Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

08/12/2012

Anvers la cosmopolite

La Libre, Momento, papilles, Anvers, adresses, gastronomie, restaurantsPlus grande ville de Flandre, Anvers n’est pas la plus gastronomique mais séduit par son offre variée.
Sushis, hamburgers, cocktails, chinois authentiques, pâtisseries juives… rien ne manque à l’appel.

Mise en bouche à Anvers: Hubert Heyrendt  &  Laura Centrella

ON SAIT QU’EN BELGIQUE, c’est en Flandre que les choses bougent le plus en matière de gastronomie, niveau de vie oblige. Et notamment à Bruges qui, avec deux des trois restaurants 3 étoiles belges (“De Karmeliet” et “Hertog Jan”) et deux 2 étoiles (“De Jonkman” et “Danny Horseele”), fait véritablement figure de capitale gastronomique flamande. Tandis que depuis quelques années, Gand est elle aussi en train de vivre sa révolution culinaire avec l’apparition d’adresses comme “C-Jean” ou “J.E.F.”. Face à ses deux voisines touristiques, Anvers fait figure de grande ville cosmopolite où s’entrechoquent les migrants et les cultures.
 
En se promenant dans les rues anversoises, on croise ainsi presque autant de kebabs que de pâtisseries juives, comme l’excellente boulangerie Kleinblatt, institution 100 % kasher incontournable. Dommage qu’aucun resto kascher ne semble vraiment sortir du lot pour donner envie aux Goïm de lever les préjugés sur une cuisine trop méconnue.
 
 
A peine sorti de la Gare centrale, magnifiquement réaménagée, on tombe sur le quartier des diamantaires et, plus au Nord, sur le petit Chinatown, organisé autour de la Van Stralenstraat. Où l’on trouvera par exemple la sensation asiatique du moment, le Fong Mei (cf. Sortez couverts). La forte communauté chinoise d’Anvers permet même à la ville de compter un resto chinois étoilé, le Bij Lam & Jin, situé, lui, près de la Grand-Place. Quartier historique oblige, on y trouve des adresses plus touristiques ou plus chic, comme le très bon bar Cocktails at Nine.
 
En redescendant le Jordaenskaai, le long de l’Escaut, face à l’étonnante structure en hauteur de la brasserie Noorderterras, on découvre un resto mexicain ou un café brésilien, à côté du Dock’s Café, sympathique petite brasserie de la mer récompensée d’un Bib gourmand cette année.
 
En repiquant vers le Waalse et le Vlaamsekaai, on découvre sans aucun doute le quartier le plus gourmand de la ville. Autour de cette immense place, se réunissent en effet nombre de restaurants qui ont l’air tous plus accueillants les uns que les autres : Mich si l’on a envie d’un steak, Kommilfoo pour une soirée au rythme d’une cuisine étoilée moderniste, l’Entrepôt du Congo pour les envies de brasserie ou L’amitié pour une exploration de la bistronomie à l’anversoise. En prenant la Burburestraat, on tombe sur The Glorious, magnifique nouveau lieu branché, entre bar à cocktails, quelques chambres design et bistro chic à qui le Michelin vient de donner le titre d’“espoir pour une étoile”.
 
Un peu plus loin, du côté du Musée des Beaux-Arts, on trouve le meilleur bar à cocktails de Belgique, le Sips du génial Manuel Wouters, et le Izumi, l’une des bonnes adresses japonaises d’Anvers avec le Yamayu Santatsu.
 
Cosmopolite et moderne, Anvers compte aussi quelques adresses gastronomiques bien installées. A commencer par le ‘t Fornuis de Johan Segers, étoilé au Michelin pour sa cuisine classique. La ville a aussi pu compter sur l’arrivée du ‘t Zilte de Vicky Geunes au sommet du Museum aan de Stroom pour s’offrir une table deux étoiles. Tandis qu’un peu à l’écart, au pied de la voie de chemin de fer suspendue, dans un magnifique bâtiment, on trouve le Dôme du Français Julien Burlat, l’un des chefs les plus cotés de Belgique. Lequel a ouvert juste à côté la brasserie Dôme sur Mer et la boulangerie-pâtisserie Domestic, tout en gérant, en hiver, les cuisines d’un nouvel hôtel chicissime de Megève. Autre chef dont on commence à entendre beaucoup parler, Roger Van Damme, chef de l’année au GaultMillau en 2010, détient une étoile depuis fin 2010 au Het Gebaar.
 
Enfin, la dernière table dont tous les Foodies parlent à Anvers, c’est le Veranda. Son jeune chef Davy Schellemans, ancien second de Kobe Desramaults au “In de wulf” à Dranouter, était ainsi l’un des invités de marque du très branché salon Omnivore à Bruxelles en mars dernier. Il a fait de son petit bistro accueillant de Berchem l’un des laboratoires où incube la cuisine de demain, fortement influencée par la gastronomie scandinave et en particulier par le Danois René Redzepi du Noma.
 
 
Ph.: H.H.

Les commentaires sont fermés.