Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/09/2012

La réponse du samouraï

La Libre, Momento, Routes, Lexus, GS 450hFull hybride, dotée d’un V6, la GS 450h allie luxe, puissance et écologie.

Charles Demoulin


CHEZ LEXUS, LA DIVISION de luxe de Toyota, l’hybridation est la culture d’entreprise de ce département réservé au haut de gamme. En témoigne cette GS 450h de la 4e génération, qui se présente comme la première berline premium hautes performances au monde, dotée d’un V6 essence associé à un système full hybride composé de deux moteurs électriques.
 
Opter pour l’hybride peut résulter d’une conviction. Chez nous, comme dans d’autres pays, l’aspect fiscal constitue une autre forme d’attractivité.
 
L’an dernier, en Belgique, 15 GS 450h ont trouvé acquéreurs. En majorité des patrons de PME soucieux de donner l’image d’une société respectueuse de l’environnement. Au vu de ces ventes, ce n’est pas à l’intention de notre marché que cette nouveauté a été lancée. Elle vise les Etats-Unis, la Chine, le Japon, la Russie, la Grande-Bretagne et l’Allemagne, où nombre d’acheteurs peuvent s’offrir des véhicules d’un tel tarif.
 
Quant à la raison de cette arrivée, elle se justifie par le fait que, jusqu’ici, technologiquement parlant, la GS 450h n’avait guère de concurrentes.
 
 
Mais avec la venue des BMW 530 ActivHybrid, Audi A6 Hybrid, Mercedes 300 BlueTEC Hybrid et autres Infiniti M 35h, Lexus se devait de réagir afin de préserver son hégémonie dans le domaine dédié à l’hybridation.
 
Plus de luxe, plus de chevaux et… moins de CO2. Tels sont les éléments essentiels de la réponse du constructeur japonais face à l’offensive d’une concurrence à très forte coloration germanique.
 
345 chevaux pour 137 grammes de CO2. Le 0 à 100 km/h en 5,9 secondes, malgré un poids de 1 820 kilos. Une consommation moyenne annoncée sous la barre des 6 litres. On frise l’incroyable !
 
Mais au-delà de ces chiffres qui interpellent, Lexus s’est penché sur un habitacle dont l’avant, semblable à celui d’un cockpit d’Airbus, est entièrement consacré au conducteur.
 
 
Outre un confort royal et un raffinement dans le choix des matériaux, outre l’utilisation maximale de technologies de pointe en matière de communication et de sécurité, outre un équipement standard pléthorique, les ingénieurs ont œuvré afin d’améliorer un volume de coffre minimaliste.
 
En plaçant la batterie verticalement juste derrière les dossiers de la banquette arrière, ce problème a été en partie résolu.
 
Propulsée par un 3,5 l V6 de 345 ch, dont 292 fournis par le moteur essence et 53 par le mode électrique, la GS 450h fait preuve de maniabilité, d’agilité, de stabilité et d’un dynamisme surprenant.
Dotée d’une boîte e-CVT et d’une direction précise et incisive offrant un remarquable ressenti, elle se présente comme une grande routière à haute performance.
 
Reste que son prix est élevé. Or, pour être rapidement rentable, un hybride doit rouler le plus possible en ville. Mais quand on se tourne vers un modèle de 345 ch, ce n’est pas vraiment pour conduire les gosses à l’école ou faire ses achats dans une grande surface.
 
 
Ph.: Lexus

10:20 Publié dans Routes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la libre, momento, routes, lexus, gs 450h | |

Les commentaires sont fermés.