s’est entourée de plusieurs femmes à des postes importants. Sans passer pour féministe, elle affirme que “les femmes ont l’avantage de ne pas faire les choses à moitié, et lorsqu’une femme a un projet en tête, elle va au bout des choses, et ne s’arrête pas avant qu’il ait abouti. Mon chef de cave est une femme, et c’est un choix mûrement réfléchi : non seulement, elle fait bien son travail, mais le champagne a également besoin de féminité. Ce n’est pas un hasard si les femmes ont joué un rôle important dans l’histoire du champagne : Veuve Clicquot, Lily Bollinger…”. Et d’ajouter que “le champagne de grande qualité est l’un des vins les plus élégants au monde, dont l’aspect féminin est très important. Nous sommes situés à Vertus, sur la Côtes des Blancs, et le chardonnay est notre marque de fabrique. Notre cuvée de prestige, le ‘Femme de Champagne’, est principalement élaborée avec les raisins des meilleurs vignobles de chardonnay de la maison. Ce sont des grands crus d’Avize, le Mesnil, Chouilly et Oger. Les 5 % de pinot noir proviennent d’un grand cru de Bouzy. Il s’agit d’une cuvée féminine”.

Les commentaires sont fermés.