Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/02/2013

Tanti auguri à Lo Specchio

La Libre, Momento, Sorties, Lo Specchio, Tournai, club de conversation italienneA Tournai, Lo Specchio est un club de conversation italienne qui organise moult activités autour de la langue et de la culture italiennes en Belgique. A l’occasion de ses vingt ans, nous avons rencontré son dynamique fondateur.

Conversazione: Samuel Hoste

POUR CE NUMÉRO SPÉCIAL aux couleurs de l’Italie, “Momento” vous emmène dans la cité des cinq clochers où Arcangelo Petrantò, traducteur et professeur d’italien, a fondé un club de conversation italienne à la demande de ses étudiants. C’était il y a vingt ans déjà. Conférences, sorties, visites, ateliers… Le club varie les activités autour de la présence italienne en Belgique sous toutes ses formes et dans toute sa diversité. L’œil pétillant et le sourire affable, ce Tournaisien aux racines siciliennes nous parle de sa passion, intacte comme au premier jour.
 
Comment est né ce club de conversation italienne dans une ville qui ne compte a priori pas une grande communauté italophone ?
Effectivement, la ville de Tournai ne compte pas de communauté italienne aussi importante que d’autres grandes villes belges mais je pense qu’il y a un esprit d’ouverture à Tournai. Le club est né lorsque j’ai été chargé de donner un cours d’italien pour la promotion sociale. En 1992, les élèves qui avaient accompli le cycle de cours trouvaient que c’était dommage de ne plus pratiquer l’italien et l’idée a germé de fonder un club de conversation. Très vite, nous nous sommes organisés en club avec un comité, un bulletin mensuel et un logo.
 
De quel genre de club s’agit-il ?
L’accent est surtout mis sur la pratique de la langue, bien sûr, mais au fil des mois d’autres éléments sont intervenus. Dès la première année, nous avons décidé de nous ouvrir à des éléments externes : conférenciers, orateurs, etc. Et d’organiser de temps en temps des activités à l’extérieur (cinéma, opéra, visites de vestiges romains ou de charbonnages, etc.). J’insiste sur le fait qu’il s’agit de mettre la culture en avant, ce n’est pas un cours pour apprendre l’italien mais un club pour pratiquer la langue dans une ambiance conviviale. Petit à petit, le club s’est agrandi de nouveaux membres, certains suivant les cours d’italien, d’autres venant de l’extérieur. Cela donne un beau mélange et je peux vous assurer que, même si on traite sérieusement de culture, on rigole aussi beaucoup à nos réunions.
 
Ce club est ouvert à tout le monde ?
Oui, tout à fait. Des rudiments d’italien sont toutefois nécessaires. Il s’agit d’une table de conversation avec un animateur mais pas d’un cours de langue. A chaque fois, nous abordons un thème particulier et si quelqu’un ne comprend pas un mot ou fait une faute, les autres l’aident ou le corrigent, cela se fait très naturellement. L’animateur est là pour veiller qu’un maximum de gens puissent s’exprimer, sans obligation cependant. Tout cela doit rester convivial.
 
Et comment le club fonctionne-t-il en pratique ?
Nous nous réunissons une fois par mois d’octobre à juin. Le club n’a pas le statut d’ASBL mais fonctionne presque comme tel. Nous avons un comité qui s’occupe de la comptabilité, des inscriptions, etc. En toute transparence. Même le logo du club a fait l’objet d’un vote des membres de notre club sur base d’un concours organisé en collaboration avec l’école Saint-Luc de Tournai. Il fait référence aux couleurs du drapeau italien et aux armoiries de Tournai sur lesquelles se dessine un visage humain.
 
En vingt ans avez-vous reçu une quelconque forme d’aide ou de reconnaissance de l’Italie?
Aucune, et c’est très bien comme ça. Nous aimons notre liberté. D’ailleurs, nous ne dépendons pas de subsides italiens ou belges, les cotisations des membres couvrent les frais d’impression et d’envoi du bulletin mensuel. Du reste les orateurs que nous avons eu la chance d’accueillir ne sont pas rémunérés, ils viennent sur leurs fonds propres et nous leur offrons un livre pour les remercier de s’être déplacés, parfois même de très loin.
 
Vous parliez d’un bulletin mensuel, en quoi consiste-t-il au juste ?
Le bulletin se présente comme un petit journal composé de deux parties : la première contient des articles sur des sujets culturels; la deuxième présente un compte rendu de la réunion précédente et les activités programmées. Tout est en italien.
 
A quel genre de sujets pourraient s’attendre les gens qui voudraient se joindre à vos réunions ?
Les orateurs sont libres de choisir un sujet qui leur plaît. La seule restriction est que la conférence ne doit pas devenir un ring pour des débats politiques. L’orateur peut parfois aborder la politique mais alors cela doit être remis dans un contexte historique ou culturel plus large. Nous avons ainsi eu la chance d’accueillir, par exemple, Anne Morelli, Patrick Nothomb, Carlo di Pascale… Mais tous les intervenants ont permis d’apporter un plus à notre club. Et ils le font par amour pour la culture, c’est cela qui est formidable !
 
Un mot pour conclure ?
Maintenant, je me suis retiré de mes fonctions au sein du club mais je constate avec plaisir qu’il perdure et je lui souhaite encore beaucoup d’anniversaires à venir !
 
De 19h30 à 22h-22h30 chaque premier mercredi du mois au collège Notre-Dame, rue des Augustins à Tournai.
Infos : www.conversazione-italiana.be
 
 
ANNIVERSAIRE
 
A l’occasion de ses vingt ans, le Club de conversation italienne de Tournai organise une journée festive autour de l’Italie le 28 avril prochain à la Halle aux Draps.
 
En voici le programme provisoire :
 
9h : concentration et exposition de Vespas, motos et voitures italiennes anciennes sur la Grand-Place de Tournai;
10h : départ du 1er  Rallye Vespa et ancêtres italiens organisé par le Vespa Club de Tournai. Rens. : 0472.76.86.30;
11h : ouverture de la Halle aux Draps;
12h : séance protocolaire et inauguration de la manifestation;
12h30 : apéritif spécial Spritz. Animation fisarmonica (accordéon) par Pierre Hottekiet et musicale (guitare et chant) par Bernard Loin;
13h : repas italien festif. PAF : adultes 13 €, enfants 8 €. Rés. indispensable au 0498.28.33.26 ou via e-mail : jeanpierrecorongiu@hotmail.com;
15h : grand défilé en costumes et masques du Carnaval de Venise;
15h30 : départ du 2e Rallye pour véhicules anciens;
16h : visite guidée “Tournai et l’Italie”, PAF : 2 €.
 
Dès 14h et jusque 18h : animations et stands :
atelier de préparation de pâtes fraîches, atelier de fabrication et dégustation de pizzas fraîches et atelier esthétique;
présentation de produits italiens;
atelier de calligraphie et exposition; la calligraphie italienne de Rome à nos jours;
présentation de produits de bouche italiens, de produits régionaux siciliens et de produits régionaux sardes;
présentation et dégustation des vins et prosecco du domaine Collalto du Prince et de la Princesse De Croÿ (Rumillies) par Marie-Caroline Dubois, les Vins du Sommelier (Tournai);
présentation et exposition de costumes et masques du Carnaval vénitien;
Stand de présentation des vingt ans du Club de conversation italienne de Tournai et des différentes formations en langue italienne à Tournai.
Stand de la librairie VO (Lille) : livres italiens.
Exposition “Septante ans d’immigration italienne en Belgique” par Giovanna Corda.
Exposition “Le monde des marionnettes de Pinocchio” (centre de la Marionnette).
Exposition d’œuvres d’artistes italiens et d’œuvres en relation avec l’Italie par Manuela Pamelin-Glorieux et Bernard Loin.
Exposition de vespas, motos et voitures de collection (Grand-Place et Halle aux Draps).
 
SALLE DU HAUT
14h : présentation de la vidéo du spectacle “La Sérénissime” (Danse et C ie ) par Xavier Gosuin. Gratuit; 15h : conférence-dégustation par Luca Giaccone : les bières spéciales italiennes. PAF : 6 €. 16h : conférence de Laurence Glorieux, antiquaire : l’art italien. Gratuit. 17h : conférence-dégustation par Luca Giaccone : les bières spéciales italiennes. PAF : 6 €.
 
EN PERMANENCE
Bar avec spécialités italiennes et petite restauration. Présence du dessinateur Serdu.
 
 
LE COIN DES ENFANTS
14h : la fabuleuse histoire d’Arlecchino (Arlequin) : lecture et bricolage. 15h : sur les traces de Pinocchio: histoire et bricolage. 16h30 : Carnaval de Venise : lecture et confection d’un masque. 18h30 : concert par la chorale Tornacum (répertoire de chants et musiques italiennes).
 
 
 
Illustration: Gaëlle Grisard

Les commentaires sont fermés.