Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

06/04/2013

Le zoo d'Anvers poursuit sa rénovation

La Libre, Momento, Sorties, Zoo, Anvers, 2013, rénovationEn plein centre-ville, le zoo d’Anvers continue sa rénovation. D’ici 2020, chaque année comptera son lot de nouveautés. En 2013, place au Palais des Oiseaux et à Hippotopia.

Pauline Higuet


170 ANS, ÇA LAISSE DES TRACES et autorise certainement un petit lifting. Le zoo d’Anvers l’a bien compris, et poursuit sa série de rénovations. Après l’enclos des phoques (restauré selon les plans de 1904) et celui des lions, ce sont les hippopotames, tapirs, ragondins et pélicans frisés qui bénéficient d’un habitat flambant neuf cette année, tout comme les oiseaux.

La décoration du Palais des Oiseaux a, en effet, été complètement revue. Pour ce faire, le personnel du zoo a utilisé la technique de “landscape immersion”. Le principe : le visiteur a l’impression de se retrouver au plus près de l’animal, faisant abstraction des vitres de protection grâce à des éléments de décor, tels pontons, roches, plantes, qui se prolongent hors des volières. Dans ce bâtiment classé, plus de 150 volatiles sont répartis dans des volières désormais plus grandes, qui mélangent oiseaux au sol et dans les airs, réunis par biotope et continent. Le “couloir sombre” (pas de verre ni de grillage entre les oiseaux et les visiteurs, juste l’obscurité que ne se risquent pas à affronter les oiseaux granivores) et la nursery n’ont pas échappé à cette remise à neuf. Cette dernière partie réserve d’ailleurs tout un pan de mur à la découverte ludique : plumes, œufs (avec, notamment un peu de chance, vue sur des éclosions à travers une vitre) ou encore records de vol amusants sont au programme.

A quelques encablures de là, des animaux d’un autre volume s’ébrouent eux aussi dans leur nouveau chez-soi : Hippotopia. Grâce à un récent sentier en bois, le public s’immerge dans le monde des animaux des marais et bénéficie d’une excellente visibilité sur les hôtes des lieux. Que les animaux se trouvent à l’intérieur ou à l’extérieur, ils peuvent être vus. Pas de frustration en cas de mauvais temps, donc. La frontière entre les hippopotames, les tapirs, les oiseaux des marais, les ragondins et les pélicans frisés se veut, en outre, plus floue. On pourra, à l’occasion, apercevoir les pélicans s’amuser avec les hippopotames.

Autre nouveauté cette saison : des séances de nourrissage, d’entraînement ou des rencontres avec les soigneurs (“Nos soigneurs racontent”) sont organisées quotidiennement (pour les okapis, les ours à lunettes, les hippopotames, les manchots, les éléphants et les dromadaires).

Enfin, si le zoo d’Anvers construit son avenir, il n’en oublie pas pour autant son glorieux passé. Si cela se sent par le respect lors de sa rénovation des bâtiments classés, cela se constate également dans la boutique du parc : une série d’objets (carnets, boîtes à tartines, gourdes, magnets, posters…) arborent d’anciennes affiches du zoo et portent le sceau de cette ligne “Nostalgie”.

Infos : www.zooanvers.be


Ph.: Zoo Antwerpen/Jonas Verhulst

Les commentaires sont fermés.