Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/05/2013

La mode qui s’applique

La Libre, Momento, Tendances, applications, modeMode et tendances trouvent largement à s’exprimer sur le Web, au travers d’applications pour smartphone ou sur des sites malins. Et pour cause. En matière de mode, il s’agit bien de dégoter toujours le plus beau, le plus original, le plus fou. Ce qui va épater.
Et l’Internet permet de se véhiculer d’un lieu à l’autre pour découvrir les choses neuves qui n’ont pas encore trouvé d’imitation.
Les applications, quant à elles, permettront de faire sienne la tendance au plus vite, en la visionnant, voire même en la consommant. La nouvelle façon de shopper, c’est par téléphone.

Les yeux vissés à l’écran: Aurore Vaucelle

Snapette
“Snapette”, c’est un peu comme le diable dans ta poche. D’abord, parce qu’il repère tout ce qui se fait de neuf en matière de mode et accessoires. Mais, surtout, parce qu’il indique le magasin le plus proche pour le faire sien. Et parce que cette appli a le sens du vice, elle repère les soldes dans les boutiques du voisinage, ou dans les plus grandes cités mode de la planète. Bref, les fashionistas n’y coupent pas. “Snapette”, c’est un peu la bourse ou la vie – souvent, c’est la bourse qui en prend un coup.


Chic Feed
“Chic Feed” porte bien son nom, puisqu’il a l’ambition de collecter les plus chouettes images de mode compilées sur plusieurs sites dont “The Sartorialist”, “Face Hunter”, “Jak And Jill Blog” ou “Cherry Blossom Girl”. Là encore, c’est la rue qui fait la mode ou principalement. Des adeptes du chiffon ont été shootés dans la rue ou ont posté leur style sur un blog, confiant parfois quelques détails de leurs toilettes. Une appli qui donne envie de rester, pour “feuilleter”, page après page. Et visionner sans fin autant d’ambiances et de personnalités, diverses et variées.


La Libre, Momento, Tendances, applications, modeStyle.com
L’appli “Style.com” se donne des airs de pro pour tout dire. On pourra retrouver sur écran toutes les images des shows majeurs, des vidéos exclusives depuis les premiers rangs, mais aussi des photos des after parties, pour décrypter un peu le who’s who de la mode. Un onglet “Le look du jour” met en lumière un style, un accessoire, une silhouette.
 
 
 
Madfor
L’appli mode “Madfor” de “Madame Le Figaro” cumule pas mal d’avantages, comme la possibilité d’un zapping mode culture et tout et tout, où l’on pourra buzzer ou suivre les buzz mode. On y trouve aussi une rubrique “bons plans”, avec des vidéos make-up, par exemple. Et, last but not least, une Fashion Météo qui, en fonction du temps qu’il fait, nous propose de porter telle ou telle pièce de notre dressing. Bon, sans doute n’a-t-on pas besoin d’une notification pour nous dire que l’on peut porter des sandales quand il fait beau, mais disons que, pour l’instant, les applis mode cherchent encore la manière de se rendre les plus utiles et indispensables. Une chose reste encore à faire : à quand l’appli qui nous permet de nous balader dans toutes les boutiques du monde et qui permet de mixer des vêtements de différentes marques ? Car pour l’instant, les applis sont souvent l’objet d’une marque qui se promeut et qui, en somme, n’est pas représentative de la façon dont on pense nos manières de consommer.
 
 
La Libre, Momento, Tendances, applications, modeI Shoes
Voici donc une appli (gratuite, c’est terrible) qu’il ne faut pas mettre entre toutes les mains. “I Shoes”, c’est le meilleur moyen de se retrouver à acheter des chaussures en ligne, alors qu’initialement, on avait décidé de consulter, sur son smartphone, les infos du jour, dans son journal en ligne préféré, lalibre.be. Et voilà qu’on se retrouve à surfer sur cette appli très intuitive qui, par le biais d’un menu déroulant, donne accès à des centaines de marques de chaussures et tous les modèles que vous pouvez imaginer. Application potentiellement dangereuse.
 
 
 
The Sartorialist
Scott Schuman est blogueur et photographe. Il a lancé “The Sartorialist” dans la perspective de montrer comment la mode s’inscrit également dans le quotidien. Photographe pour de grandes campagnes publicitaires (pour Burberry, notamment) ou pour “Vogue” et “GQ”, il fixe le style de la rue sur la pellicule. Sur l’appli du “Sartorialist”, très chic et dépouillée, des clichés de la mode de la rue, à Londres, à New York, à Rio de Janeiro, à Paris. Et rangés sous des rubriques généralement poétiques. “Si vous y pensez, habillez-vous en blanc”, ou “ceux qui vivent en pyjama”… ou encore “ce n’est pas encore l’été à Paris”.

Les commentaires sont fermés.