Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/05/2013

Le Montana, la beauté à l'état sauvage

La Libre, Momento, Escpade, Montana, USACourtisé par tous les amoureux des grands espaces de l’Ouest américain, le Montana éblouit par la violence sauvage de ses paysages. Entre calme et splendeurs naturels, il offre un séjour inoubliable.

Benjamin Adler


SI LE SILENCE EST D’OR, celui ourlant la magnificence du Montana vaut tous les lingots de la banque centrale américaine. Au “Pays du Grand Ciel”, les montagnes sont espacées par de larges vallées, les Rocheuses narguent les bisons et les ours gris, et les parcs nationaux maculent son paysage d’une sublimité sans équivalent. Fantasme ultime des amoureux de la nature sauvage et des grands espaces du Far West américain, le 41e Etat des Etats-Unis ne galvaude pas sa très flatteuse réputation, confortée par les nombreux écrivains et acteurs qui y érigent leur havre de paix.
 
Dès l’arrivée à Missoula, le décor est planté. Dans cet Etat, où 75 % de la population réside dans des zones rurales, les seules traces d’urbanisme sont rares. Avec ses airs de paisible bourgade dans laquelle le temps semble s’arrêter, la deuxième ville principale de l’Etat – derrière la capitale Helena – symbolise l’atmosphère générale d’une contrée de cow-boys au grand cœur. Ici, les animaux sauvages cohabitent avec les tribus indiennes, et la densité est une des plus faibles des Etats-Unis : 900 000 habitants pour 380 949 km2. Vendu par les Français en 1803 en même temps que la Louisiane, le Montana a gagné son étoile sur le drapeau américain en 1889, lorsqu’il devient officiellement un Etat de la fédération.
 
Si son sol pullule de ressources minérales (cuivre, gaz, charbon, zinc et même pétrole) et se gausse de richesses agricoles (bovins, blé et betterave), le tourisme constitue pour le Montana une grosse source de revenus. L’étranger y est le bienvenu, et les splendeurs offertes par Dame nature sont aussi bien préservées que mises en valeur par les autorités fédérales et régionales.
 
 
Traversé par les grandioses Rocheuses, l’Etat est le siège du Glacier National Park, réputé pour ses pics nuageux, ses paysages montagneux reposants, ses cascades, ses chèvres et ses fleurs sauvages. En hiver, les biches vous louvoient dans la blancheur des flocons, et la neige encombre jusque vos mollets. Sur ses frontières sud-ouest, le Montana accueille aussi une petite partie du Parc National de Yellowstone, la plus belle merveille du territoire nord-américain.
 
Sur un million d’hectares, ses panoramas s’ouvrent sur des lacs cristallins, des bassins de geysers, des chutes flamboyantes et des sources d’eau chaude succulentes, sans oublier les canyons aux teintes marron de pain d’épices. Symbole paroxysmique de l’image d’Epinal du Grand Ouest, Yellowstown rappelle l’origine de notre chère terre. Avec ses bisons, chacals, élans, coyotes et ses ours, il offre une expérience unique.
 
Plus au Nord, le lac Flathead propose à ses visiteurs des eaux turquoise en été, et la proximité de la station de ski de Whitefish en hiver. Big Sky Ski Area, Red Lodge-Grizzly Peak sont aussi des paradis de la glisse, des promenades en traîneaux ou en motoneige entre novembre et avril. Quand le soleil reprend possession des lieux, la randonnée et les activités aquatiques retrouvent leur attractivité. De nombreuses activités sont notamment proposées au sein du Fork Peck Reservoir. Des promenades en canoë sur la rivière Mississippi offrent, elles, une superbe découverte des paysages sauvages. Sauvage comme la grandeur du Montana !

 
Ph.: Valérie Defert

13:57 Publié dans Escapade | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la libre, momento, escpade, montana, usa | |

Les commentaires sont fermés.