Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

10/11/2012

Merci, la chance

La Libre, Momento, Autoportrait, Matthieu De Mot, Lucas De Mot, tour du monde à véloMatthieu et Lucas De Mot sont deux jeunes Belges qui ont consacré un an de leur vie à un tour du monde à vélo. Cinq continents, quatre chaînes de montagnes, quatre déserts, trente-et-un pays traversés le nez dans le guidon.


MATTHIEU ET LUCAS DE MOT EN 6 DATES

17 juin 1985 : Le jour où, pour la première fois, j’ai le bonheur de pouvoir inspirer de l’air et ce, après des complications presque mortelles, avec un cordon ombilical doublement entouré autour de mon cou. Miraculé de la vie, c’est en pleine nuit que je vois le jour. On me prénomme Matthieu.

27 avril 1988 : C’est à mon tour de naître. Mes deux frères sont là pour m’accueillir et me prennent sous leur aile. Aujourd’hui encore, je sais que je pourrai toujours compter sur eux. On me prénomme Lucas.

28 août 1997 : Dans un élan de folie, je décide en dernière minute de choisir l’enseignement néerlandophone pour faire mes études secondaires. J’ai 12 ans et ne connais personne. L’apprentissage d’une nouvelle langue et mon arrivée dans une nouvelle école constituent mon premier grand défi. (Matthieu)

5 septembre 2006 : Je décide de quitter mon club de hockey pour aller jouer au Royal Racing Club de Bruxelles. Un bouleversement qui m’amènera à de belles rencontres et à des amitiés vraies et sincères. (Lucas)

1er avril 2009 : Une illumination ou un instant de folie. L’idée de parcourir le monde à vélo me traverse l’esprit et ne me quittera alors plus jamais. J’en parle avec Lucas, illuminé par ce projet, et commencent alors 18 mois de préparation ardue. (Matthieu)

3 septembre 2011 : Jour de départ pour notre tour du monde à vélo. L’émotion se lit dans nos yeux. On ne le sait pas encore mais, à partir de maintenant, rien ne sera plus jamais pareil. Devant nous se dressent : 5 continents, 4 chaînes de montagnes, 4 déserts, 31 pays et près de 30 000 km à parcourir.


UN EVENEMENT DE NOTRE VIE

Etape douloureuse.
Durant notre année à vélo, tout n’a pas toujours été facile. Nous avons dû surmonter certaines épreuves assez douloureuses physiquement et mentalement. Lorsqu’on nous demande ce qui a été le plus dur cette année, nous pensons souvent à la tempête de neige qui nous a surpris à 4 000 m d’altitude, en haut d’un col, non loin de la frontière chino-kirghize. Après avoir poussé nos vélos dans la neige pendant 4 jours, avec comme seule nourriture quelques bouts de pain et la neige pour boisson, nous sommes finalement sauvés par deux hommes que nous surnommons désormais nos “anges”. Nous n’avons jamais osé imaginer ce qui se serait passé sans eux, mais la chance de croiser quelqu’un était minime. En pleine tempête, on n’ose pas penser au pire, on aura simplement essayé de combattre le froid et le vent avec nos pauvres moyens. Nous remercions la chance de nous en être sortis indemnes (avec quelques phalanges gelées tout de même).
Finalement, dans ce voyage, ce sont des dizaines de personnes qui sont tombées du ciel, au bon endroit, au bon moment, dans ces situations délicates, et qui nous ont tendu la main sans rien demander en retour. On ne les remerciera jamais assez.


UNE PHRASE

“Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve une réalité.”
Antoine de Saint-Exupéry
Pourquoi ne pas vivre ses rêves ? Aller au bout de ses envies… C’est dans cet état d’esprit que nous avons préparé notre voyage et que nous sommes partis. Tout quitter pour voir le monde, pour voyager et aller à la rencontre des autres. Notre voyage nous paraît au final bien plus réel que notre retour dans ce que beaucoup nous scandent être la “vraie vie”. 


TROIS LIVRES

“Latitude Zéro”,  Mike Horn
C’est après avoir lu ce livre que nous avons su que nous partirions. Ce récit d’aventure nous offre l’expédition exceptionnelle de cet homme qui ira quoi qu’il arrive jusqu’au bout de son voyage. Avancer sur de longues distances sans moteur n’est pas un voyage d’un point A à un point B. C’est un voyage à l’intérieur. Un livre qui nous a donc amenés à la réflexion sur le principe du voyage, de l’aventure et du dépassement de soi.

“1984”, George Orwell
Ce bel ouvrage nous a fort marqués. Critiquer pour amener à penser/repenser la société avec une telle intelligence fait d’Orwell un de nos auteurs favoris. Avoir un livre comme “1984” dans nos sacoches de vélo aurait pu nous faire du bien, mais malheureusement nous avons oublié le livre chez nous.

“La horde du contrevent”, Alain Damasio
Voilà le livre de notre voyage. Une bonne brique de 700 pages qu’on aura finalement lue plusieurs fois chacun. Dans les thèmes principaux du bouquin, on retrouve la ligne conductrice de notre aventure à vélo. Le courage, l’esprit de groupe, l’amitié. Le tout se retrouve dans ce livre, mais surtout dans nos mémoires. Du courage, nous en avons eu besoin par moments, de la solidarité souvent, des amis nous en avons rencontré tous les jours…


TROIS LIEUX

Ouzbékistan
Pour ses fabuleuses villes placées sur la route de la soie bien sûr, mais encore plus pour ses habitants. Nous avons été accueillis tous les soirs par des familles qui venaient nous chercher dans la rue pour nous proposer de l’aide. Aucune région sur cette planète ne nous a plus émerveillés. Si la date de notre visa ne nous avait pas obligés à sortir du pays, peut-être y serions-nous encore.

Le désert de Taklamakan (Chine)
Le plus beau désert que nous avons traversé (et on en a vu quatre). Un désert de dunes ensablées où se baladent de nombreux chameaux sauvages sous de magnifiques couchers de soleil. Voilà des images que l’on n’oubliera jamais… On se souvient aussi des villes oasis et de leurs habitants, les Ouighours, au bord de cette route que nous avons suivie sur 1 500 km. Assez inimaginable de voir un peuple arabe manger des nouilles avec des baguettes !

Bruxelles
La ville de notre enfance, on en connaît chaque recoin. Que ce soit les gens, l’ambiance, la beauté architecturale, on se rend compte après avoir parcouru le monde qu’on y est quand même très bien. On y vit heureux. Comme on dirait en anglais : “Home sweet home”.


TROIS MOTS

Vélo
Bien sûr. Un moyen de locomotion écologique et pratique. Un sport. Une façon de voyager et de découvrir le monde… Une des plus belles inventions de l’homme; il rend tous ses adeptes heureux. Pour nous, le vélo n’est pas qu’une passion, il est devenu partie intégrante de notre vie.

Hockey
Le sport que nous faisons depuis toujours. Nous avons commencé à 4 ans. Autant dire qu’on est presque nés avec un stick entre les mains. Aujourd’hui, ce sport rythme notre vie. Le hockey est avant tout un sport d’équipe, on apprend à vivre avec les autres, à jouer ensemble, avec et pour son équipe.

Libre
Etre libre, c’est quoi ? Voilà une question bien difficile à laquelle nous avons essayé de répondre pendant notre périple. On y est plus ou moins parvenus mais sans pouvoir l’expliquer avec des mots.


UNE DATE

21 juillet 1969
Neil Armstrong marche sur la Lune. L’homme prouve alors sa grandeur universelle. C’est fou comme à chaque fois qu’on regarde la Lune, on se dit que quelqu’un y a déjà mis les pieds… Il est assez amusant de voir que certaines cultures dans ce monde ne croient pas en cette date historique. Certaines questions se posent alors : pourquoi ne sommes-nous pas retournés sur la Lune en 40 ans ?


Ph.: Alexis Haulot

Les commentaires sont fermés.