Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/06/2013

Les Perrin, vignerons de génération en génération

La Libre, Momento, Papilles, Vins, Famille PerrinLa famille Perrin est dans le vin depuis le début du XXe siècle. Aujourd’hui, outre le domaine de Beaucastel, elle collabore avec Brad Pitt et Angelina Jolie sur le projet Miraval.

Mise en bouteille: Baudouin Havaux
“MOMENTO” A ASSISTÉ À une dégustation magistrale orchestrée par Mafribel autour de Mathieu Perrin, représentant la cinquième génération de cette grande famille de viticulteurs qui s’est imposée au cours du temps comme la référence du sud du Rhône.

“MOMENTO” A ASSISTÉ À une dégustation magistrale orchestrée par Mafribel autour de Mathieu Perrin, représentant la cinquième génération de cette grande famille de viticulteurs qui s’est imposée au cours du temps comme la référence du sud du Rhône.

En 1909, Pierre Tramier, originaire de Marseille et ayant fait fortune dans l’huile d’olive, reprit le domaine de Beaucastel qui possède comme toile de fond l’imposant Mont Ventoux, mais qui avait été ravagé, à l’époque, par le phylloxéra. Il passa ensuite le domaine à son gendre, Pierre Perrin, plus passionné par le vin que par les oliviers. Puis Jacques Perrin prit les commandes jusqu’en 1978. Ce furent ses fils, Jean-Pierre et François, qui reprirent la conduite du domaine et, aujourd’hui, leurs enfants, Marc, Pierre, Thomas, Mathieu, Charles, Cézanne et Cécile, se partagent la responsabilité de la relève. Chaque génération a apporté sa contribution, mais celle de Jacques a sans doute été l’une des plus déterminantes pour l’avenir de la propriété. En 1950, alors que tous sont persuadés que les molécules de synthèse allaient résoudre tous les problèmes de la viticulture, il est le premier à passer tous ses vignobles en culture biologique. L’étape suivante est franchie en 1964, quand les principes de biodynamie sont appliqués à l’ensemble du vignoble. Principes qui seront scrupuleusement appliqués à tous les projets développés jusqu’à ce jour.

Les vignobles du château de Beaucastel, situé à Courthézon et véritable vaisseau amiral de la famille, s’étendent sur 100 hectares sur les 130 que compte la propriété. Les trois quarts étant en appellation Châteauneuf-du-Pape. Les cuvées les plus prestigieuses sont le Châteauneuf-du-Pape Beaucastel rouge qui assemble les 13 cépages de l’AOC avec une grande proportion de mourvèdre, et la cuvée Vieilles Vignes Châteauneuf-du-Pape Beaucastel blanc, où n’entre que la roussanne, ce qui est rarissime dans le terroir viticole de Châteauneuf-du-Pape.

Fort de l’expérience réussie à Beaucastel, les activités vinicoles de la famille Perrin se développent sur deux axes. En 1970, la mise sur le marché d’un vin de négoce : “La vieille ferme”, une AOC Ventoux qui grâce à sa qualité connaît un succès considérable sur les linéaires des grandes surfaces. Et parallèlement, l’expansion des vignobles en propriété dans d’autres appellations de renom du sud du Rhône se poursuit à Gigondas, Vacqueyras, Cairanne et Rasteau pour totaliser près de 200 ha de vignoble, principalement planté avec du mourvèdre et du grenache.

On en oublierait presque de mentionner le projet viticole le plus médiatisé : Miraval, situé dans le village de Corens, premier village bio de France. Une vallée de 500 ha avec 50 ha de vigne plantée en terrasse et 100 % bio. Ce domaine viticole historique, qui possède son propre studio d’enregistrement, a toujours été un lieu dédié aux artistes. Il est, depuis 2008, la propriété de Brad Pitt et Angelina Jolie. Adorant la France, ils y passent beaucoup de temps. De plus, Brad Pitt est passionné de vin et de Beaucastel, nous commente Mathieu qui a le privilège de les côtoyer. Depuis la vendange 2012, Miraval est une joint venture, 50 % avec Perrin qui s’occupe de 100 % de l’exploitation du vignoble. Plus qu’une opération médiatique, c’est un projet mené par passion, avec un devoir d’excellence, que s’est imposé la famille Perrin sur un grand terroir qui ne demande qu’à se révéler.

Pour le moment, nous n’avons pu goûter que le rosé qui est bien structuré, un peu exubérant, très bonbon anglais, assez vineux, assez droit, et très floral. On attend, pour l’été, le blanc réalisé à partir de Rolle, et des rouges pour l’automne.


DEGUSTATION

Les coups de coeur de la rédaction.

Rasteau l’Andéol, AOC Rasteau, 2011 ***
Une magnifique grenache plantée sur un terroir argileux assez chaud. Concentré, épicé, confit, viandeux, gourmand, sur la rondeur. 14,50 €.

Vacqueras, Les Christins, 2011 ***
20 % syrah, 80 % grenache planté sur calcaire. Un vin qui sent le soleil, très bien structuré, dont les épices, thym, romarin et laurier, nous plongent au cœur de la Provence.

Coudoulet de Beaucastel, AOC Côte du Rhône, 2010 ****
Un assemblage de cinsault, grenache, mourvèdre et syrah dont seulement 50 % des grappes sont éraflées. Des arômes de fruits rouges frais, puissance, fraîcheur, légèrement mentholé. 23,25 €.

Vieille ferme AOC du Lubéron, 2012
Un assemblage de grenache, syrah, carignan et cinsault. Facile, un peu épicé, souple. Un vin de soif ou de bistrot. 4,99 €.


Ph.: Famille Perrin

Les commentaires sont fermés.