Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/01/2013

Avoir un jardin, même petit, c’est une chance

La Libre, Momento, Dehors, aménagement, petit jardinL’heure est aux grandes résolutions. Comment rendre plus agréable un jardin trop petit à votre goût ? Voici quelques idées.

De bon conseil: Marie Pascale Vasseur et Marie Noëlle Cruysmans

AUJOURD’HUI, LES SURFACES DES jardins sont inévitablement rétrécies. Les grands domaines deviennent rares. En revanche, les parcelles d’une dizaine d’ares foisonnent. Qu’elles soient au cœur de la ville, en périphérie ou à la campagne, elles représentent une pièce à vivre supplémentaire, véritable extension de l’espace intérieur. Ceci dit, ce n’est pas le nombre de mètres carrés qui compte le plus pour s’entourer de verdure. Même une terrasse peut suffire à combler vos désirs. Comment en tirer le meilleur parti possible ? Nous aimerions vous livrer quelques astuces.
 
 
Rattacher son jardin à l’environnement, le replacer dans son contexte est toujours gagnant. C’est d’abord donner l’illusion qu’il est plus grand et, ensuite, c’est entrer dans la logique de la continuité. Introduire en quelque sorte à l’intérieur de votre jardin ce qui s’étend au-delà. Il existe différentes manières pour y parvenir. En gommant ses limites par exemple. S’il est entouré de murs, habillez-les de plantes grimpantes telles que glycines, clématites, chèvrefeuilles, vignes et rosiers sarmenteux. Pensez aussi à relier votre jardin au ciel. Mais non, nous n’exagérons pas ! Un petit arbre comme un sorbier, un fruitier ou un cornouiller fera l’affaire. Et si vous n’en voulez pas, pensez aux arceaux, pergolas et autres gloriettes. Une manière de donner du relief à l’ensemble. Et d’élever votre regard. Inutile de le limiter au ras des pâquerettes. Ce serait trop triste. Le jardin est bien plus qu’une simple parcelle cadastrale, il doit être apprécié en 3 dimensions.
 
Si c’est possible, songez à un escalier dans votre jardin. C’est fou comme deux ou trois marches donnent l’impression de changer complètement de lieu. Les différents niveaux du sol modifient la perception réelle des dimensions. L’œil vient se perdre dans des détails avant d’atteindre le fond du jardin. S’il est naturellement en pente, quoi de plus facile ? Les marches sont faites de bois, de pierre, de métal ou de gazon alors que les contremarches peuvent être laissées à votre imagination. Une rangée de petites campanules ou d’Erigeron, ces pâquerettes à l’aspect sauvage, donne un résultat charmant. Sans oublier d’habiller les bords de l’escalier avec des végétaux qui viendraient mordre le bout des marches. Ceci pour ajouter du naturel et de la spontanéité.
 
Le jardin, cet écrin vert, devient une véritable pièce à ciel ouvert. N’oubliez pas qu’il doit être vu de l’intérieur de la maison, surtout en hiver quand on s’y promène moins. Regardez-le à partir des ouvertures, portes et fenêtres du rez-de-chaussée et de l’étage. Envisagez tous les points de vue. La composition tient-elle la route ? Disposez les plantes parfumées près de la façade pour pouvoir en profiter au maximum. Par exemple, un sarcococca au feuillage persistant dont les minuscules fleurs exhalent une fragrance hivernale étonnante. Installez une terrasse, elle fera le lien entre intérieur et extérieur. Veillez à l’entretien de ce qui est visible et proche. Près de la maison, un jardin devrait être manucuré. Plus loin, il lui est permis de s’ensauvager.
 
 
Le voir, c’est bien; s’y promener, c’est mieux. Une invitation à la balade est primordiale. Plus vous aimerez vous y rendre, plus vous apprécierez l’espace supplémentaire qu’il offre. Comment y parvenir ? Par exemple, en y installant un point focal au bout d’un axe. Un simple banc, une table, une balançoire ou un objet décoratif. La simple envie d’y aller se reposer, jouer, lire ou déjeuner suffit.
 
 
 
La Libre, Momento, Dehors, aménagement, petit jardinSurprise, surprise
S’il ne fallait retenir qu’une seule idée, ce serait sans hésiter, entretenir le mystère et ménager des surprises. En effet, veillez à ce que l’œil ne fasse pas trop rapidement le tour de votre domaine. En d’autres mots, faites rebondir le regard. Il ne doit pas parcourir le lieu d’un seul coup. Pour donner l’impression de diversité, copiez par exemple les célébrissimes jardins anglais de Sissinghurst ou de Hidcote. Divisez votre espace en quelques chambres de verdure. Les murs de briques, de charme, de hêtre, d’if ou de buis renfermeront des ambiances différentes. Un potager peut ainsi côtoyer sans souci un jardin blanc, un bassin japonais ou un carré d’herbes folles. Si vous n’avez pas la place ou si vous refusez de vous laisser enfermer, imaginez de diviser la parcelle avec quelques contreforts de buis ou d’if peu profonds qui vous donneront l’illusion de changer d’espace.
 
 
Ph.: MNC & MPV

Les commentaires sont fermés.