Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/06/2013

HTC One vs Sony Xperia Z

La Libre, Momento, Pixels, HTC One, Sony Xperia ZLes deux plus beaux smartphones de la première moitié de 2013 s’affrontent, sans merci.
Duel d’esthètes, mais pas de potiches…

A.Ca.


IlS SONT GRANDS (4,7 et 5 pouces de diagonale d’écran Full HD), slim, puissants et bien finis. A ma gauche, le HTC One, fleuron 2013 de la marque taïwanaise, auréolé du prix de meilleur smartphone par la GSMA et de la médaille d’or du meilleur design et innovation au Computex de Taipei. A ma droite, le Sony Xperia Z, sensation du CES de Las Vegas, qui croule sous les critiques dithyrambiques. Chacun avec un argument marketing spécifique (la résistance à l’eau pour le Sony, l’intégration Beats Audio et une nouvelle approche photographique pour le HTC), nos deux étalons Android ne cessent de convaincre les switchers, las d’attendre un iPhone 5S/6 qui devra bien finir par montrer le bout de son nez.
Mais des deux, sur ce segment haut de gamme, lequel est le meilleur ? Match, après une mise à l’épreuve sans pitié.

Prise en main, look
C’est évidemment subjectif, mais le One est, selon nous, avec sa coque monobloc alu, le plus beau smartphone passé sur notre bureau depuis bien longtemps. Le Xperia Z ne dénote pas, avec une finition qualitative de haut vol et un look sobre et glossy qui laisse songer à Apple sans jamais évoquer un vil copiage. Côté ergonomie, les deux mobiles tiennent bien en main (moins sur une surface plane pour le One, qui, avec son dos arrondi, ballotte un peu à plat), comme en poche, malgré un encombrement certain pour qui n’est pas familier avec ce genre de diagonales. Le Sony se distancie avec une option qu’on voudrait plus généralisée : l’étanchéité. Tout sauf un gadget, quand on sait que la noyade – ou la chute au fond de la cuvette – est l’accident domestique le plus courant des mobiles, après la classique chute… Le HTC, lui, embarque la techno Beats Audio et des écouteurs intra de meilleure facture.
Verdict : ex aequo.
 
Ecran
Toutes deux certifiées Full HD, les dalles des One et Z sont tout bonnement excellentes. Avantage à Sony pour la luminosité, qui reste très bonne même en plein soleil, mais la justesse du rendu des couleurs et surtout du contraste, peut-être le meilleur jamais vu sur un smartphone, place le HTC un fifrelin au-dessus.
Verdict : avantage HTC.
 
Utilisation
Nous sommes face à deux bêtes de course, d’une fluidité difficile à prendre en défaut. En toute honnêteté, l’horloge processeur un peu supérieure du HTC ne se ressent pas pour le mobinaute lambda. En jeu gourmand ou en application multimédia, les deux machines ronronnent, sans besoin de reprendre leur souffle.
Verdict : ex aequo.
 
Interface
Le One est sans doute le mobile Android qui a le moins le look d’un Androphone. C’est dû à la surcouche graphique HTC Sense, qui personnalise l’expérience visuelle et interactive de l’OS de Google. Soyons clairs : Sense 5, plus épurée que ses versions précédentes, reste la référence, avec un mur dynamique reprenant vos fils réseaux sociaux du plus bel effet. En face, Sony, qui reste plus sage et Android-like, ne dénote pas, mais c’est en dessous.
Verdict : avantage HTC.
 
La Libre, Momento, Pixels, HTC One, Sony Xperia ZPhotos
HTC a surpris son monde, à l’heure du 12 ou 13 Mégapixels généralisé, en intégrant seulement un capteur de 4 Mp dans l’appareil principal du One. On salue l’initiative, à contre-courant d’une course aux Mégapixels qui tient plus de l’argument marketing que photophile. Surtout qu’HTC n’a pas lésiné sur les composants de son bloc photo. Néanmoins, à faible luminosité et sur le rendu des détails d’une image agrandie, rien à faire, l’excellent objectif du Xperia Z (13 Mp) lui dame le pion de peu, malgré un rendu parfois légèrement tape-à-l’œil. Globalement, pour deux terminaux de ce prix, la partie photo nous a légèrement déçu. L’iPhone 5 ou le Galaxy S4 sont un cran au-dessus.
Verdict : avantage Sony.
 
Conclusion
Deux bombes, c’est un fait acquis. Le Sony, un poil plus sage dans son look et son interface, ne dépasse toutefois jamais le HTC, sauf sur les plans de la photographie (mais de très peu) et de l’étanchéité. Le One, qui n’est pas qu’un sublime objet, est donc probablement la solution la plus équilibrée. Et l’un des meilleurs smartphones du monde. Même si l’on vole en altitude très élevée, et qu’il faut un peu ergoter pour départager ces deux avions de chasse…

Les commentaires sont fermés.