Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

22/06/2013

Vinexpo, le bilan

La Libre, Momento, Papilles, vins, VinexpoLe salon Vinexpo a fermé ses portes. Au menu de cette édition, des prestations remarquées de la Chine, de la Turquie et du Mexique, mais aussi de la Belgique.

Mise en bouteille: Baudouin Havaux


CE JEUDI, VINEXPO, LE SALON mondial des vins et des spiritueux, a fermé ses portes après cinq jours d’effervescence où 40 000 acheteurs professionnels, originaires des cinq continents, sont venus à la rencontre des 2 400 exposants. Venus de 44 pays, ces derniers présentaient leurs nouveaux millésimes ou leurs nouveaux packagings. Une étude commanditée par le salon révèle que la consommation de vin a augmenté entre 2007 et 2011 de 2,8 % pour s’établir à 32 milliards de bouteilles et que la croissance devrait s’accélérer à l’horizon 2016.
 
La Chine, les Etats-Unis, la Russie et l’Australie étant les moteurs de cette croissance. Plus d’une bouteille de vin sur quatre était importée, ce qui souligne l’importance des échanges internationaux. La Chine, le Mexique et la Turquie ont d’ailleurs fait une entrée remarquée au salon. Avec 135 millions de caisses de 9 litres, les producteurs chinois sont devenus les huitièmes producteurs mondiaux de vin. Si les visiteurs asiatiques, et chinois en particulier, étaient toujours bien au rendez-vous, leur présence était moins importante qu’il y a deux ans. Même si le ton se voulait rassurant, les commentaires liés au risque de rétorsions du gouvernement chinois à l’application d’une taxe sur les panneaux solaires par les Européens allaient bon train dans les allées.
 
 
En marge du salon, le dimanche 16 juin, la Belgique s’est fait remarquer dans la cité de Saint-Emilion où Vino Magazine et le Concours mondial de Bruxelles ont organisé une soirée “off” dans le cadre somptueux du Château Villemaurine, un Grand Cru Classé de Saint-Emilion, propriété familiale de notre compatriote Justin Onclin. Blanche de Namur et Orval ont coulé à flots, et la baraque à frites installée au milieu des vignes, avec comme toile de fond le clocher de la collégiale de la cité médiévale de Saint-Emilion, a marqué l’ambiance décalée et résolument surréaliste propre à notre royaume.
 
Au même moment, le Conseil des Grands Crus Classés en 1855 (Médoc & Sauternes) organisait en ouverture du salon un dîner beaucoup plus formel en l’honneur de la presse internationale, dans un Premier Grand Cru Classé, le Châteaux Mouton Rothschild. Près de 350 journalistes, venus de 40 pays, ont été accueillis par son présidant Philippe Castéja. Au menu : une dégustation de Grands Crus Classés de Sauternes & Barsac de 2006 à 2009, suivie d’une sélection de Grands Crus Classés du Médoc du millésime 2005. Les millésimes 1996 à 1982 furent ensuite dégustés avec le plat, suivis par un Mouton Rothschild 1975, en Impériale. Pour conclure, les convives ont pu apprécier un Coutet 1989.
 
Ce fut aussi l’occasion de découvrir le nouveau Cuvier du Château Mouton Rothschild et d’admirer l’exposition “L’Art & l’Etiquette” réunissant les œuvres originales depuis 1945 par de grands artistes contemporains pour les étiquettes de Mouton Rothschild. Enfin, le Conseil des Grands Crus Classés a officialisé son souhait de faire inscrire le “Classement des vins de Bordeaux en 1855” au patrimoine culturel immatériel français, avant de se porter candidat au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco.
 
 
Ph.: B.H.

10:00 Publié dans Papilles | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la libre, momento, papilles, vins, vinexpo | |

Les commentaires sont fermés.