Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/01/2013

Navigation nouvelle génération

La Libre, Momento, Pixels, navigation, voiture connectée, Audi, MMI Navigation PlusLe plein le moins cher du coin ? Une photo de l’adresse de destination ? De l’info trafic au mètre près ? Un nombre croissant de voitures se lient au Web pour dépoussiérer la navigation GPS. Essai hyper connecté à bord de la nouvelle Audi A3.

Au volant: Michi-Hiro Tamaï

SMARTPHONES ET TABLETTES deviennent des objets de consommation courante en 2013. Réseautage social, shopping en ligne, mails, Skype et autres activités ludiques passent désormais par ces terminaux tactiles. Cette ère post-PC ne laisse pas les constructeurs automobiles de marbre. D’autant que chez les 19-31 ans, les deux critères d’achat les plus importants se cristallisent désormais autour de l’agrément en concession et… du high-tech disponible derrière le volant (1). Des acteurs généralistes comme Renault, Peugeot et Toyota connectent donc leurs GPS au Web depuis quelques mois. Le tout pour riposter aux premium comme Mercedes et BMW, également sur la brèche.
 
Dernier exemple en date sur le marché belge, Audi et sa version mise à jour du MMI Navigation Plus disponible sur la nouvelle A3. Si, a priori, parler du Web au volant renvoie à l’image d’un navigateur Web intégré au tableau de bord, le constructeur aux anneaux essaye, comme ses concurrents, d’aller plus loin. L’idée ? Booster les déplacements de l’automobiliste grâce à la puissance du Web, au fil d’une ergonomie adaptée. Premier gimmick exclusif à Audi, l’entrée d’une adresse passe, ici, par un touchpad planté au niveau de l’accoudoir, sur la molette de navigation principale. Particulièrement tolérant envers les approximations d’écriture, cette approche tactile accélère nettement la saisie de textes.
 
Connecté au Web via une carte SIM insérée dans la boîte à gant (ou via un smartphone “relais”), le MMI Navigation Plus tire son épingle du jeu en se gavant d’une foule de services Google. Après avoir entré une adresse de navigation, Google Street View est ainsi mis à profit pour montrer en image la façade exacte du bâtiment devant lequel s’arrêter. Les points d’intérêt autrefois stockés dans l’habitacle (et donc pas forcément mis à jour) empruntent également le chemin de Google, avec parfois des photos, heures d’ouverture et téléphone. Le tout avec la possibilité de lancer un appel immédiatement depuis l’habitacle.
 
 
Egalement proposé par Mercedes et Toyota, l’envoi d’une adresse Google Maps depuis son ordinateur de bureau (ou son smartphone) vers la voiture compte également parmi les raffinements du MMI Navigation Plus. En pratique, on établit donc un itinéraire depuis le célèbre site Web pour ensuite l’envoyer d’un seul click dans le carnet d’adresse du GPS d’Audi.
 
En cours de route, l’affichage des cartes emprunte également les données photo satellites de Google Maps pour tracer un chemin au milieu d’un plan photo réaliste, particulièrement utile pour se repérer plus facilement, en ville notamment. Notons que pour orienter le conducteur plus facilement encore, les cœurs des grandes villes bénéficient enfin d’un affichage en full 3D de tous les bâtiments les composant. Aussi impressionnant qu’un jeu vidéo.
 
Epine dorsale du MMI Navigation Plus, son service d’info trafic se montre particulièrement réactif et précis, à quelques mètres près. Exit l’antique RDS. En observant les déplacements de téléphones portables d’un réseau GSM, le service déduit la fluidité ou la congestion de la circulation en temps réel. Des casernes d’Etterbeek jusqu’au croisement avec l’avenue de la Couronne à Bruxelles, le GPS d’Audi indiquait précisément une zone de ralentissement sur le boulevard Général Jacques lors de notre essai. De quoi apporter des vrais raccourcis en pleine heure de pointe sur un trajet entre la rédaction de La Libre Belgique (Etterbeek) et le parc Duden à Forest.
 
En cas de blocage sans échappatoire dans un embouteillage, le terminal d’infotainment a pensé à tout pour rendre la vie agréable à bord. Fil d’informations en direct d’AFP et de Dow Jones News Service, météo à destination, départ en temps réel des trains et avions (pour s’énerver un peu plus ou se calmer)…, la liste des services connectés impressionne.
 
 
Proposant également les prix des carburants des stations services les plus proches du conducteur, ce terminal navigue donc dans l’air du temps, même si contrairement au R-Link Renault, il n’ouvre pas ses portes à des apps à télécharger façon iPhone ou Androphone. Dommage également que Facebook et Twitter ne soient, pour le moment, pas encore mis en service en Belgique. D’autant qu’il s’agit de deux incitants d’achat high-tech clef…
 
(1) Etude Deloitte 2012.
 
Infos : MMI Navigation Plus à 1950 € et option “connect” à 500 € disponible sur Audi A3.
 
 
Ph.: MHT

Les commentaires sont fermés.