Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/01/2013

CES 2013, futurs immédiats

La Libre, Momento, Pixels, CES 2013Riche en nouveautés et loin de la morosité des éditions précédentes, le CES 2013 de Las Vegas crépitait. Téléviseurs incurvés, fourchette intelligente et projecteur laser. Bienvenue dans le futur.

Tour d’horizon: Michi-Hiro Tamaï

LE CES DE LAS VEGAS sort chaque année sa boule de cristal pour brosser les tendances high-tech qui envahiront notre quotidien proche. Certes, des vieux fantômes en profitent pour réapparaître sans augurer des lendemains immédiats qui chantent. Le concept du PaperTab, tablette ultra fine et flexible comme du papier, en témoigne. Mais la grand-messe de l’électronique ne s’entoure pas que de vaporwares. Au rang des faits marquants de cette cuvée 2013, la 4K confirmait ainsi sa percée chez tous les constructeurs de téléviseurs parmi lesquels Philips et Panasonic.
 
Livrant des images 2D d’une précision telle qu’elle donne une impression de relief, cette “ultra haute définition” se profile toutefois comme un faire-valoir technologique, tant le manque de contenus est encore flagrant. Cela n’empêche toutefois pas Sony de jouer le jeu avec des modèles de 1,65 et 1,39 mètre de diagonale (série X9000A) qui sortiront sous nos tropiques en juillet 2013.
 
Si la 3D sans lunettes est restée en retrait au CES 2013, le relief n’est pas pour autant abandonné par les constructeurs. Ceux-ci préfèrent toutefois des montures passives, moins chères et plus confortables, aux modèles actifs. Panasonic abandonne ainsi ces derniers en mettant l’ensemble de ses modèles de 2013 au diapason du passif. Loin de décrocher des mâchoires, ces tendances attendues mais marquantes se complétaient toutefois de quelques coups d’éclats assez impressionnants.
 
Samsung et LG annonçaient ainsi pour cette année le lancement de téléviseurs 55 pouces OLED et… incurvés ! Avantage ? Garder une distance (et donc une qualité d’image) égale entre l’œil et l’écran quel que soit l’angle de vue du spectateur. En plus de cette vraie avant-première, LG bousculait également le secteur des rétroprojecteurs avec son Hecto. Ce projecteur Laser d’un nouveau genre n’a en effet pas besoin d’une distance de recul de plusieurs mètres pour placer son image (de 2,5 mètres de diagonale) sur un mur. Seuls 55 cm de séparation sont ainsi nécessaires pour cette Smart TV Full HD (mais pas 4K) prévu en mars sous nos latitudes à 8 000 euros.
 
 
Côté informatique, PC portables hybrides et tablettes multipliaient les diagonales d’écran et gonflaient sans surprise leur puissance. Même credo pour le format Ultra Book d’Intel qui décrétait en outre que son standard devra désormais intégrer une dalle tactile multipoint. De quoi donner une raison de vivre à Windows 8 (voir “Momento” du 23 novembre dernier). Parmi les autres faits marquants du salon, le Transformer AiO d’Asus reste également dans les mémoires. L’idée est ici de recycler les tablettes pour les transformer en PC de bureau.
 
La Libre, Momento, Pixels, CES 2013Face à un “pied” classique accueillant une tablette Android ou iOS, Asus prévoit un modèle qui booste les performances de son ardoise en greffant dans son socle du hardware haut de gamme. Processeur Intel dernier cri, carte graphique Nvidia performante (GT 730M), 8 Go de mémoire vive, 2 To de disque dur… de quoi transformer la tablette nomade faiblarde en machine de guerre sédentaire. Le CES ne se limitait toutefois pas à une course à la performance high-tech cette année. Le lifestyle numérique y avait également droit de cité avec le phénomène des imprimantes 3D.
 
Principe ? Des filaments de polymères se superposent en couches successives avec une extrême précision jusqu’à former un objet en relief comme une statuette décorative ou même des chaussures (1). Si des fabricants comme Solidoodle proposent déjà des modèles à moins de 400 € capables de créer des objets de maximum 15 cm de côté, 3D Systems hausse le ton avec sa CubeX. Non contente d’“imprimer” des créations deux fois plus grandes que celles de la Solidoodle, ce modèle tarifé à 3000 € gère également la couleur ! Le tout avec trois bobines de fil de couleur différente.
 
En cuisine, au-delà du T9000 de Samsung, un frigo équipé d’une tablette Android, la fourchette intelligente de Slowcontrol a également fait crépiter le buzz. Partant du principe que manger lentement augmente l’impression de satiété, la société française derrière ce projet a équipé son couvert de capteurs de mouvements. Lorsque celle-ci est portée trop fréquemment à la bouche, son manche se met ainsi à vibrer pour pousser l’utilisateur à ralentir. Qui a dit que tout devait aller vite en high-tech ?

(1) Voir à ce sujet les étonnants projets d’Andreia Chave et Hoon Chung.

15:39 Publié dans Pixels | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la libre, momento, pixels, ces 2013 | |

Les commentaires sont fermés.