Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/09/2012

C’est bien comme là-bas, dis !

La Libre, Momento, Bien-être, Maroc, hammamLe bain de vapeur ou le rituel royal hammam, à choisir, c’est à Fès, Marrakech ou Agadir qu’ils doivent
se vivre. Mais à défaut de tenter l’expérience au pays, il y a parfois moyen de voyager ici…

Ici et ailleurs: Laurence Dardenne


RIEN DE TEL, NOUS SOMMES BIEN d’accord, qu’une expérience vécue sur place. Que ce soit celle des bains thermaux de Budapest ou d’un rituel royal hammam à Fès, baigné parmi les autochtones, si l’on peut encore utiliser le terme…
 
Regarder ces joueurs d’échecs se concentrer, assis dans l’eau chaude des sources hongroises où leurs épouses pataugent, un bonnet de bain improbable sur la tête. Ou, plus au Sud, voir déambuler ces femmes marocaines, s’adonnant tout naturellement à leur rite hebdomadaire du hammam et gommage au savon noir, pour éliminer toxines et cellules mortes, nettoyer la peau en profondeur afin de la rendre satinée et aussi douce que celle d’un bébé. Car, c’est évidemment là, mieux que nulle part ailleurs, qu’il faut, si l’on peut, goûter les traditions ancestrales.
 
A défaut d’oser pousser la porte de l’un de ces lieux magiques, pour s’immiscer dans les coutumes locales, il n’est pas désagréable de tenter l’expérience sur place, si l’occasion se présente, dans le spa d’un grand hôtel, par exemple. Comment oublier les mouvements amples et appuyés de Fayçal, qui s’appliquait avec méthode, dans les règles de l’art marocain, pour nous faire découvrir le gommage au savon noir, puissant exfoliant, subtil mélange d’huile d’olive, de potasse et d’olives noires broyées et macérées ? Une expérience surprenante alors tentée dans le luxueux Spa Mazagan d’un gigantesque complexe hôtelier situé à El Jadida, à une petite centaine de kilomètres au sud de Casablanca.
 
Faute de pouvoir faire le voyage, on trouvera, chez nous, quelques endroits essentiellement fréquentés par la communauté marocaine de Belgique, mais également ouverts à tous et toutes. Ainsi au cœur de Schaerbeek, à Bruxelles, le Riad invite-t-il à l’ambiance orientale. Méli-mélo d’authentiques Maghrébines qui se sont transmises les rituels de mère en fille et peaux plus claires qui trouvent là un dépaysement presque total…
 
Une autre option consiste à se diriger vers le chapitre “soins orientaux”, qui figure parfois sur la carte des centres de beauté et autres spas du pays. Un hammam traditionnel aux senteurs d’eucalyptus ou de santal, un massage revitalisant à l’huile pure d’argan, un soin Rêve d’Orient, un gommage aux céréales berbères, suivi d’un modelage à l’huile de nigelle et d’un masque sésame ou, alors, un soin de Marrakech. A moins de se laisser tenter par le soin du désert qui se compose d’un gommage à la coque d’argan, modelage à l’huile de figues de barbarie pour finir par un masque au miel… Tout est possible ici aussi,… Comme là-bas, dis !
 
 
La Libre, Momento, Bien-être, Maroc, hammamEau de rose, henné, savon noir, rhassoul…, l’arsenal de beauté
 
Voilà quelques-uns des ingrédients à la base de secrets de la beauté marocaine. Petit tour d’horizon…
 
L’huile d’argan : produite dans une région bien spécifique du Sud-Ouest marocain, entre Essaouira et Agadir, la précieuse huile extraite de l’amande du fruit de l’arganier est utilisée depuis toujours par les femmes de cette région pour leurs soins corporels et capillaires en raison de sa haute teneur en vitamine E. Puissant antioxydant, elle neutralise les radicaux libres et protège le tissu conjonctif, relance et stimule les échanges et l’oxygénation cellulaire en améliorant la qualité du ciment intercellulaire. Elle agit contre le dessèchement cutané et le vieillissement physiologique de la peau (antirides) en restaurant le film hydrolipidique et en augmentant les apports nutritifs au niveau des cellules. L’huile d’argan est également utilisée dans le traitement de l’acné, des gerçures et des brûlures. Parce qu’elle nourrit et revitalise le cuir chevelu, l’huile d’argan est aussi très appréciée pour les soins des cheveux auxquelles elle apporte douceur et brillance.
 
Le savon noir : également originaire de la région d’Essaouira, le savon noir s’obtient à partir d’un mélange d’huile et d’olives noires broyées mises à macérer dans du sel et de la potasse. Très riche en vitamine E régénératrice, ce puissant exfoliant naturel est un excellent soin hydratant de la peau. Son action exfoliante ne provoque généralement pas d’irritation; au contraire, le savon noir a des vertus calmantes et hydratantes tout en permettant d’éliminer toutes les impuretés, les peaux mortes et les toxines, laissant une peau lisse, élastique et souple.
 
L’eau de rose de Ouarzazate : c’est dans la vallée des Roses, sur la route de Ouarzazate, que sont cultivées les fleurs dont la précieuse eau est obtenue après distillation des pétales de roses. Aux vertus adoucissantes, purifiantes, astringentes, apaisantes et rafraîchissantes, elle est utilisée pour rééquilibrer l’épiderme et illuminer le teint. En outre, elle combat les rides et le manque de fermeté de la peau, hydrate, réduit les rougeurs et la couperose.
 
Le rhassoul : extraite des gisements situés en bordure du Moyen Atlas, cette argile marocaine est utilisée pour libérer la peau de ses impuretés les plus profondes. Aux propriétés astringentes, il dégraisse la peau et régule le sébum. Le rhassoul peut aussi être utilisé comme shampooing.
 
Le henné : il s’agit d’un arbuste épineux de la famille des Lythracées, dont les feuilles produisent des teintes telles que le vert, le rouge et le jaune. Le henné marocain a pour particularité d’être de couleur verte très foncée. Il embellit, nettoie et purifie la peau et fait incontestablement partie de l’arsenal de la séduction féminine…
 
 
Ph.: ONMT

Les commentaires sont fermés.