Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/12/2012

Les pommes de pin, boules de Noël si naturelles

La Libre, Momento, Dehors, Noël, sapinDepuis la nuit des temps, les pommes de pin ont décoré les sapins à l’heure de Noël. Aujourd’hui, on leur préfère des boules en verre ou en plastique à suspendre sur des arbres synthétiques voire électroniques.

Mon beau sapin: Marie Pascale Vasseur et Marie Noëlle Cruysmans

C’EST INCONTESTABLE, la magie des fêtes évolue. Cela a commencé une année de disette où les pommes de pin, noix et autres fruits venaient à manquer. A leur place, les maîtres verriers de la forêt vosgienne eurent l’idée de souffler des boules en verre. Quant à la coutume du sapin de Noël, elle est née dans les pays du Nord. Au début du solstice d’hiver, le sapin devenait le cœur de la célébration de la fête du soleil, de la renaissance et de la lumière. Une tradition païenne reprise plus tard par les chrétiens le jour de la fête de la nativité. Aujourd’hui, sous ses branches, on y glisse les cadeaux.
 
 
Vous avez dit “sapin de Noël” ? Eh bien non, c’est une erreur ! Il s’agit en réalité d’un épicéa, botaniquement parlant Picea, différent du sapin dénommé Abies. Pour corser le tout, sachez que l’épicéa commun de chez nous s’appelle scientifiquement Picea abies. Vous ne rêvez pas. Et même si cette confusion ne va pas changer grand-chose à votre vie, il existe un moyen de les distinguer. Regardez la position du cône. Il est dressé chez le sapin ou Abies, alors qu’il pend sous le rameau de l’épicéa ! Ceci dit, restons zen et continuons à chanter en chœur le refrain “Mon beau sapin, roi des forêts, que j’aime ta verdure…”. Pour ceux qui seraient troublés, qu’ils se limitent à parler d’un conifère. Ils auront raison dans tous les cas de figure. Conifère signifie tout simplement producteur de “fruits”, des cônes ligneux, ces fameuses pommes de pin dans le langage vernaculaire.
 
A quoi servent-elles ? Elles protègent les graines qu’elles renferment. Voyez, par exemple, celles du pin ou du sapin. Au départ, des petits cônes bien verts abritant des ovules à l’aisselle des écailles qui sont fécondés au gré du vent par le pollen. Dès ce moment, les cônes brunissent et referment peu à peu leurs écailles. Une vraie forteresse pour des centaines de graines. Quand elles sont mûres, deux ans après, les écailles se mettent à craquer, se détachent les unes des autres et les cônes finissent par s’ouvrir tout en laissant les graines tomber sur le sol. Là, quelques mois plus tard, un jeune arbre sortira peut-être de terre.
 
 
La diversité des pommes de pin est très grande. Leurs formes sont plus ou moins coniques mais les unes sont allongées, plus rondes, renflées, volumineuses ou menues. Chaque espèce de conifère se distingue par les cônes qu’elle produit. Ceux du pin noir d’Autriche, Pinus nigra, sont plutôt moyens, brillants et brun jaunâtre, alors que ceux du sapin commun dit argenté, Abies alba, sont oblongs avec des bractées saillantes – petites lamelles triangulaires – entre les écailles. Ceux du mélèze, assez menus, ovales ou arrondis, naissent curieusement mous et plumeux. Le sapin de Douglas, Pseudotsuga menziesii, souvent planté chez nous pour sa croissance rapide – parfois plus d’1 m par an –, produit des cônes aux écailles fuselées séparées par des bractées proéminentes. Le sapin de Corée, Abies koreana, remporte la palme de l’élégance pour ses magnifiques cônes cylindriques d’un bleu violacé intense devenant bruns à maturité.
 
 
Guirlandes et couronnes
 
Faites travailler votre imagination et utilisez pour vos décors de Noël les différentes formes graphiques des pommes de pin. Réalisez des petits bouquets en les associant à des noix et des marrons grâce à des bouts de ficelles ou du fil de fer de fleuriste. Passez-les à la bombe de couleur, saupoudrez de sucre les écailles préalablement enduites de colle pour obtenir un effet neige. Mêlez-les aux nœuds des emballages cadeaux, déposez-les devant la crèche comme si elles étaient de vrais sapins. Glissez entre les écailles des feuilles et des baies de houx bien rouges, des cynorrhodons de rosiers et des petits bâtons de cannelle. Faites-en des guirlandes et des couronnes. N’oubliez pas que, jetées dans le feu de cheminée, elles donnent un petit coup de pouce à sa mise en route et exhalent pour notre plus grand bonheur un délicieux parfum de résine.
 
 
Ph.: MNC & MPV

14:00 Publié dans Dehors | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la libre, momento, dehors, noël, sapin | |

Les commentaires sont fermés.