Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

10/11/2012

Le Queyras en dilettante

La Libre, Momento, Escapade, Queyras, neigeUn terroir en altitude, baigné de soleil (on est dans le sud-est des Hautes-Alpes), presque une sorte de Corse alpine : le Queyras mise tout sur la nature et l’authenticité. C’est une autre montagne d’hiver, qui offre l’occasion de découvrir des sports plus rares. Mais du ski, il y en a aussi.

Découverte: Pierre Gilissen


C’EST QUOI, C’EST OÙ, qu’es aquo ? Le Queyras, tout le monde connaît de nom mais on a parfois du mal à situer. C’est une région naturelle qui correspond à la haute vallée du Guil et à trois de ses affluents.
 
Adossée à l’Italie (ça se sent et ça se voit), à laquelle elle n’est reliée que trois mois par an (altitude oblige). Non loin de Briançon et juste avant la Provence, laquelle commence à Barcelonnette, un peu plus au sud.
 
Le Queyras a une forte individualité due autant à son isolement séculaire qu’à l’Histoire. Dès le XIVe siècle, on a eu ici pratiquement des libertés républicaines et, par ailleurs, les guerres de religion ont sévi plus durement qu’ailleurs. Chaque village de la vallée conserve encore une partie protestante et une autre catholique, regroupée frileusement autour de son temple ou de sa paroisse. Bref, c’est particulier, c’est haut, c’est un peu loin et, probablement pour toutes ces raisons, c’est magnifique. Ce n’est pas ici que vous descendrez du TGV au pied des pistes (on privilégiera la voiture) mais le chalet devant lequel vous chausserez vos Salomon sera sans doute une vénérable bâtisse datant d’il y a quelques siècles.
 
Le Queyras tout entier est aussi un parc naturel géré selon une charte rigoureuse où le maître-mot est respect. Les nombreuses activités proposées (y compris le ski alpin) sont toutes placées sous le signe de la nature. Bref, la région est idéale pour s’essayer à de nouvelles disciplines et, plus généralement, pour tous ceux pour qui la montagne en hiver ne se résume pas à schusser idiot.
 
 
La star du Queyras et le lieu de séjour idéal, c’est Saint-Véran. Plus haut village d’Europe ? C’est le slogan qui a fait connaître la localité, perchée à 2 040 mètres. Tout en longueur et en surplomb, avec ses fontaines, ses cadrans solaires et ses fustes (parties supérieures des chalets, en bois de mélèze), c’est en tout cas l’un des plus beaux villages de France, vision plutôt inespérée au pied des pistes. Pour avoir une idée du mode de vie d’autrefois dans ces rudes contrées, on y visitera le musée du Soum, qui présente des outils, meubles et costumes traditionnels dans la plus vieille maison du village.
Autres lieux à découvrir : Ceillac avec ses deux églises, Molines et sa “demoiselle coiffée”, le village-forteresse de Mont-Dauphin, à l’entrée de la vallée, et, pour le coup d’œil, le château de Château-Queyras (on ne visite pas).
 
 
Ski alpin
Côté ski alpin, le domaine relié de Molines-St-Véran est le plus vaste du Queyras : 36 km de pistes “dans les sapins” desservis par 13 remontées mécaniques qui vont jusqu’au point de vue du Grand-Serre, à une altitude de 2800 mètres. Le forfait pour tout le Queyras revient à 24,90 € la journée pour un adulte. Mais, si tout cela vous laisse un goût de trop peu, vous trouverez à l’entrée du parc naturel (hors forfait Queyras) l’un des plus grands domaines skiables de France : les deux stations de Vars Risoul, leurs 52 remontées et leurs 185 km de pistes (112 pistes en tout).
 
Ski nordique
Sans conteste, l’activité reine du Queyras : les quatre espaces nordiques du Queyras constituent le troisième domaine le plus vaste de France (les deux premiers étant dans le Jura), avec plus de 200 km de pistes, et le plus grand domaine d’altitude. Le ski de fond, c’est un ski plus lent, plus proche de la nature et, surtout, accessible à n’importe quel débutant. Mais si vous vous sentez d’attaque, vous pourrez aussi aller au pied du Mont-Viso (point culminant de la région à 3 841 m) ou franchir les cols d’Izoard (au départ d’Arvieux) ou d’Agnel, entre autres itinéraires inoubliables. Les forfaits sont dérisoires : maximum 8 € la journée pour un adulte.
 
Raquettes
Vous avez peur des chutes mais encore envie de bouger et d’explorer la montagne enneigée ? Les randonnées en raquettes sont pour vous. Novice, vous vous étonnerez des pentes qu’on peut gravir et descendre ainsi équipé. 45 km d’itinéraires ont été développés spécifiquement pour les balades en raquettes dans le Queyras (généralement autour des villages) mais tout le domaine nordique est également accessible. Si vous préférez skier le jour, vous essaierez au moins une promenade de nuit, à la lueur d’une lampe frontale – comme les spéléologues –… ou du clair de lune.
 
Ski Joering
De quoi s’agit-il ? De skier en se faisant tracter par un cheval. Cette activité provient de Scandinavie, où elle était pratiquée à l’origine avec des patins. Des initiations sont régulièrement proposées à Ceillac, avec possibilité de prendre rendez-vous pour aller plus loin. Après quelques tours de piste à vos côtés, le moniteur vous laissera rapidement prendre les commandes. Bien vite, vous oublierez les skis et c’est le rapport à l’animal qui prendra le dessus. Le cheval sait tout faire : aller au pas, trotter, tourner, galoper et même s’arrêter. Ce que vous devrez apprendre, c’est à lui faire comprendre où vous voulez en venir. Compter 5 € par personne pour un simple baptême d’une dizaine de minutes, 50 € de l’heure pour louer les services du moniteur et de son cheval.
 
La Libre, Momento, Escapade, Queyras, neigeChiens de traîneau
Vous commencerez par harnacher les chiens – samoyèdes, groënlandais ou huskys – sous la direction des moniteurs, pardon des mushers. Puis, très vite, vous partirez en convoi sur les pistes. Habituellement, cela se passe en tandem. Le plus sportif des deux ira à l’arrière du traîneau, passant du milieu au côté gauche et au côté droit pour diriger l’attelage et actionnant l’un des deux freins. Le moins frileux ou le plus photographe regardera le paysage, blotti à l’intérieur du traîneau. Pas besoin, contrairement à ce qui se fait en ski joering, de stimuler vocalement les animaux : ils y arrivent très bien tout seuls… Des initiations sont régulièrement organisées
à Ceillac. Compter 35 € pour une initiation d’1h30 (dont 45’ de traîneau).
 
Cascades de glace
Ceillac est un spot de tout premier plan pour l’escalade de cascades de glace. A la fois par le nombre, la qualité et l’accessibilité de ses cascades, à un bon quart d’heure du départ des pistes. C’est équipé de pied en cap – chaussures spéciales, crampons, piolets, casque – que vous recevrez une courte initiation au sol avant de vous mettre en cordée pour gravir une première cascade. Contrairement aux autres activités proposées ici, ceci n’est pas pour tous les publics. Vous vous abstiendrez en cas de sensibilité au vertige et vous comprendrez le pourquoi du casque au premier morceau de glace détaché par votre prédécesseur de cordée. A Aiguilles, une autre cascade, artificielle celle-là, mais gratuite et accessible en soirée. Le tarif pour une initiation à Aiguilles : 7 €.
 
Tutti frutti
Sympathique initiative pour les familles que cette nouvelle “zone ludique” d’Aiguilles. Des pistes de luge (location) pour tout-petits et pour plus grands, une piste de ski débutants reliée au (modeste) domaine local, une piste de slalom avec possibilité de se faire chronométrer, une patinoire et même un coussin gonflable géant pour s’essayer sans risque au saut à ski. 10 € la journée, hors location de patins.
 
 
Ph.: O.T. Queyras & Pierre Gilissen

13:30 Publié dans Escapade | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la libre, momento, escapade, queyras, neige | |

Les commentaires sont fermés.