Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

18/08/2012

Dans les ténèbres du château

La Libre, Momento, Sorties, Natagora, chauves-souris, nuit, les chauves-souris et le patrimoine bâti“Les chauves-souris et le patrimoine bâti”, la traditionnelle Nuit Natagora aura lieu le 25 août.

Al. D.


PERSONNE NE PEUT L’IGNORER, il n’est pas rare de rencontrer, lors d’une visite d’église ou de château, par exemple, une colonie de chauves-souris inoffensives certes, mais surtout protégées.

C’est ainsi que la 14e édition de “La Nuit européenne des chauves-souris” –  organisée en Wallonie et à Bruxelles par l’asbl Natagora  –  s’intitule cette année : “Les chauves-souris et le patrimoine bâti”. Dans cette optique, les organisateurs et guides de Natagora emmèneront le public à la découverte de ces petits animaux étranges, soit à proximité d’une église, d’un château, d’une ancienne demeure et, parfois, à proximité de plans d’eau.

Pour rappel, Natagora est une association de protection de la nature active en Wallonie et à Bruxelles. Elle poursuit un grand objectif : enrayer la dégradation de la biodiversité et reconstituer un bon état général de la nature, en équilibre avec les activités humaines. L’asbl crée des réserves naturelles – plus de 4 300 hectares –, défend la nature au quotidien et organise, tout au long de l’année, des balades de découverte, des chantiers de gestion d’espaces naturels, des stages, ou encore des formations.

Ainsi, chaque année depuis 1999, le dernier week-end d’août est consacré à la découverte de ces petits mammifères volants que sont les chauves-souris et qui ne laissent généralement personne indifférent. Qu’on les aime ou pas, ils réussissent à nous captiver. Entendre leurs chants grâce au détecteur d’ultrasons et pouvoir observer leur vol furtif à la lueur de torches longue portée reste une expérience unique en son genre. 

Le samedi 25 août prochain, les participants pourront également en apprendre davantage sur les mœurs surprenantes de ces petits mammifères et leur occupation des combles et des clochers de bâtiments publics et privés. Ils comprendront mieux l’importance de préserver des gîtes adaptés en vue de leur reproduction.

Aujourd’hui, le nombre de chiroptères est en légère augmentation dans notre pays. C’est ce qui ressort des recensements que réalise chaque année Plecotus-Natagora. Comme le commente Frédéric Forget, coordinateur de Plecotus, “les populations de chauves-souris s’étaient effondrées durant les années 40 et 50 pour atteindre un plateau”. Toutefois, il faut rester prudent, car les populations actuelles de chauves-souris ne représentent que 10 à 20 % de celles d’autrefois. Il est donc important de préserver des gîtes adaptés dans lesquels les chauves-souris pourront se reproduire en été et hiberner en hiver.

Au programme de la journée : exposés, questions-réponses, projection de films ou encore balades nocturnes sur le terrain à la rencontre des chauves-souris. Grâce à des détecteurs d’ultrasons “pour les écouter” et à des lampes torches “pour les voir”,  spectacle et émotions sont garantis, nous affirme-t-on. A vos agendas, donc.

“14e édition de la Nuit européenne des chauves-souris, le sa 25/08 – en Wallonie et à Bruxelles. Infos et programme complet : 081/390 720 ou www.chauve-souris.be


Ph.: Frédéric Forget/asbl Natagora

Les commentaires sont fermés.