Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/02/2013

Confessions sur canapé

La Libre, Momento, Pixels, Samsung, Smart TV, nouveautés 2013Samsung boostera ses téléviseurs en 2013. Capables d’écouter et de deviner les envies du téléspectateur, ces Smart TV nouvelle génération annoncent également la mort des digicorders.

Télécommande en main: Michi-Hiro Tamaï
Envoyé spécial à Monaco

AVEC 120 MILLIONS DE vidéos en ligne, Youtube est devenu une activité chronophage pour beaucoup d’internautes. Ce chiffre dantesque n’explique pas à lui seul le succès du site Web aux 26,6 millions de visiteurs quotidiens. Qui ne s’est, en effet, pas laissé tenter par une des “suggestions” affichées sur la colonne de droite de chaque page de visionnage ? De quoi allonger le nombre de clics, mais aussi inspirer Samsung qui dévoilait, ce mardi, son nouveau service de S-Recommandation. Déroulant (lors du Samsung European Forum) ses nouveautés high-tech de 2013, le géant coréen entend ainsi adapter la méthode Youtube au visionnage classique de programmes télévisés. Un exemple parmi d’autres, qui témoigne de son appétit grandissant sur le terrain des Smart TV.
 
En pratique, regarder un documentaire dédié aux zèbres sur Arte active en bas de l’écran une série de suggestions d’émissions télé à venir, en rapport avec l’animal rayé. Bonne nouvelle : ce tour de passe-passe, prévu sur les nouveaux LED de série F8000 (sans prix officiel) du constructeur, fonctionnera avec l’ensemble des décodeurs belges tels que Voo, Belgacom et Telenet. Et Samsung de préciser que les publicités déguisées en “propositions” sur Youtube seront absentes de son service. “En 2011, les gens achetaient une Smart TV, mais ils ne l’utilisaient pas”, se souvient Bruno Tazer, marketing Manager audio et vidéo chez Samsung Belgique. “Au-delà du succès du format 46 pouces, l’autre grande tendance de 2013 sera donc la connectivité et la convergence qui arrivent pour de bon cette année sur nos téléviseurs.”
 
Ce discours – qui tourne en boucle comme une promesse vaine dans la bouche de tous les constructeurs high-tech – reste toutefois assez vain aujourd’hui. Surfer devant son téléviseur est, en effet, loin d’être pratique ergonomiquement. Les PC de bureau ont le couple “clavier souris”. Les tablettes et les smartphones misent sur le tactile multipoint. Et les téléviseurs partent dans toutes les directions, sans être capables de proposer un standard dans ce domaine. Une explosion qui ne semble pas préoccuper la Smart TV Alliance (qui compte dans ses rangs LG, Philips, Toshiba et Panasonic), plutôt occupée à unifier des solutions de navigation Web, d’apps et autres protections des droits d’auteurs.
 
C’est vrai, ce n’est pas encore pour aujourd’hui”, admet Bruno Tazer. “Mais les choses évoluent tout de même à ce niveau-là, en passant notamment par la reconnaissance de la voix et des mouvements via des micros et des webcams qui s’améliorent techniquement.” Si Panasonic proposera sous peu des téléviseurs reconnaissant le visage de l’utilisateur pour régler instantanément ses paramètres à son profil Smart Viera, on reste toutefois encore loin du compte. En démonstration lors du Samsung European Forum, la reconnaissance vocale de la Smart Touch Control ne fonctionnait ainsi pas sans anicroches.
 
Un constat plutôt préoccupant pour cette télécommande, équipée d’un touchpad et d’un micro, qui est censée épauler le S-Recommandation. Car des questions spécialement préparées pour l’occasion – comme “Trouve-moi des films à Jean Dujardin” – ne trouvaient pas toujours réponses. Dommage. D’autant que ce Siri-like, capable de scanner les programmes télé à venir, a pourtant été spécialement développé pour des dialogues télévisuels avec Nuance.
 
Bien plus que les nouveautés techniques de Samsung pour 2013 (voir colonne), on retiendra sa volonté de proposer, comme de nombreux rivaux (dont Sony), de diffuser du contenu depuis sa tablette vers le téléviseur (et inversement). Et, surtout, une envie marquée de se substituer aux actuels décodeurs des cablo-diffuseurs. Car au-delà de son S-Recommandation, Samsung est aujourd’hui “capable de remplacer le digicorder d’un opérateur par une apps installée dans le téléviseur”, conclut Bruno Tazer. “Cela permet notamment de régler les problèmes de panne de décodeur et de télécommandes en surnombre. On a lancé cela en Estonie et en Suède. Nous sommes actuellement en pourpalers avec des opérateurs belges qui sont intéressés. Mais en aucun cas, nous ne voulons devenir un service provider.” Une politique finalement bien différente d’autres acteurs comme LG qui entendent être “plus performants que les opérateurs” et développent, déjà en France notamment, des régies publicitaires actives…
 
 
Ph.: Samsung

Les commentaires sont fermés.