Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

13/04/2013

Il est bientôt temps de semer

La Libre, Momento, Dehors, semis, annuelles, jardinVotre jardin est magnifique, mais quelques trous dans vos massifs vous énervent. Ils deviennent une véritable obsession. Semez donc des annuelles, elles prendront le relais des floraisons de printemps.

Plantations: Marie-Pascale Vasseur et Marie-Noëlle Cruysmans

COMMENCEZ PAR LES ANNUELLES les plus faciles, celles qui ne ratent jamais et qui remplissent vos massifs à des prix défiant toute concurrence ! Lancez-vous dans le semis directement en place à l’endroit souhaité. Il est à la portée de chacun et est moins compliqué à réaliser que le semis d’intérieur, en caissettes ou terrines, qui exige un repiquage ultérieur à l’endroit souhaité. C’est en avril/mai, lorsque la terre se réchauffe – cette année, il faudra sans doute attendre un peu plus –, et qu’elle ne colle plus aux outils, qu’on peut s’attaquer aux premiers semis. Le signal de départ ? Dès que les tulipes et les pommiers fleurissent ou dès que les lilas bourgeonnent. Facile à retenir. Préparez la terre pour donner le maximum de chance à vos semis. Enlevez les herbes dites mauvaises à l’aide d’une binette. Le sol doit être propre et éventuellement allégé avec un peu de terreau ou de compost.
 
Pour un effet naturel, adoptez le geste du semeur. A la volée. Avec légèreté. Au hasard de vos massifs. Surtout pas en ligne comme un rang de gentils petits soldats. Pour bien visualiser leur répartition, mélangez les graines, dans un seau, à du sable fin ou du terreau. Cela vous permettra aussi de repérer plus tard l’endroit du semis à sa tache plus claire (si c’est du sable) ou plus foncée (si c’est du terreau). Pour les graines très fines, c’est indispensable, vous éviterez de la sorte les “pâtés” disgracieux. Comme le dit le dicton : qui sème dru sème menu. Terminez l’opération par un coup de râteau rapide, puis par un tassement léger. Les graines ne s’envoleront pas et elles colleront bien au sol.
 
Après le semis, il est nécessaire d’arroser en douceur en veillant à ce que le lit de semis soit toujours humide. Attention aux prédateurs. Faites la guerre aux oiseaux friands de ces repas tout préparés et protégez-les au besoin avec du grillage à poule ou du voile non tissé tendu sur le sol jusqu’à la levée… Tenez les limaces à l’œil. Elles pourraient se régaler des premières feuilles à peine sorties de terre. Surveillez le développement des jeunes rosettes et sélectionnez les plantules en fonction de leur taille adulte et de l’espacement nécessaire.
 
Cette technique de semis en place est efficace pour les plantes qui n’exigent pas de température élevée à la germination, pour celles à croissance rapide, à effets naturels ou au système racinaire pivotant à ne pas déranger comme les pavots. Avec un peu de chance, ces plantes se ressèmeront l’année suivante au gré du vent et sans aucun travail de votre part.
 
 
la libre,momento,dehors,semis,annuelles,jardinLes inratables
Epatez votre entourage avec les charmantes capucines aux tons chauds qui feront de votre lopin de terre une toile de Monet. Pensez aux fleurs de soucis. Leurs jolis tons cuivrés font merveille au potager et aussi dans votre assiette, sur un lit de salade verte. Les nigelles graciles, les myosotis et les bleuets de nos grand-mères déclinent délicatement tous les bleus du ciel, alors que les lavatères préfèrent la palette des roses. Les coquelicots et pavots annuels, Papaver somniferum et Eschscholzia, les pavots de Californie aux pétales de soie chiffonnés enchantent. Les immortelles, parfois oubliées par les jardiniers d’aujourd’hui, sont idéales pour la confection des bouquets secs, et les soleils, Helianthus, impressionnent par leur grande taille. Ils illuminent le jardin en été. Sans oublier les tabacs toujours au rendez-vous avec leurs trompettes multicolores.
 
 
Ph.: MNC & MPV

Commentaires

Chère Madame Vasseur,

J'ai perdu votre no de téléphone et je cherche à vous joindre.
Annick Starc 0477 24 22 99

Grand merci à vous.

Écrit par : Starc | 20/04/2013

Les commentaires sont fermés.